jeudi 22 octobre 2015

Driven #1 de K. Bromberg

Résumé:

   Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d'elle-même jusqu'au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise... Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu'il désire. Une histoire d'amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Mon avis:

   Nouvelle romance érotique éditée par Hugo roman, je l'attendais avec impatience car elle avait pour cadre le monde de la course automobile, milieu sportif peu exploité, peu connu et qui me plaît car je suis la Formule 1. 
J'ai donc était un peu déçue de voir que la course automobile était vraiment anecdotique dans ce premier tome car mise à part un épisode où le héros fait des essais et invite notre héroïne à y assister, il n'en est pas beaucoup question dans ce premier tome. Car Colton Donavan est un pilote de course (plus d'Indy car que de F1 car les circuits ovales il n'y en a pas en F1... mais bon je pense que quand on ne s'y connaît pas cela passe inaperçu) mais surtout un homme d'affaires qui a une multinationale qui fait de lui un homme riche et influent, bien plus que son statut de pilote. On retrouve donc encore une fois la beau gosse sexy, autoritaire, directif, chef d'entreprise riche à millions, séducteur, qui ne veut pas s'engager car il traîne pas mal de casseroles...que l'on a déjà vu dans plein de romances du même genre. En cela, je trouve qu'il y a un manque d'originalité. Par contre, j'ai beaucoup aimé l'héroïne qui a vécu un drame 2 ans auparavant sa rencontre avec Colton et qui s'investit énormément pour de jeunes enfants au lourd passif. L'histoire de ces jeunes enfants est d'ailleurs très touchante et j'ai beaucoup aimé les passages où il était question du centre et de l'investissement de Colton pour ces enfants. Cela rend le personnage beaucoup plus sympathique.
Autre petit bémol, le début du roman. Je trouve que cela va beaucoup trop vite entre les deux personnages. J'aurais voulu plus de séduction avant que les deux héros ne se sautent dessus. 

   Au delà de ça, j'ai quand même passé un bon moment de lecture. J'ai lu ce roman en une journée car je n'avais pas envie de quitter ce couple. J'ai hâte de voir comment va évoluer cette relation (surtout vu la fin...) et ce que nous réserve l'auteur car il y a quand même 3 tomes. On sait que Colton a vécu une enfance difficile avant d'être adopté et que ça influe beaucoup sur sa vie d'aujourd'hui et sur l'homme qu'il est devenu. En cela, j'espère que les révélations seront à la hauteur de l'attente du lecteur et expliqueront vraiment cette peur de l'engagement.

vendredi 16 octobre 2015

Stage Dive #3 Sing de Kylie Scott

Résumé:

   Des boulots minables, Lena en a enchaîné pas mal. Mais ce n’est rien à côté de son travail d’assistante de l’une des plus grandes – et plus égoïstes – stars du moment : Jimmy, le chanteur des Stage Dive. Après le scandale qui a mené Jimmy en cure de désintox, il incombe à Lena de le maintenir sur le droit chemin. Et elle est déterminée à garder leurs relations strictement professionnelles et ne pas se laisser charmer par le rocker sexy. Mais Jimmy a l’habitude de toujours obtenir ce qu’il veut…

Mon avis:

   Ce tome...est tout bonnement excellent! c'est un gros coup de cœur!!! j'attendais avec impatience l'histoire de Jimmy et Lena, aperçus ensembles dans le deuxième tome et je n'ai pas été déçue!!! C'est pour moi le meilleur tome depuis le début même si j'avais adoré Rock! Les frères Ferris sont des personnages très charismatiques. Non seulement ce sont de purs beaux gosses mais en plus ils cachent tous les deux une personnalité assez tourmentée (surtout Jimmy) compte tenu de leur histoire familiale. Jimmy est sans conteste le personnage le plus borderline de la bande: sexe, drogue, alcool font partis du quotidien et quand il pète un plomb dans le tome 1, c'est pour ensuite aller en désintox. On le retrouve ici juste après, avec Lena pour "nounou" à domicile. Inutile de dire que cette situation est propice aux rapprochements même si notre couple prendra son temps pour se découvrir et s'apprivoiser (ce que l'on apprécie beaucoup). Jimmy et Lena sont super attendrissants et forment vraiment un joli couple.

   Lu en une journée, ce tome est un énorme coup de cœur! Les deux personnages portent cette histoire d'amour grâce à leur personnalité et l'alchimie entre les deux nous transcende. On aime les voir tomber amoureux, être attentifs l'un envers l'autre et c'est un véritable plaisir de voir cette intimité du quotidien (fait de bonheurs simples).     
L'auteur parvient donc à nous faire de plus en plus aimer cette série dont on ne se lasse pas, bien au contraire. Il me tarde de découvrir l'histoire d'amour entre Ben, le bassiste au look de bucheron (miammm ^ ^) et Lizzie la sœur de Anne.


jeudi 15 octobre 2015

Stage Dive #2 Play de Kylie Scott

Résumé:

   Anne a des problèmes d'argent. De gros problèmes. Mais se faire payer pour jouer la petite amie parfaite n'était pas une bonne idée. Peu importe que Mal soit canon et le batteur des célèbres Stage Dive. Et maintenant qu'elle n'est plus libre, son meilleur ami Reece, pour lequel elle a toujours eu un petit faible, lui déclare également sa flamme. Si seulement, au-delà du simple arrangement, l'attraction entre Mal et Anne n'était pas si forte…

Mon avis: 

    J'avais eu un gros coup de cœur pour le premier tome de cette série et c'est donc avec impatience et grand plaisir que j'avais lu à sa sortie ce deuxième tome. N'ayant pas rédigé d'avis à ce moment là, je profite de ma relecture (après avoir lu le tome 3 puis relu le tome 1) pour en parler.

On avait fait la connaissance de Mal, le batteur des Stage Dive dans le premier tome. Et ce qui était sur, c'est que Mal était un personnage très attachant, charismatique, foufou, qui pouvait être adorable mais aussi péter un plomb facilement. 
Dans ce deuxième tome on retrouve le caractère excessif, exacerbé de Mal. 

   Peu de temps après le mariage de David et Evie, Mal fait la connaissance d'Anne, l'ancienne voisine d'Evie qui se retrouve dans une situation compliquée après le départ précipité de sa coloc. De son côté Mal veut se trouver une fausse petite amie pour faire plaisir à sa mère. Le hasard fait bien les choses et ça colle tout de suite entres eux. Même si Anne est un peu bousculée par le tempérament "chien fou" de Mal, elle s'attache très vite à lui et en tombe amoureuse. En quelques jours, ils vont apprendre à se connaître même si Mal cache pas mal de choses, notamment ses sentiments, derrière cette carapace qu'il s'est forgé. Car derrière ce tempérament excessif se cache un homme sensible, qui doit faire face à une épreuve difficile. Mal va prendre beaucoup sur lui, ce qui occasionnera plusieurs pétage de plomb mais heureusement, sa petite amie et ses amis du groupe seront là pour le recadrer et le soutenir.

   J'ai eu un peu de mal à m'attacher à Anne. Elle n'est pas aussi charismatique qu'Evie et j'ai trouvé sa relation avec Malcolm un peu enfantine, même si s'est essentiellement dû à la personnalité fofolle de Mal. Pour autant, je trouve qu'elle a parfois des réactions un peu limitées comme à chaque fois qu'elle se retrouve face à Mal et qu'elle lui dit "Salut" en souriant...alors qu'ils sont ensembles, dans la même pièce, depuis un moment... bref, c'est dommage que ce personnage n'est pas été plus travaillé.

   Le côté érotique est bien présent mais on ne tombe pas dans le trash ou la vulgarité. 

   Au final, j'ai encore beaucoup aimé ce tome même si pour moi il n'arrive pas à la cheville du premier. Par contre ce tome pose les bases des tomes 3 et 4, avec Jimmy et Ben, et j'ai hâte de découvrir leurs histoires d'amour.

Le scénario parfait de Camille Adler

Résumé:

   De rupture en râteau, la vie amoureuse de Lily est désespérante. Pourquoi la réalité n'a-t-elle rien à voir avec les comédies romantiques dont la jeune femme raffole ? Jusqu'au jour où Lily entre en possession d'un stylo étrange : si elle appuie sur le bouchon, le monde qui l'entoure se transforme en film à l'eau de rose. Nantie de ce pouvoir, Lily peut tourner la tête à de parfaits inconnus ou encore gagner le cœur de Vincent, son séduisant patron.
Mais quel scénario veut-elle vraiment écrire ?

Mon avis: 


Un avis tardif pour cette romance lue en juillet mais mieux vaut tard que jamais ^ ^

   J'attendais avec impatience ce second roman de Camille Adler qui m'avait charmé avec son excellent Rose soie. Et je dois dire que ma déception a été à la hauteur de l'engouement que j'avais ressenti pour son précédent roman. Il est vrai qu'on passe d'une romance historique, bien documentée, à une romance contemporaine très chick-lit, style tout à fait différent. Mais le gros problème de cette romance c'est le trop gros nombre de clichés ou de références à des scènes de films romantiques déjà vus. Et que dire de l'héroïne, agaçante au possible, qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez! Elle recherche l'amour alors qu'il est juste sous ses yeux (là aussi rien de nouveau) et le lecteur n'a qu'une envie (en tout cas moi ^^)...lui en mettre une, tellement elle est stupide et superficielle. 
   Je pense que Camille Adler a voulu rendre hommage aux comédies romantiques que l'on adore, malheureusement l'exercice s'avérait périlleux et elle n'a pas su s'en détacher. Tout est trop téléphoné, le lecteur n'a aucune surprise et le plus gros problème pour moi c'est l'héroïne qui nous est très antipathique. J'ai donc été très déçue par cette lecture. Pour autant, j'attends de voir quel sera le prochain roman de Camille Adler car elle a un talent certain pour écrire. J'espère juste qu'elle retournera à la romance historique car elle avait vraiment excellé dans ce genre.

jeudi 8 octobre 2015

Nous ne sommes qu'ombre et poussière de Lyndsay Faye

Résumé:

   Londres, automne 1888. Les atrocités commises sur deux prostituées assassinées dans le quartier de Whitechapel vont convaincre l'inspecteur Lestrade de solliciter le célèbre spécialiste des affaires criminelles. Qui mieux que Sherlock Holmes, aidé du Dr Watson, saurait traquer l'homme qui sème désormais la terreur parmi la population de l'East End ?
Mais le grand détective ne sortira pas indemne de cette enquête. Pour démasquer son insaisissable adversaire, dont le nom, Jack l'Éventreur, restera longtemps gravé dans les mémoires, il devra enfreindre bien des règles, briser les codes, et tenter de sauver sa vie autant que sa réputation.

Mon avis:

Que se passe t-il quand le plus grand détective de tous les temps rencontre un tueur en série tout aussi connu? Quand deux mythes se rencontrent ça ne peut faire que des étincelles! 
Que dire si ce n'est que j'ai eu un beau petit coup de cœur pour cette réécriture de la geste holmésienne par Lyndsay Faye! L'auteur parvient à retranscrire le style de Conan Doyle avec brio et panache et on se régale en suivant Holmes et Watson traquer Jack l’Éventreur dans l'East End. L'auteur s'est très bien documenté et parvient à retranscrire une trame précise des événements et notamment des assassinats perpétrés sur ces prostituées. Les références aux aventures de Holmes sont nombreuses et on sent que Lyndsay Faye maîtrise cet univers.
On retrouve les personnages tels que nous les connaissons et faisons la connaissance d'autres, à l'instar de Miss Monk, jeune femme qui vit pauvrement et qui va se retrouver sur la route de Holmes. Elle va devenir un de ses précieux alliés, et sera ses yeux et ses oreilles dans Whitechapel. Pour ceux et celles qui ont lu les aventures de Sherlock Holmes cela leur rappellera les Irregulars, ces gamins des rues qui renseignent le célèbre détective. Diablement efficace, Miss Monk joue un rôle non négligeable dans la traque de Jack l’Éventreur. 

   La question que je me posais au début de ma lecture c'était: Holmes va t-il mettre la main sur le plus grand tueur en série (ou du moins le plus mythique et énigmatique) de l'Histoire? Ou l'auteur allait-elle en rester au mystère qui entoure cet assassin et le laissait filer? Eh bien l'auteur a choisi la fiction mais la fin est très bien faite et rejoint quand même la version "officielle". L'homme qui se cache derrière Jack l’Éventreur est donc connu par le lecteur et je dois dire que son identité est assez logique quand on prend en considération l'ensemble des faits. 

   J'en ressors donc séduite et très enthousiaste et je ne peux que vous en conseiller la lecture. Un roman à mettre entre les mains de tous les amoureux du célèbre détective!

Night Owl tome 1: Long night

Résumé:

   À vingt-huit ans, Matt Sky a une vie parfaite. Il a une belle petite amie, il a hérité d'une véritable fortune, et il a déjà écrit quatre best-sellers sous le pseudonyme de M. Pierce. Hannah Catalano a vingt-sept ans. Son petit ami est un looser fauché et elle déteste son boulot. Matt et Hannah se rencontrent sur le net en tant que partenaires d'écriture. Leur relation est platonique et innocente... Jusqu'à ce que Matt voit une photo d'Hannah. Ce portrait de la jeune femme suscite une irrésistible attraction sur lui. Et lorsque les circonstances les amènent à se rencontrer, Matt et Hannah vont vivre une histoire d'amour passionnée, émouvante, inoubliable, incontrôlable et imparable.

Mon avis:

   Une correspondance virtuelle qui s'invite dans le réel, voilà ce que nous raconte cette histoire. Les deux personnages écrivent tous les deux via un site collaboratif. Entres eux, des règles simples. L'anonymat le plus total, aucun détail sur sa vie privée, aucune géolocalisation...jusqu'au jour où tout dérape. Dès lors leur relation change et ils sont inexorablement attirés l'un par l'autre. Mais leur relation durera t-elle quand Hannah apprendra la vérité sur Matt? Car elle est une grande fan et une fidèle lectrice de ses romans mais une relation peut-elle durer quand elle est basée sur le mensonge?   

   Le résumé a tenu toutes ses promesses et cette lecture s'est avérée très addictive. Dévoré en une journée, ce roman, nous livre les prémices mais aussi les balbutiements d'une histoire d'amour passionnée. De nombreux passages décrivent des scènes de sexe et certains dialogues sont crus mais on ne franchit jamais la limite. Le personnage masculin est un homme -comme d'habitude dans ce genre de romances- à la fois sur de lui et fragile. Matt, à l'instar de Christian Grey ou de Remington Tate, est un personnage fragile qui peut vite péter les plombs.Et c'est bien entendu grâce à sa bien aimée qu'il redeviendra lui-même. Vous me direz, rien de bien neuf c'est vrai mais on prend quand même plaisir à lire cette histoire. 
L'écrivain qu'est Matt est lui aussi assez caricatural au sens où comme beaucoup d'écrivains très connus, c'est un être tourmenté, qui est fragile psychologiquement, a des addictions, aime la solitude...alors c'est vrai que certains écrivains sont comme ça, préservent leur vie privée pour écrire, s'isolent pour travailler mais ici le personnage est un condensé de tout ça avec même une exacerbation de ces traits de caractère et je trouve qu'on tombe un peu dans le cliché.

   Mais j'ai adoré ce livre et j'attends de lire la suite avec impatience. Alors même si il n'y a pas grand chose de nouveau chez les personnages, je trouve que le contexte de la rencontre est assez original et reflète bien le monde actuel, où les rencontres virtuelles sont de plus en plus nombreuses et se concrétisent parfois par de belles histoires d'amour.

   Je ne sais pas vers quoi va s'orienter le deuxième tome mais j'espère que nos tourtereaux pourront se retrouver et reprendre leur histoire.

mercredi 16 septembre 2015

Grey de E.L.James

Résumé: 

   Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu'au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l'oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d'émotions qui le dépassent.
À l'inverse des autres femmes, Ana l'ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d'homme blessé derrière l'apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d'estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?

Mon avis:

   Enfin mon avis sur un livre qui était très attendu par les fans de Cinquante nuances de Grey (oui je l'ai lu il y a plus d'un mois...). Que dire si ce n'est que j'ai adoré autant que la première trilogie! J'avais vu des avis très négatifs, qui disaient que Christian était un pervers etc... alors que le personnage est le même que celui que nous avons découvert il y a quelques années! Si c'est juste le changement de point de vue qui choque, j'avoue que j'ai du mal à comprendre. Alors oui c'est cru (ça l'était déjà avant!), ça tourne autour de Christian et de sa b**** mais tout le monde sait qu'il s'agit d'une romance érotique, avec un protagoniste masculin ayant des pratiques sexuelles particulières et que tout tourne autour de lui.
   Quoiqu'il en soit, j'ai retrouvé ce qui m'avait plus et je dois dire que j'adore le personnage de Christian Grey! A la "relecture" de cette histoire je me suis dit que c'était quand même LE personnage masculin du genre! J'ai beaucoup aimé Remy de Fight for love mais je dois dire que Christian reste Christian et qu'il est indétrônable! (il me reste à découvrir Gideon, autre personnage emblématique créé par Sylvia Day!)
En ce qui concerne Anastasia, là encore je trouve que l'auteur est resté fidèle au personnage qu'elle nous avait livré dans la première version.
   Au final, j'ai redécouvert l'histoire à travers les yeux de Christian, j'ai eu le même coup de cœur et je me suis jetée sur les tomes 2 et 3, avec le changement de point de vue, mais je ne me voyais pas attendre la suite et rester sur ma fin. J'ai hâte que les tomes suivants, du point de vue de Christian, sortent en librairie. Car une chose est sure, je les lirai avec grand plaisir!

samedi 15 août 2015

Boys out ! de Rawia Arroum

Résumé: 

   Depuis l’Éradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n’ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s’entraîne dur pour être capable d’affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusqu’au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour…

Mon avis:

   Le résumé de ce livre m'avait tapé dans l'oeil. Une société dystopique d'amazone, une jeune fille qui tombe amoureuse alors que c'est interdit...il ne m'en fallait pas plus. Et je dois dire que j'ai été agréablement surprise. Je suis vite rentrée dans l'histoire et j'ai de suite aimé les deux personnages. 
La société matriarcale mise en place est assez dure et cruelle. Comme les mantes religieuses, ces femmes se servent des hommes (des parasites cruels) uniquement pour procréer et le procédé est assez impersonnel et mécanique. Toutes les jeunes filles, à l'âge de 18 ans, doivent se présenter au centre de détention. Après qu'on leur ai attribué un prisonnier au sort, elles ont un rapport sexuel avec lui (consciente ou non car elles peuvent être endormies si elles ont trop peur) jusqu’à ce qu'un test de grossesse s'avère positif. Généralement ça fonctionne du premier coup et quelques semaines après l'acte de procréation, le prisonnier est exécuté. 

   Mais voilà, qu'elle n'est pas la surprise de notre héroïne, Lyra, de voir que le jeune homme qu'elle a traqué et attrapé quelques jours plus tôt (Loan) lui a été attribué et qu'elle est attirée par lui. La première rencontre ne se passe pas comme elle l'aurait voulu et ce qu'elle craignait le plus arrive... elle n'est pas enceinte...il faudra donc qu'elle revoit cet homme et qu'elle se donne une nouvelle fois à lui. 

Au fil des rencontres, Lyra s'attache à lui. Ensembles, ils participeront à une rebellion contre le système. Car des résistants grouillent un peu partout, hommes comme femmes, et cette société idéale est prête à tomber...

   L'histoire très plaisante au début va s'effiler vers la fin. L'auteur n'a pas su détailler l'histoire du régime, son fonctionnement. Cela reste assez sommaire et c'est bien dommage. De même, la rébellion est très rapide! Tout se passe très vite et le lecteur n'est pas beaucoup tenu en haleine. Quand à la fin... je n'en parle même pas tant elle m'a déçue. Je me réjouissais pour nos deux amoureux malgré la guerre qui s'apprêtait à commencer. Et cette fin abrupte m'a laissé sans voix. La première chose que je me suis dite c'est "Il y a un tome 2 c'est pas possible?!!!" ...mais vu la tournure des événements je n'en suis pas si sure...et voilà comment je trouve que le roman est un peu gâché. Car même si le régime, son histoire et ses mécanismes ne sont pas assez détaillés et fouillés, cela passait. Mais avec cette fin...je reste dans l'attente, l'incertitude...je suis triste pour Lyra et Loan ....

   Au final, j'en ressors mitigée. J'ai beaucoup aimé l'histoire de départ, les personnages mais je suis déçue par le tournant que prennent les événements. De même, je regrette que Lyra et Loan ne soient pas plus démonstratifs dans l'expression de leurs sentiments. Il y a certains actes touchants (le bouton de jean, les petits messages qu'il lui laisse ...) mais pas d'étreintes ...dommage car on reste un peu sur notre faim de ce point de vue là. Pour autant, si une suite voyait le jour je la lirai avec plaisir car j'ai aimé l'écriture de Rawia Arroum et j'espère vraiment que la fin donnée par l'auteur à cette histoire n'est pas celle qui nous est donnée ici.

vendredi 14 août 2015

Appelez la sage-femme de Jennifer Worth

Résumé:

   Londres, années 1950. Jeune infirmière, Jennifer Worth décide de parfaire sa formation de sage-femme et rejoint les sœurs d’un couvent anglican, Nonnatus House, situé dans les docks de l’East End. À 22 ans, elle s'apprête à vivre l'expérience de sa vie dans cette maternité qui vient en aide aux plus pauvres. Récit de cet apprentissage, de sa rencontre avec les sœurs, alors qu’elle-même ne croit pas en Dieu, mais aussi tableau des quartiers déshérités du Londres d’après-guerre, son témoignage est à la fois bouleversant et empreint d’optimisme.

Mon avis:

   Que dire de ce livre si ce n'est qu'il reflète à la fois une réalité historique poignante et effrayante (la vie des femmes et notamment leur maternité dans le quartier pauvre de l'East End) mais aussi la beauté de ce métier avec l'abnégation dont font preuve ces sages-femmes et ces sœurs dans une ville d'après-guerre où une grande partie de la population est en détresse.
Ce témoignage, c'est le reflet d'une époque à travers des tranches de vie rapportées, une histoire de l'obstétrique qui nous permet de comprendre comment les femmes accouchaient à cette époque, de voir l'évolution des mœurs et des techniques médicales. L'auteur, qui nous dresse un portrait des conditions de vie des femmes et de leurs familles, nous fait entrer aussi dans l'intimité de la grossesse et de l'accouchement, mais aussi des femmes de manière générale. On a également une idée de la place de l'homme et notamment de leur paternité.
  
  Tout cela nous est retranscrit au travers de personnages forts. Outre les jeunes sages-femmes et les sœurs du couvent, c'est surtout ces femmes, dont nous suivons la grossesse et l'accouchement qui donnent au récit tout son attrait. La vie de ces femmes est bouleversante. On s'émeut devant Conchita, mère de 24 enfants ou encore de cette jeune fille violentée par plusieurs hommes... Ces portraits de femmes sont touchants et on se prend d'affection pour elles. En refermant ce livre, on se rend compte à quel point le rapport à la maternité a changé et le pas franchi dans la reconnaissance de ce métier mais aussi de l'obstétrique qui n'a vu le jour que très tardivement. Un beau témoignage que je recommande vivement et qui me donne très envie de découvrir la série qui en est issue. 

Swap romance avec Kincaid!

Bonjour tout le monde!!!

   J'ai beaucoup d'avis en retard et j'ai aussi à vous présenter le swap auquel j'ai participé avec Kincaid (merci à elle d'avoir accepté ma demande ^^) , le swap romance, que j'avais moi-même lancé il y a deux ans! MrsTurner s'est proposée de le reprendre cette année et c'est avec joie que j'ai participé à cet échange de colis!
 https://mrsturner6259.files.wordpress.com/2014/01/83565-pride_and_prejudice_wallpaper__by_littlenara.jpg?w=900&h=563


Pour rappel, le swap devait comporter: 

– 2/3 livres de la WL de votre binôme
– 1 ou des MP (je remarque d'ailleurs que j'ai complètement zappé d'en acheter!)
– 1 livre “doudou” que vous avez adoré et que voulez faire découvrir à votre binôme (attention à ses goûts)
– 1 mot de votre part dans lequel vous expliquerez vos choix
– 1 ou des gourmandises
– 1 surprise en rapport avec le thème 

Après échange de nos questionnaires nous avons pu nous lancer dans nos achats ^ ^ J'ai reçu mon colis il y a dix jours et je dois dire que j'ai été super gâtée par Kincaid!!!

 Voici donc la photo de ce que j'ai reçu ^^

 
 Côté bouquins: La chasseuse de la nuit tomes 4 et 5 (j'adore!!!) et Le diable s'habille en tartan que je veux lire depuis trop longtemps ^ ^

Ensuite, j'ai eu un très beau sautoir que j'ai déjà porté avec une de mes robes, une pochette avec plein d'échantillons de produits de beauté (certains ont déjà été utilisés et cette pochette rejoindra ma valise pour la maternité pour mettre mes produits de beauté!), une superbe écharpe (ceux qui me connaissent bien savent que j'en porte tout le temps (sauf l'été...chaleur oblige) et de la tisane aux plantes pour les jeunes et futures mamans! J'ai également eu un gentil petit mot de Kincaid.

Autant vous dire que je suis très heureuse de ce colis et d'avoir participé à ce swap! Merci encore à MrsTurner pour son organisation et à Mélanie pour sa gentillesse et tous ces beaux cadeaux!
 

Fight for love #3 : Remy de Katy Evans

Résumé: 

   Combattant clandestin, Remington Tate est un mystère, même pour lui. Son esprit est sombre et la lumière, complexe et instructif. Parfois ses actions et ses humeurs sont soigneusement mesurés, et à d'autres moments ils sont hors de contrôle.

   À travers tout cela, il y a eu une constante: vouloir, avoir besoin, aimer et protéger Brooke Dumas. C'est son histoire; dès le premier moment où il a posé les yeux sur elle, il savait, sans aucun doute, elle serait la chose la plus réelle pour laquelle il a jamais eu à se battre.

Mon avis:

   Jusqu'à récemment cela ne me disait rien du tout de lire la même histoire mais du point de vue du personnage masculin. Et puis, grâce à cette série, j'ai complètement changé d'avis, et cela même si j'ai lu les 3 tomes d'affilé.

   Ce qui m'a le plus plu dans cette version, c'est d'être dans la tête de Rémy. J'ai eu un coup de cœur pour ce personnage dès le début. Dans les 2 premiers tomes on voit déjà que c'est un personnage tourmenté mais je trouve qu'en lui donnant la parole, l'auteur a su donner plus d'intensité au personnage. 

   Je regrette un peu l'aspect elliptique. C'est vrai qu'il est difficile de condenser deux tomes en un mais je trouve dommage que certains passages soient oubliés. L'auteur passe très vite sur le tome 2 et c'est bien dommage.
   Par contre, Katy Evans alterne passé et présent ce qui est bien vu pour les lectrices que nous sommes. C'est l'occasion de retrouver une fois de plus notre couple préféré et voir comment leur relation évolue.

   Au final, j'ai eu un gros coup de cœur pour cette série, et notamment pour ces trois premiers tomes. Les suivants porteront sur d'autres personnages, mais je sens, à la lecture de différents avis, que je ne serai pas déçue!

vendredi 31 juillet 2015

Fight for Love #2: Mine de Katy Evans

Résumé:

Je lui appartiens. Il m'appartient. Notre amour est brûlant, puissant, imparfait, et réel...

Brooke n'aurait jamais imaginé finir avec l'homme qui est le rêve de toutes les femmes. Mais tous les rêves ne finissent pas comme un conte de fées, et alors que Remington a besoin d'elle, Brooke découvre quelque chose qui va la forcer à quitter ses côtés. Avec la distance et les ténèbres entre eux, la seul chose qui lui reste est de se battre pour l'amour de l'homme qui est LE SIEN.

Mon avis: 

* ATTENTION SPOILER*

Fight for love # 1: REAL de Katy Evans

Résumé:

   Star de la ligue underground, Tate Remington est un boxeur à l’animalité exacerbée dont le pouvoir de séduction rend folles toutes les filles autour du ring. Depuis qu’il a croisé son regard, la seule femme à laquelle il pense, celle qu’il a choisie, c’est Brooke, ancienne athlète de haut niveau qui, suite à un accident, s’est reconvertie dans la thérapie sportive. Mais pour que leur histoire devienne bien réelle, Remington devra dévoiler à Brooke les aspects les plus sombres de sa personnalité ... 

Mon avis:


   Que dire si ce n'est que j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce livre! C'est une des meilleures romances érotiques que j'ai lu jusqu'à présent et je pense même que je préfère Rémy à ce cher Christian Grey! Car pour moi il incarne le mâle dans toute sa splendeur. Il est dur, exigeant, puissant, insatiable, un amant redoutable mais surtout une personnalité complexe qui cache un être fragile à deux facettes. Le côté lumineux du boxeur sur le ring avec ses yeux bleus déterminés et le côté sombre, quand il tombe dans une sorte de dépression, période pendant laquelle ses yeux deviennent noirs et où il est destructeur avec tout ce qu'il touche, tous ceux qu'il croise mais aussi avec lui (Ne vous inquiétez pas, même si ses yeux changent de couleurs, ce n'est pas un alien! lol) 

   L'histoire a pour toile de fond la ligue Underground de boxe, sorte de championnat parallèle qui attire les foules. Rémington Tate alias Riptide est un boxer de talent, surpassant bon nombre d'adversaires. Sa vie oscille entre les excès et la rigueur de la préparation physique et sportive. Toutes les filles se pâment devant lui et sont prêtes à tout pour attirer son attention. Mais une seule va parvenir à le séduire, Brooke. Venue assister à un match avec une amie fan de Riptide, elle va attirer son attention. A partir de là, il ne va plus la lâcher et en fera sa préparatrice sportive. 

   Brooke, elle, est une ancienne athlète de haut niveau. Une blessure a mis fin à sa carrière et elle s'est reconvertie dans la remise en forme et la préparation physique des sportifs. Si dans un premier temps elle veut fuir Rémy, cet homme qui l'attire inexorablement, elle finit par en tomber amoureuse. A partir de là, plus rien n'existe à part lui. 

   Cette histoire d'amour, qui connait des hauts et des bas, est touchante. J'ai beaucoup aimé leur rapprochement grâce à la musique. Tour à tour ils échangent leurs Ipod et communiquent par chansons. L'auteur a d'ailleurs eu l'excellente idée de donner au début du tome la play-list. Grâce à ça j'ai découvert bon nombre de chansons, dont la plupart parlent d'amour. La passion est également au rendez-vous et les scènes de sexe nombreuses et explicites. Ce livre n'est donc pas à mettre dans les mains des plus jeunes. Si parfois c'est très cru cela ne m'a ni dérangé ni choqué. 

   L'intrigue, outre le fait de narrer la rencontre entre Brooke et Rémy et leur histoire d'amour naissante, raconte la rivalité entre deux boxeurs. Riptide et son ennemi juré, le Scorpion. Ce dernier va tout faire pour détruire Rémy et gagner le championnat. Pour lui tous les coups sont permis, y compris d'utiliser la sœur de Brooke et l'amour de cette dernière pour mettre Rémy à genoux.

  La fin du roman donne envie de se précipiter très vite sur la suite. Brooke à peur de son amour pour Rémy, car il est destructeur. La peur de le perdre est bien trop grande et Brooke se pose énormément de questions sur son avenir avec Rémy. Peut-elle tout supporter par amour? Est-elle prête à tout par amour?

   Au final, j'ai dévoré ce tome tout comme les suivants! Je recommande donc fortement ce roman pour toutes les lectrices qui aime les romances érotiques. Pour moi c'est un gros coup de cœur. 


samedi 18 juillet 2015

Reapers Motorcycle Club #1 : Possesseur de Joanna Wylde

Résumé:

   Marie n’a pas besoin d’une complication comme Horse dans sa vie. Ce motard couvert de tatouages et dénué de scrupules, qu’elle a croisé une fois chez son frère, n’est pas de cet avis. Il veut Marie sur sa moto et dans son lit. Pourtant, malgré les orgasmes incroyables que Horse lui procure, elle refuse d’appartenir à qui que ce soit. C’est alors que le gang de Horse, le Reapers Motorcycle Club, découvre que le frère de Marie leur a volé de l’argent. Seule la jeune femme peut le sauver – à condition de donner à Horse ce qu’il désire. Tout ce qu’il désire.

Mon avis: 

   Une couverture hot, qui transpire le sexe, le cuir et les motos et c'est exactement ce que l'on retrouve dans cette romance érotique!

   Attendez-vous à entrer dans un monde machiste, où les hommes utilisent les femmes et notamment les " jolis culs" pour assouvir leurs besoins primaires et où seules les régulières, les femmes des motards du club sont respectées par tous les membres. Le club des Reapers c'est de la testostérone, de la sueur, du sexe, du business mais c'est aussi Horse (pas la tête de vous expliquer d'où vient ce surnom ^^), le biker qui va vous faire fondre. Beau, sexy, possessif et bestial, cet homme va vous plaire surtout si vous aimez ce genre de héros de romance au fort tempérament, à la fois brutal et très doux avec celle qu'il aime. 

   Pas de grande surprise avec cette romance érotique mais je dois dire que j'ai bien aimé les personnages de Horse et Marie. Marie n'a pas eu une vie facile malgré sa jeunesse. Ancienne femme battue, elle doit se reconstruire, et c'est chez son frère qu'elle va trouver refuge, sans savoir qu'il trame dans des affaires pas très claires. C'est là qu'elle fait la rencontre du club des motards, les Reapers, et découvre un monde et une organisation à part. Dès sa première rencontre avec Horse, elle sait qu'elle le désire mais fera tout pour ne pas céder. Mais c'est sans compter l'obstination de cet homme qui veut la posséder ...

 Si la première partie du roman laisse place aux rendez-vous amoureux, à la séduction entre les deux personnages, la deuxième partie tombe un peu plus dans le trash. Personnellement il en faut plus pour me choquer mais certaines personnes pourraient trouver l'ultimatum posé par Horse comme quelque chose de très dégradant. En effet, le frère de Marie ayant une dette envers le club, Horse exige qu'elle se soumette à lui et devienne son jouet sexuel tant que son frère n'aura pas payé sa dette. C'est ça où son frère mourra et Horse, qui veut en faire sa régulière, ne voit que cette solution pour se rapprocher de Marie (ce qui n'est pas gagné) et faire d'elle sa petite amie. Alors c'est sur, ce n'est pas une méthode très conventionnelle mais malgré tout Horse a beaucoup de respect pour Marie, exècre la violence envers les femmes et fera tout pour qu'elle se soumette volontairement et s'attache à lui. Car au final, c'est parce que Marie l'a repoussé une première fois que Horse choisit ce genre d'extrémité pour la faire sienne. Alors c'est sur, c'est une manière assez brutale et machiste pour obtenir ce qu'il veut mais j'ai bien aimé ce coté bad boy car il est contre-balancé par une personnalité attachante.

  L'action est aussi au rendez-vous vers la fin du roman car deux clubs de motards s'affrontent. L'occasion de voir de nombreux personnages en rapport avec les Reapers, comme la sœur de Horse, les autres régulières et leurs maris, dont certains que nous connaissons déjà depuis le début du roman.

   Je ne sais pas sur quel personnage sera axé le tome 2, mais ayant bien aimé ce premier tome, je prolongerai l'aventure avec les Reapers ^^. J'ai trouvé que c'était une bonne romance érotique, pour une fois le héros n'est pas un milliardaire puissant aux mœurs particulières et prendre un club de motards comme base à l'histoire change également des autres romances que j'ai lu du même genre. Par contre ne vous attendez pas non plus à quelque chose d'extraordinaire, c'est plaisant à lire mais j'ai lu mieux dans le même genre. Le personnage de Horse reste assez "primaire", simple si j'ose dire. Il n'a pas un lourd passif et ne cache pas de terribles secrets comme certains personnages masculins que nous avons déjà croisé dans ce genre de romance. En somme ce n'est pas le personnage torturé auquel on s'attache et qui nous touche à travers ses émotions et l'expression de ses sentiments. 

   Ce qu'il faut retenir, c'est que si vous voulez lire une romance érotique avec un mec bestial tout habillé de cuir, ce livre est fait pour vous. Cette romance se lit très vite et on passe un bon moment. On s'attache aux personnages qui forment un joli couple et le monde des bikers s'avère être une micro-société avec ses règles et ses codes assez intéressante même si l'auteur ne pousse pas plus dans cette direction.


mercredi 15 juillet 2015

Kara Gillian #2 Le sang du démon de Diana Rowland

Résumé:

   Kara Gillian, flic et invocatrice de démons, essaie de remettre sa vie sur les rails de la normalité. Mais, découvrir que son collègue du FBI Ryan est connu parmi les démons et devoir enquêter sur l’assassinat de plusieurs personnes dont l’âme a été dévorée, n’est pas le meilleur moyen d’y parvenir. D’autant que Kara ne pense pas pouvoir résoudre ces meurtres sans l’aide du séduisant et insatiable seigneur Rhyzkahl. Entre paradis et enfer, homme et démon, elle est sur le point de faire face à la seule chose à laquelle elle ne pourra peut-être pas survivre.

Mon avis:

 Je poursuis ma découverte de cette série avec ce second tome. Kara Gillian est une héroïne à laquelle on s'attache facilement et l'histoire, centrée sur le monde des démons et leur invocation, change de toutes les histoires de vampires et loup-garous que j'ai déjà lues.

   L'auteur parvient à bien mélanger enquête policière, surnaturel et romance. La romance et les scènes de sexe (très présentes dans certains romans de bit-lit) ne prennent pas l'ascendant sur l'intrigue. Les scènes de sexe, peu nombreuses, sont bien réparties dans le récit, ne sont pas trop crues, et reflètent bien la passion entre Kara et le seigneur démon Rhyzkahl. On se demande d'ailleurs comment évoluera leur histoire par la suite car leurs rencontres ne sont qu'épisodiques et Rhyzkahl, par sa position de seigneur , ne peut passer tous son temps dans le monde des humains... affaire à suivre donc.

   On en apprend encore un peu plus sur le monde des démons, on fait la connaissance de nouveaux personnages et on s'interroge sur l'agent du FBI et collègue de Kara, Ryan, qui semble avoir de nombreux secrets mais qui, surtout, possèdent des facultés surnaturelles dont Kara n'aurait jamais soupçonné l'existence.  

   L'auteur par son écriture simple mais agréable parvient à nous faire entrer dans l'histoire et à prendre du plaisir avec cette lecture. Je lirai donc la suite de cette série qui change, avec cet univers qui mêle à la fois notre réalité et le monde des démons.

vendredi 10 juillet 2015

Le syndrome [E] de Franck Thilliez

Résumé:

   Une affaire étrange bouleverse l'été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d'un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d'une schizophrénie tenace. Il cède à l'appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l'avis d'Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d'hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte crânienne tranchée, cerveau disparu, tous en état de décomposition avancé. Alors que Lucie découvre les horreurs que cache le film, un mystérieux Québécois l'informe par téléphone du lien ténu qui existe entre cette bobine et l'histoire des cinq corps. Une seule et même affaire grâce à laquelle Lucie et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier, vont se rencontrer… Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années 1950, les deux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu baptisé le syndrome E. Un mal d'une réalité effrayante qui révèle que nous pourrions tous être capables du pire…

Mon avis: 

   Si au début du roman on pourrait s'attendre à une plongée dans le fantastique avec un mystérieux film qui rend aveugle, Franck Thilliez nous emmène au contraire dans un monde bien réel, où le mal a pris possession de certaines personnes et où l'horreur se répand à travers plusieurs pays du monde. Derrière tous ces morts, une histoire sombre et un nom mystérieux... le syndrome E.

   Je découvre Franck Thilliez avec ce premier roman narrant les enquêtes communes de Lucie Hennebelle et Franck Sharko! Extrêmement tentée par Pandémia , j'ai décidé de commencer par le commencement, c'est-à-dire Le syndrome [E]. Et quel bon thriller!

   L'histoire, dès le début est prenante. On rentre très facilement dans l'intrigue et on se demande ce que peut bien cacher ce mystérieux film et surtout qui est derrière tout ça, d'autant plus que des meurtres en Normandie semblent y être liés. L'histoire de la vidéo (et ce qu'elle cache) et les corps mutilés plongent le lecteur dans un monde de noirceur, de perversion. Au fil de l'enquête, la réalité, l'histoire et les expériences scientifiques prennent le pas sur l'inexplicable et nos deux enquêteurs se rapprochent de plus en plus de notre tueur...

   Outre l'enquête policière, l'histoire rend également hommage au septième art. Le cinéma et le monde des images est un des sujets centraux avec la recherche scientifique, la psychiatrie et l'histoire du Québec. J'ai appris beaucoup de choses en lisant ce roman et on sent, par l'ensemble des détails, que Franck Thilliez maîtrise son sujet et qu'il s'est bien documenté. 

   Les deux personnages principaux sont extrêmement bien travaillés et dépeints. Tous les deux habités d'une noirceur que seule une plongée dans les profondeurs de l'âme humaine peut expliquer, Lucie et Sharko se donnent à fond dans leur métier, délaissant ainsi  leur vie personnelle. Mais tous les deux ont beaucoup souffert par le passé. La perte qu'ils ont connu les empêche de refaire leur vie, du moins jusqu'à aujourd'hui. Ensemble ils vont non seulement résoudre l'enquête mais également se donner une chance pour débuter une nouvelle vie. 
J'ai beaucoup aimé le personnage de Sharko, schizophrène, nostalgique, bourru mais débordant d'amour pour les êtres qu'il a perdu. On s'y attache tout de suite et on espère qu'il parviendra à vaincre ses démons. Lucie quand à elle est l'archétype de la mère célibataire qui a du mal à jongler entre ces filles et son boulot de flic qui est très prenant. Mais c'est une battante, une acharnée et elle est animée d'une volonté et d'une passion qui font que son boulot de flic est quelque chose de viscéral dont elle ne peut pas se passer. Ensembles, ils font un duo très complémentaires et j'ai hâte de les retrouver dans les prochains tomes, surtout après la fin que nous a réservé l'auteur!

   En conclusion je ne peux que conseiller ce roman et cet auteur. A l'instar de Maxime Chattam et Karine Giebel, Franck Thilliez est un auteur de thriller incontournable qui a un talent fou pour narrer la noirceur et la perversité qui peut toucher notre société. Il me tarde de lire Gataka, la suite du syndrome [E]  .  



lundi 6 juillet 2015

Aurora Teagarden #3 : A vendre: trois chambres, un cadavre de Charlaine Harris

Résumé:

   Aurora avait décidé de devenir agent immobilier, et c’est lors de sa première visite organisée qu’elle découvre dans la maison, un cadavre. Fait du hasard ? Soit. Mais, alors qu’elle retente l’expérience, elle fait à nouveau une macabre rencontre. C’est bien la preuve qu’un serial-killer, sévit dans la petite ville de Lawrencetown. Mais il semble très bien renseigné sur la vie de Roe…

Mon avis: 

   Si j'ai découvert Charlaine Harris avec sa série à succès La communauté du Sud (terminée en 2014) adaptée sur les écrans sous le nom de True blood, je continue de lire et de suivre l'auteur au travers de ses autres romans et séries. Après avoir découvert et apprécié fortement Les mystères de Harper Connelly (coup de cœur), c'est avec un grand plaisir que j'ai lu et commencé la série Aurora Teagarden, série qui narre le quotidien d'une jeune bibliothécaire passionnée de meurtres et d'enquêtes policières résolues ou non. Et quand le meurtre frappe la petite ville où elle a toujours vécu, Aurora ne peut s’empêcher de mener l’enquête.

   Après avoir adoré les deux premiers tomes, c'est avec joie que j'ai découvert ce 3e opus. Là encore, notre héroïne se retrouve confrontée à la mort. Il faut croire qu'elle les attire! Cela à le don d'amener un peu de piquant dans sa vie...
En pleine reconversion professionnelle (Aurora a quitté son travail à la bibliothèque et travaille dorénavant avec sa mère) dans l'immobilier, qu'elle n'est pas sa surprise de découvrir lors de la visite d'une maison, où le corps sans vie et dans une posture peu flatteuse et choquante d'une collègue d'une autre agence. Dès lors, la police va chercher le meurtrier dans le cercle très fermé des agents immobiliers... c'est sans compter Aurora, qui avec son flair, va tout faire pour débusquer le meurtrier caché parmi eux.

   Ce 3e tome marque aussi un changement dans la vie affective de notre jeune héroïne. Si elle sort désormais avec le jeune pasteur Aubrey, elle va éprouver une attirance et un désir encore inédit en la présence de Martin Bartell, fraîchement arrivé en ville. Beaucoup de changements semblent en perspective. 

   Mêlant enquête policière et tranches de vie personnelle, cette série est rafraîchissante. Idéale pour passer du bon temps et se détendre avec des intrigues simples, cette série a parfaitement tenu ses promesses. Pas une seconde je me suis ennuyée. On s'attache toujours un peu plus à notre héroïne, qui pourrait ressembler à n'importe quelle lectrice. Elle mène une vie simple, à des préoccupations ordinaires, ce qui fait qu'on peut facilement s'identifier à elle. 
Sa rencontre avec Martin est un véritable coup de foudre et on sait tout de suite que cet homme tiendra une place à part dans sa vie. On se réjouit pour elle et on a hâte de suivre cette nouvelle histoire d'amour. C'est donc rapidement que je lirai la suite des aventures d'Aurora Teagarden car je passe à chaque fois un très bon moment avec elle. 

mercredi 17 juin 2015

Un piège dans la ville de Nora Roberts

Résumé:

   Jonah Blackhawk : un homme solitaire et déterminé, qui s’est forgé une forte personnalité du temps où, adolescent, il fréquentait les milieux troubles de Denver. De cette époque, il a également gardé une méfiance tenace envers les uniformes. Alors l’idée qu’un policier enquête incognito dans son établissement le plus prestigieux est pour lui tout simplement insupportable. Pourtant, il le sait, il va cette fois être obligé de faire une entorse à ses principes…
D’abord parce qu’une bande de malfaiteurs se croit autorisée à utiliser ses clubs comme repères pour organiser des cambriolages et plumer sa clientèle. Ensuite, parce que l’homme qui lui demande de coopérer n’est autre que le commissaire Boyd Fletcher, qui l’a sauvé autrefois de la délinquance… Enfin, parce que le flic qui va enquêter auprès de lui est – comble de l’ironie – Ally Fletcher, la propre fille de Boyd. Ally, qui ne ressemble plus en rien à la petite fille que Jonah a connue autrefois, mais qui est bel et bien devenue une femme au charisme déroutant, et d’une beauté à couper le souffle…

Mon avis: 

   Encore une très bonne romance policière de la part de Nora Roberts! Ce fut un vrai plaisir de lire ce roman qui mêle à la fois romance et suspense. Les deux personnages principaux sont charismatiques et attachants, on prend plaisir à voir leur relation évoluer en même temps que l'enquête sur les cambriolages progressent. D'ailleurs, de cambriolages, l'enquête s'oriente vers une série de meurtres. Et le meurtrier semble bien en vouloir personnellement à Jonah et Ally. Le jeu du chat et de la souris auquel se livrent les deux personnages principaux apportent beaucoup à l'histoire. Les inconditionnelles de romances seront ravies.
  
   Comme d'habitude l'écriture de Nora Roberts et simple et plaisante à lire. C'est très fluide et ça se lit très vite. On prend du plaisir du début à la fin et on referme ce livre avec le sourire aux lèvres. Que demander de plus? Cette romance sympathique vous fera passer un agréable moment. Elle est idéale si vous aimez le genre, si vous voulez quelque chose qui se lit rapidement et avec laquelle vous êtes sure de passer un bon moment de lecture.


mardi 16 juin 2015

Invisibilité de David Levithan et Andrea Cremer

Résumé:

Stephen est invisible depuis toujours.
Une malédiction impossible.
Jusqu’au jour où Elizabeth le voit.
Elle seule peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais. 


Mon avis: 


   Je tiens tout d'abord à remercier Camille Groelly et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour la chance qu'ils m'ont donné de découvrir ce livre. 

Le résumé m'avait tout de suite accroché et je dois dire qu'à la lecture je n'ai pas été déçue. Le thème de l'invisibilité est central et toute l'intrigue tourne autour de ça. 
   Stephen est né invisible et un beau jour tout change quand il croise le chemin d'Elizabeth. Il n'y a qu'elle qui puisse le voir. Comment l'expliquer? 

   Le début du roman est dédié à la rencontre entre Stephen et Elizabeth. Au début, elle ne se rend pas compte qu'elle est la seule à le voir. Il faut dire que Stephen est habile quand il s'agit de ne pas se faire remarquer. Au fil des rencontres (Stephen et Elizabeth sont voisins, ce qui facilite beaucoup de choses), nos deux protagonistes apprennent à se connaître. Stephen est obliger de mentir pour certaines choses mais c'est la première personne à qui il peut vraiment se confier et c'est aussi la première personne qui peut le voir. Vivant seul, Stephen est un jeune homme en proie à la solitude, qui trouve un sens à sa vie en regardant celle des autres. Elizabeth va véritablement chambouler le monde dans lequel il vivait jusqu'à présent et donner un sens à son existence même si la vérité autour de son invisibilité va profondément le bouleverser. 
   Grâce à son père qui se décide enfin à parler, Stephen va apprendre la terrible vérité sur son invisibilité.
Victime d'une malédiction lancée par son grand-père, Stephen, Elizabeth et son frère Laurie se décident à chercher quelqu'un qui pourrait les aider à comprendre cette malédiction et essayer de la briser. Mais cela s'avère très compliqué et Elizabeth va se retrouver en première ligne dans ce combat contre un homme vil, qui incarne le mal absolu. 

   Cette histoire de malédiction m'a un peu dérouté au début. Ce n'est pas le fait qu'il soit maudit qui m'a dans un premier temps dérangé mais toute l'histoire autour de la mère et du grand-père de Stephen que j'ai trouvé un peu légère. Mais au fil de la lecture et l'apparition de nouveaux personnages, l'histoire a pris de la consistance. 

   Mais ce qui m'a le plus plu, ce sont les personnages, leur sensibilité, leur maturité et leur courage à affronter les épreuves. Stephen, Elizabeth et Laurie sont des adolescents qui ont connu de nombreuses épreuves et je dois dire que mon personnage préféré est davantage Laurie que Stephen et Elizabeth. Quelle personnalité il a! Ce jeune homme, futé, intrépide et plein de joie de vivre est là pour nos deux amoureux. Il s'avère être un ami et un allié précieux pour Stephen et c'est également un formidable soutient pour sa sœur. Et pourtant, il a vécu des choses dramatiques. Mais il s'est relevé. Et c'est ce courage et cette détermination qui m'ont le plus séduite.

   Concernant le style de l'auteur (je dis l'auteur au singulier car je ne retrouve pas le style d'Andrea Cremer dans ce roman, je pense qu'ils ont imaginé l'histoire ensemble mais que David Levithan l'a écrite), les chapitres alternent le point de vue de Stephen et d'Elizabeth mais ce n'est vraiment pas dérangeant. On prend plaisir à lire et faire défiler les pages. J'ai eu du mal à stopper ma lecture et j'ai été happée ma l'histoire.

   Cette lecture, rafraîchissante et qui sort un peu des sentiers battus, est une belle découverte. Pleine de bons sentiments, de personnages attachants et courageux, elle parle également de solitude mais surtout d'espoir. Une belle histoire d'amour et d'amitié pour la jeunesse. 

 
  

samedi 13 juin 2015

Le pays des contes 3: L'éveil du dragon de Chris Colfer

Résumé:

   Depuis que la brèche entre les univers a été refermée, les jumeaux Alex et Conner vivent séparés. Alex continue son apprentissage de la magie, et Conner est un collégien brillant. Lorsque ce dernier découvre qu’une menace séculaire pèse sur le Pays des contes, il se lance dans une quête périlleuse à travers l’Europe, prêt à tout pour prévenir ses amis et trouver le portail oublié qui lui permettra de les rejoindre.
Mais le danger que craignait Conner s’avère pire que prévu : une armée piégée entre les deux mondes depuis près de deux cents ans est soudain libérée. Et avec elle, la seule chose capable de détruire le Pays des contes : le dernier œuf de dragon.

Mon avis:

   Que d'aventures dans ce tome! Le pays des contes est encore menacé et cette fois les méchants viennent de l'extérieur! On peut dire que Chris Colfer a de l'imagination à revendre et ce pastiche est vraiment une réussite! On se prend au jeu, on prend plaisir à redécouvrir les personnages de contes de fée et à suivre les rebondissements auxquels ils sont confrontés. Dans ce tome, la frontière entre les deux mondes n'a jamais été aussi mince et c'est Conner qui va s'avérer être un allié précieux pour sa soeur et sa grand-mère la Bonne fée.
   L'aventure, bien présente dans ce tome, est aussi ponctuée de moments émouvants. Nos personnages passent par plein d 'émotions, et certaines ne sont faciles ni pour le personnage ni pour le lecteur qui s'est pris d'affection pour tous ces personnages. 
La politique et les relations "internationales" entre les différents royaumes du pays des contes est également un des sujets centraux. La fin du roman signe d'ailleurs l’avènement d'une nouvelle ère, où l'ensemble des peuples du pays des contes sont plus soudés que jamais.
   Un des personnages principaux de ce tome est également le prisonnier au masque (que l'on voit sur la couverture). Ce personnage, très mystérieux, semble avoir des liens non seulement avec la Mère Michel mais aussi avec la Bonne fée et les jumeaux. Les dernières lignes du roman nous en apprennent plus sur ce personnage, bien que l'on voyait quand même la chose venir... Le quatrième tome devrait s'avérer très intéressant (comme les trois premiers) suite à cette révélation.

    Chris Colfer n'en finit pas de nous enchanter avec cette réécriture des contes de notre enfance. Il parvient à mêler un grand nombre d'histoires avec habilité et prouve encore une fois qu'il est très doué pour l'écriture. On espère qu'il ne nous fera pas trop attendre pour le tome 4 qui risque d'être encore riche en rebondissements. Une série à découvrir pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, et une lecture à poursuivre pour les autres! 

mardi 9 juin 2015

Lune de miel & gueule de bois de Jane Graves

Résumé:

   La comptable Heather Montgomery n'aime pas les mariages. D'une part, elle y retrouve toute sa famille, qui la harcèle pour qu elle trouve chaussure à son pied. D'autre part, elle y croise des playboys comme Tony McCaffrey, un Don Juan brouillon et agaçant. Pourtant, après une soirée trop arrosée à Las Vegas, c'est auprès de Tony que Heather se réveille... devant un certificat qui les déclare mari et femme ! Pour donner le change à la famille de Heather, le séducteur accepte de faire semblant d'être son mari pendant un mois. Mais cette fausse lune de miel suscite lentement de vrais sentiments...

Mon avis:

   J'avais adoré Smoking & Layette de la même auteure c'est donc avec impatience que je me suis jetée sur ce livre dès sa sortie. Si l'histoire n'est pas bien originale et les personnages assez caricaturaux, j'ai quand même pris plaisir à lire cette histoire. Elle ressemble un peu au rêve de beaucoup de fille: une fille banale (c'est l'image qu'elle a d'elle) qui ressemble à la lectrice lambda, qui sort avec un beau gosse au charme ravageur qui finit par ne voir qu'elle et en tomber fou amoureux. soupirrrr...
Bien sur le hic dans cette histoire, c'est que comme tous les beaux gosses que l'on croise dans les romances, Tony est un vrai séducteur qui passe d'une femme à l'autre. Sauf que là, il va se retrouver dans une situation compliquée. Après une soirée arrosée où ils ont passé de bons moments, ils se retrouvent mariés. Mais puisque Heather lui a sauvé la mise en lui permettant d'acquérir le bar qu'il convoitait tant, il décide de faire de lui rende service et de faire semblant d'être son mari pendant un mois. Mais la comédie s'avère bien plus compliquée à jouer que prévu et les sentiments vont très vite se mêler à cette histoire.

   Comme je l'ai dit cette histoire n'est pas des plus originale mais elle vous fera passer un agréable moment. Les personnages sont attachants et on espère sincèrement que nos deux tourtereaux finiront par s'avouer leurs sentiments. J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de Julie Graves qui m'avait énormément plu dans Smoking & Layette. Et même si ce roman ne lui arrive pas à la cheville (Smoking & Layette est l'une de mes romances "chouchoutes") j'ai quand même pris un grand plaisir à lire cette histoire et j'attends son prochain roman avec impatience.


lundi 8 juin 2015

La trilogie des gemmes tome 3 : Vert émeraude

Résumé:

   Gideon confie à Gwen qu'il ne l'aime pas, et sans son amie Leslie et son ange gardien, elle déprimerait. Ceux-ci lui rappellent qu'elle doit absolument découvrir ce que complote le comte de Saint-Germain. Gideon comprend qu'en voulant fermer le cercle de douze, le comte cherche autre chose qu'un remède aux maux de l'humanité.

Mon avis:

    Dernier tome de la trilogie, Vert émeraude a su tenir toutes ses promesses. On apprend enfin ce que cherche à faire le Comte de Saint-Germain. La prophétie du corbeau devient plus clair pour Gwen, qui va pouvoir compter sur le soutien de Gideon ainsi que de ses amis pour contrer les plans du Comte. Gwendoline devra aussi faire face à des révélations sur son passé (dont le lecteur était déjà au courant) et en sortira bouleversée. L'histoire d'amour et le romantisme sont toujours bien présents dans ce 3e volet, et notre charmant couple est vraiment trop craquant. On retrouve tous les ingrédients des précédents, des personnages charismatiques, des sauts dans le temps qui nous permettent d'en savoir toujours un peu plus sur les Veilleurs et les voyageurs dans le temps et une intrigue qui trouve enfin son dénouement.
L'histoire se finit bien vous vous en doutez  mais j'ai particulièrement aimé l'épilogue avec Paul et Lucy, où il est question d'un personnage secondaire que le lecteur a connu depuis le début. J'ai beaucoup aimé ce clin d’œil et on comprend tout de suite mieux pourquoi ce personnage est si attaché à Gwendoline.

   J'ai adoré cette trilogie d'un bout à l'autre et je ne peux que la conseiller. Le thème des voyages dans le temps, les personnages, l'humour que l'auteur a distillé tout au long du récit nous fait tourner les pages à grande vitesse. S'ajoute à cela une belle histoire d'amour ( fait de haut et e bas) qui ravira les fans de romance.

La trilogie des Gemmes tome 2: Bleu saphir de Kerstin Gier

Résumé:

   Longtemps, Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres. Bon, d'accord, elle voyait des fantômes dans les couloirs de son lycée ; mais d'abord elle n'en voyait qu'un, et puis personne n'est parfait. Pour le reste, rien à dire. Jusqu'au jour où Gwendolyn comprit : elle n'était pas une lycéenne comme les autres. Marquée du sceau des Veilleurs du temps, elle doit désormais voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d'autres Veilleurs dans le passé, et affronter un comte du XVIIIe siècle, soi-disant immortel. Et puis quoi encore ? Tout ce qu'elle voudrait, elle, c'est que son (beau) Gideon l'embrasse pour de bon. Est-ce vraiment trop demander ? Elle est le rubis, la douzième, l'ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.

Mon avis:

 Le premier tome m'avait séduite, c'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé Gwendoline, Gideon, les voyages dans le temps et les mystères qui planent autour du Comte de Saint-Germain.

   Ce deuxième tome tourne beaucoup autour de la relation entre Gwenny et Gideon. Souvenez-vous, à la fin du premier tome ils s'embrassaient pour la première fois, preuve incontestable de leur attirance réciproque. Dans ce tome 2, leur relation va être assez malmenée avec des "je t'aime moi non plus" notamment de la part de notre cher Gideon qui semble partagé quant à ce qu'il éprouve pour Gwen. Si l'attirance qu'il a pour elle est évidente, il ne sait pas s'il peut lui faire confiance et sait qu'elle lui cache quelque chose. On a donc une alternance de baisers passionnés et de crises de larmes mais je n'ai pas trouvé ça dérangeant car tout cet étalage de sentiments n'est pas gratuit et il faut avoir en mémoire que notre héroïne est une ado, qui vit son premier amour. Il est donc normal, en plus de tous les événements qu'elle vit, qu'elle soit bouleversée.

   Dans ce tome, nous allons faire la connaissance du grand-père de Gwen. Lui seul semble en mesure de l'aider à comprendre la prophétie du corbeau (le Rubis) et la trahison de Lucie et Paul. Plusieurs voyages dans le temps vont aider Gwen et sa meilleure amie dans cette quête, et bien des choses vont s'éclaircir.
Autre rencontre, celle de Xemerius, petit démon moitié gargouille moitié chat, que seule Gwendoline peut voir. Ce petit esprit va l'accompagner jusqu'à chez elle et va devenir un vrai compagnon. Il l'aidera beaucoup dans sa quête de vérité, mais aussi lors des leçons d’histoire et de danse que cette pauvre Gwen doit subir chez les Veilleurs. Xemerius est un personnage très attachant et très drôle. C'est une petite bouffée d'oxygène bien que l'humour était déjà bien présent dans le premier tome.

   Au final, j'ai adoré ce second volet et j'ai d'ailleurs poursuivi ma lecture avec le 3e et dernier tome Vert émeraude. Bien des mystères sont levés dans ce tome et j'ai pris un immense plaisir à retrouver tous les personnages. Les personnages principaux comme secondaires sont savoureux et nous font passer un agréable moment. Je ne peux que recommander cette lecture car elle vous donne un très bon moment de lecture.

  

mardi 26 mai 2015

La malédiction des pharaons (Amélia Peabody #2) d'Elizabeth Peters

Résumé:

   C'était bien l'intention de Sir Henry de poursuivre ses fouilles à Louxor jusqu'aux fondations de l'édifice pour s'assurer que la sépulture n'avait pas été découverte lors de la précédente expédition. Et de fait, à peine les ouvriers s'étaient-ils mis à l'œuvre, que leurs pelles dégagèrent la première marche d'un escalier taillé dans le roc. Le Times en fit un compte rendu détaillé en page trois. La dépêche suivante, en provenance de Louxor, eut droit en revanche à un gros titre en première page.
Sir Henry Baskerville était allé se coucher la veille en pleine santé. On l'avait retrouvé le lendemain matin dans son lit, rigide et sans vie, le visage déformé par l'épouvante. Sur son front, on reconnaissait, grossièrement dessiné avec du sang, un uræus, le cobra sacré des anciens Egyptiens, le symbole divin des pharaons. "
Une fois encore, l'impavide Amelie Peabody, son mari, l'éminent égyptologue Radcliffe Emerson, et leur fantasque rejeton, le jeune Ramsès, devront affronter le mystère et conjurer "La Malédiction des pharaons. "

Mon avis: 

   Voilà un petit moment que j'avais lu le premier tome des aventures d'Amélia Peabody. C'est avec plaisir que je l'ai retrouvé, elle et son mari Emerson, l'archéologue au caractère de chien. ^ ^

   Une envie de soleil, d’Égypte? Vous aimez l'antiquité, les fouilles archéologiques, les momies et les mystères? Ce livre est fait pour vous. Rajoutez à ça des personnages à la forte personnalité et à l'énergie débordante et vous obtiendrez un tome savoureux des aventures d'Amélia Peabody. 

    Nous avions laissé nos deux tourtereaux amoureux l'un de l'autre. On les retrouve quelques années plus tard, toujours amoureux, mariés et parents d'un garnement au caractère déjà bien trempé et d'une intelligence extraordinaire pour son jeune âge. Mais la vie en Angleterre semble bien morne comparée aux aventures vécues en Égypte. Heureusement -si on peut dire- une fouille archéologique tourne au drame quand son mécène est retrouvé mort. Les journaux en font les gros titres et Amélia voit dans cette mort mystérieuse une affaire de meurtre à élucider. Par chance, la veuve vient trouver Emerson pour qu'il reprenne le chantier. Ni une ni deux, ils font vite leurs bagages et partent pour continuer les fouilles et élucider les mystères qui entourent cette tombe.

   La mécanique de l'auteur ne change pas par rapport au tome 1. Mais c'est sans compter le mystère et surtout les personnages qui font la part belle à ce genre d'aventure. Même si on émet très vite des doutes sur l'un d'eux, on prend quand même plaisir à la lecture. Par contre, on peut déplorer quelques longueurs notamment vers dans le dénouement. Je trouve que cela met du temps à venir. Amélia et Emerson montent un plan pour confondre le meurtrier mais j'ai trouvé ça un peu long. Mais c'est vraiment le seul point qui m'a gêné.
Ce qui est sur, c'est que je prendrai plaisir à lire les tomes suivants et à découvrir ce que réserve ce cher Ramsès à ses parents!

mardi 19 mai 2015

Le collectionneur de Nora Roberts

Résumé: 

   Lila Emerson gagne sa vie en gardant les demeures de riches clients quand ceux-ci partent en vacances. Tout ce qu'elle possède tient dans deux valises qu'elle pose pour trois semaines ou trois mois, à New York, Londres ou Rome, au gré des contrats qu'on lui propose. Elle est sans attaches, libre comme l'air et parfaitement heureuse. Alors qu'elle profite du luxueux appartement de nouveaux clients, elle prend l'habitude d'observer de sa fenêtre le quotidien des habitants de l'immeuble d'en face. Un passe-temps innocent... jusqu'au jour où elle assiste, impuissante, au meurtre d'une jeune femme. Ashton Archer, artiste peintre, sait que son frère n'a pas pu tuer sa petite amie – ni se donner la mort. En convaincre Lila, unique témoin de la scène, et pour qui il éprouve une attirance immédiate, est son seul espoir de découvrir la vérité.

Mon avis:

  
  Je tiens tous d'abord à remercier les éditions Michel Lafon pour leur confiance à nouveau renouvelée.

   Le collectionneur est une histoire qui mêle romance et suspense avec une enquête policière sur fond de meurtres.
   Lila est house sitter et écrivain. Très demandée par de riches propriétaires pour garder leur bien et leurs animaux, Lila parcourt à la fois les États-Unis et le monde. Très consciencieuse dans son travail, Lila donne une très grande satisfaction à ses employeurs. Quand elle s'installe dans un nouvel appartement pour quelques semaines, elle aime observer le voisinage à travers les baies vitrées. Elle leur donne des surnoms, leur invente une vie mais une nuit, après avoir passée une soirée un peu arrosée avec sa meilleure amie, elle est témoin d'un meurtre. La scène n'est pas sans rappeler Fenêtre sur cour d'Alfred Hitchcock ou un homme à la jambe cassée, en fauteuil roulant, trouve dans l'observation à la jumelle de ses voisins une occupation pour tuer le temps...jusqu'au jour où il assiste à un meurtre.

   Lila se retrouve donc embarquer malgré elle dans cette affaire. Seul témoin ayant vu la scène, la police compte beaucoup sur son témoignage. Mais l'homme qu'elle croit avoir vu est-il vraiment son voisin? Est-ce vraiment lui qui a tué sa petite amie? De passage au poste de police, elle fait la rencontre du beau Ashton, peintre reconnu, et frère de son voisin qui se serait donné la mort après avoir tué sa compagne.
Ensemble ils vont mener l'enquête et se retrouver confronter à un riche collectionneur prêt à tout pour obtenir ce qu'il souhaite, à savoir un trésor d"une valeur inestimable que l'on croyait perdu. 

   Traqués par une tueuse, ils ne sont en sécurité nulle part. Pour autant, nos deux héros vont s'éprendre l'un de l'autre. Lila va découvrir peu à peu la personnalité d'Ash. D'un côté le peintre talentueux et exigeant et de l'autre un homme qui aime les siens mais qui est un poil trop directif. Lui va finalement rencontrer LA femme de sa vie, sa muse, qui va lui inspirer plus d'un tableau. Lila va d'ailleurs se prendre au jeu et poser pour lui. Entre les Etats-Unis et l'Italie, nos deux tourtereaux et leurs amis vont continuer leurs investigations, avec l'aide précieuse de la police.

   Ce roman allie très bien romance et suspense. Il y a de l'action, des rebondissements et on plonge formidablement dans le monde de l'art et de l'histoire russe. Les personnages sont attachants et très charismatiques. S'il n'y a pas vraiment de surprise quant au dénouement et à l'intrigue en elle-même, ce roman reste très plaisant et vous fera passer un bon moment.



lundi 18 mai 2015

Bertrand et Lola d'Angélique Barbérat

Résumé:

   Pourquoi Lola a-t-elle sonné à cette porte ? Pourquoi Bertrand a-t-il ouvert à cette inconnue ? Comment peut-on tomber fou amoureux de quelqu’un en dix secondes ?
Ce jour chaud du mois de juin va tout changer. Durant quelques heures de bonheur et d’insouciance, Bertrand et Lola oublient tout : elle, qu’elle va se marier dans une semaine ; lui, qu’il est reporter-photographe et ne supporte aucune attache.

    Malgré cette passion inattendue, tous deux prennent la plus sage et la pire des décisions : continuer leurs chemins respectifs et retourner à leur vie d’avant. Lola se marie et reprend son métier d’hôtesse de l’air. Bertrand s’envole pour un pays lointain… Mais chacun demeure prisonnier de cet amour fou. Même s’ils ont voulu vivre l’un sans l’autre, le hasard semble prendre un malin plaisir à les faire se croiser. Et puis… et puis Bertrand est capturé, pris en otage par un groupe armé lors d’un de ses reportages en Afrique.

Auront-ils la moindre chance de se retrouver un jour ?

Mon avis: 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Michel Lafon et aussi Angélique Barbérat qui a eu la gentillesse de dédicacer cet exemplaire.

   C’est l’histoire d’une rencontre fortuite, une de celles que seule le destin pouvait mettre sur votre chemin. Entre Bertrand et Lola, c’est tout de suite évident. Ils tombent amoureux, se sentent bien quand ils sont ensembles mais ne peuvent vivre leur amour. Elle, est sur le point de se marier, lui, est un grand reporter qui parcourt le monde et qui veut éviter toute attache avec une femme. 
   Tout au long du roman, la vie va les rattraper. Chacun va suivre son chemin, elle entre son mari et son métier, lui en parcourant le monde. Mais la chance semble être de leur côté puisqu’elle est hôtesse de l'air. Quel était le pourcentage de chance que leur chemin se recroise dans un avion? La passion de nouveau au rendez-vous ils ne peuvent que voir l'évidence. Ils sont fous amoureux l'un de l'autre mais ne peuvent être ensembles. Alors les mois vont passer,  ponctués de rencontres où ils vont vivre leur amour en aparté, hors du temps.  
   Les émotions se succèdent et on se demandent s'ils pourront un jour être réunis. La vie ne leur fait pas de cadeaux, les personnages sont fortement ébranlés mais cela semble être un parcours nécessaire, presque inévitable.

   Ce roman n'a pas été un coup de cœur comme l'a été pour moi L'instant précis où les destins s'entremêlent, qui a été ma plus belle lecture de 2014. C'est une belle histoire, mais j'ai eu du mal à rentrer dedans. Je m'explique. Le style tout d'abord. J'ai été déstabilisée par l'écriture de l'auteur au début du livre. J'ai eu du mal à me situer, à comprendre certaines choses. Je n'ai pas retrouver cette écriture limpide qui m'avait séduite dans son premier roman, du moins, au début. Car par la suite, au fil des pages, on retrouve la pâte d'Angélique Barbérat. Je ne me suis pas attachée aux personnages de la même manière non plus. Il faut dire que le sujet des femmes battus étant très poignant à la base, on se prenait vite d'amitié pour les personnages du roman précédent. 

   Pour autant je continuerai de suivre et d'attendre les romans d'Angélique Barbérat car elle a un talent fou pour nous transmettre des émotions et nous raconter des histoires. Des histoires remplies de passion, de drames, mais qui nous hantent pendant longtemps.