lundi 28 avril 2014

Enders de Lissa Price

Résumé: 

MESSAGE SPÉCIAL DU PDG DE PRIME DESTINATIONS À L’ATTENTION DES STARTERS :
LA LOCATION DE VOS CORPS A ÉTÉ INTERROMPUE.
MAIS N’OUBLIEZ PAS,
JE CONTRÔLE TOUJOURS VOTRE ESPRIT.

Je peux voir à travers vos yeux.
Vous forcer à dire ce que je veux.
Vous pousser à entrer dans n’importe quel lieu.

Alors, juste un petit conseil : ne faites confiance à personne, même pas à vous-même !

VOTRE VIE M’APPARTIENT.

Callie, âgée de seize ans, vit dans un monde où une terrible catastrophe a tué tous ceux qui n’ont pu être vaccinés à temps. Seuls ont survécu les très jeunes, les Starters, ou les vieillards, les Enders. Tandis que ces derniers ne cessent d’accroître leur fortune, les plus jeunes sont la proie d’une pauvreté inextricable. La seule possibilité qu’ont les Starters pour gagner de l’argent est la Banque des Corps. Afin d’assurer leur survie, ils peuvent ainsi louer leur corps à des personnes âgées en quête d’une nouvelle jeunesse, grâce à un transfert d’esprit. Callie a réussi à stopper les agissements de cet institut sans scrupules. C’est alors qu’elle doit faire face à un plus grand danger : le Vieux, ce mystérieux PDG de la Banque des Corps, s’est enfui et en veut à sa vie. Au cours d’une traque sans pitié, elle réalise que le secret du Vieux est plus sombre encore que tout ce qu’elle imaginait. La clé de l’énigme est dissimulée dans son propre passé…

Mon avis: 

   Un petit moment que j'avais Enders dans ma PAL et je remercie Stellade de m'avoir proposé une lecture commune ^^ Je remercie également ma petite Aurore qui m'avait offert cette suite pour mon anniversaire!

   J'avais adoré le premier tome, Starters ,  et je dois dire que je ne suis absolument pas déçue par ce second tome! 

   Nous retrouvons Callie quelques semaines plus tard, dans la maison que lui a légué sa locataire. Le Vieux semble bien décidé à la pourchasser et à s'emparer d'elle, quel qu’en soient les moyens. Mais qui est-il vraiment? De nombreuses révélations et rebondissements nous sont livrés dans ce tome. 
   Callie va également faire la rencontre d'Hyden, un garçon doté d'une intelligence rare , qui en connaît beaucoup sur Prime Destinations! 

   L'histoire nous plonge dans une chasse à l'homme où les enjeux sont multiples: survivre et échapper au Vieux, rallier les autres starters à leur cause, sauver la vie de son petit frère, faire tomber les plans du Vieux et autres riches Enders prêts à payer cher pour s'accaparer le corps de jeunes adolescents. 

   Je ne me suis pas ennuyée une seconde durant cette lecture bien au contraire. J'avais du mal à le lâcher à mesure que j'avançais. Comme je l'ai dit plus haut, nous apprenons d'avantage de choses sur la création de Prime Destinations et sur ses motivations. Le père de Callie semble mêlé d'une manière ou d'une autre aux puces implantés chez les Starters. Ce père qu'elle a perdu lui aurait-il caché des secrets? Comment peut-il se retrouver mêlé à cette affaire sordide?Vous le saurez en lisant ce livre que je ne peux que vous conseiller. 

   Que ceux qui aiment la science fiction ne s'attendent pas à une intrigue extrêmement complexe, il s'agit avant tout d'un roman jeunesse. C'est de la SF "light", où l'espace temps n'est pas tarabiscoté dans tous les sens, où les descriptions scientifiques sont compréhensibles et non omniprésentes. Pour une novice en SF comme moi c'est très bien ^^

 

mardi 22 avril 2014

Les idoles du stade 2: Le coup sur de Jaci Burton

Résumé:

   Carriériste dans l'âme, l'entraîneuse ( La manager ) Liz Darnell n'a qu'une seule devise : gagner à tout prix. Lorsque le sex-symbol Gavin Riley menace de quitter l'équipe de baseball, elle est prête à tout pour le retenir. Voilà longtemps que le joueur n'est pas insensible au charme de son coach. Quand il apprend que Liz est prête à donner de sa personne pour le garder, Gavin accepte de reconsidérer sa décision. Et si l'amour s'en mêlait ? Voilà une avancée décisive dans le match qui les oppose, dont, avec un peu de chance, ils sortiront vainqueurs tous les deux.

Mon avis: 

   Tout d'abord , j'ai mis le résumé figurant sur le site Milady et sur la 4e de couverture (à peu de choses près) et comme vous pouvez le voir, j'ai barré certains mots ou phrases car elles sont fausses. Je ne sais pas qui à fait le résumé, mais il ne correspond pas à l'histoire.

    Après avoir lu le premier tome d'une traite et ayant le 2 sous le coude j'ai décidé de m'y atteler ^^ Ce tome se penche sur Gavin Riley, le frère de Mick, joueur de baseball professionnel. Ce dernier va entamer une relation avec sa manager, la belle Liz, qui est un véritable requin dans son domaine. Cela à d'ailleurs poussé Mick (dont elle était aussi le manager) à la virer. 
Dans le premier tome, on déteste Liz mais dans ce tome, vous allez apprendre à l'aimer. Car sous la carapace se trouve une femme douce, surprenante et folle amoureuse. 

   Ce que j'ai le plus regretté dans ce second volet, c'est qu'il ne se passe pas grand chose, pendant les 170 pages...bon je ne suis pas tout à fait honnête...il se passe effectivement des choses...du sexe, du sexe, du sexe! On peut dire qu'on rentre vite dans le vif du sujet mais ça ne s'arrête jamais! A la longue, on en a marre!!! Heureusement les choses s'arrangent par la suite.

   Ce tome m'a bien plu mais le "début", c'est à dire le premier 1/3 (ce qui est très long je vous l'accorde) gâche un peu l'ensemble. Au fil des pages, on apprend à aimer Liz. On la découvre sous un jour nouveau, à travers le quotidien qu'elle partage avec Gavin. Ce tome est également l'occasion de revoir les membres de la famille Riley, famille très attachante, dont les fils semblent bien avoir décidé d'en faire baver à Elizabeth!

   En tout cas, j'ai hâte de lire le troisième tome, Les règles de l'engagement. Je pense que ça va être explosif entre Jenna et Tyler ^ ^



dimanche 20 avril 2014

Les idoles du stade 1 : La courbe parfaite de Jaci Burton

Résumé:

   Rien ne pourrait être pire pour Tara Lincoln que de partager la vie du célèbre footballer Mick Riley. Même si leur unique nuit d'amour lui a prouvé que ce sportif de haut niveau savait user de ses atouts sur tous les terrains, cette jeune mère célibataire a déjà perdu gros au jeu de l'amour et préfère éviter tout dérapage à l'avenir. Mais lorsque Mick a décider de gagner, rien ne l'arrête. Encore moins lorsque l'objet du défi présente des atouts aussi sexy..

Mon avis:

   Quand j'ai vu que cette série sortait j'ai tout de suite eu envie de me jeter dessus. Pourquoi me direz-vous??? Pour les beaux mâles pardi!!! Et en plus, il s'agit de sportifs de hauts niveaux, virils, transpirant la testostérone à des kilomètres!!! Football américain, Baseball , Hockey ...3 sports de contacts, un peu bourrins (bon un peu moins pour le baseball) avec des mecs aux corps parfaits!!! ...eh oui les filles!!! Bon, on va se calmer et arrêter de baver ^ ^

   La lecture de ce livre m'a attiré les moqueries de Monsieur...lol les couvertures sont...comment dire...un peu kitsch! Monsieur a honte de moi quand il me voit lire ça ^ ^ Je pense que le "pire" c'est le tome 2 avec la combinaison de la couverture et du titre..."Le coup sur" MDR!!! Mais bon voilà, j'assume, j'aime les romances et je trouve que ces corps musclés sont très plaisant à regarder!

   Bref, revenons au sujet principal, l'histoire! Alors, j'avais lu des critiques mitigées mais je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce premier tome! Rien de bien original mais j'ai passé un bon moment et je l'ai lu d'une traite.
Mick est un personnage intéressant tout comme Tara. Les scènes de sexe ponctuent le récit mais ne sont pas -pour moi- omniprésentes (contrairement au tome 2 que je suis en train de lire). Par contre je regrette par moment certains dialogues, notamment pendant leurs ébats, avec des phrases du genre "Oh oui je jouis..." euhhh...no comment! Nan mais sérieux, qui dit ça???!!!

   Je conseille cette série à toutes celles qui aiment les romances et qui ne sont pas choquées par les scènes de sexe. Celles-ci sont très explicites et peuvent en rebuter certaines, quoique je trouve ça "soft" comparé à des séries du genre "Houston, forces spéciales" mais ce n'est que mon avis.

   Comme je l'ai dit plus haut j'ai enchaîné avec le tome 2, où l'on retrouve le frère de Mick, Gavin,  avec sa manager, Liz (personnage que l'on déteste dans le premier tome!). Le tome 3 sera quant à lui dédié à la sœur des Riley! Eh oui! encore une "saga" familiale! L'occasion de revoir les autres personnages! c'est ça que j'aime.


vendredi 18 avril 2014

Une saison à Longbourn

 
Résumé: 

Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier.
À l’étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu’Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l’étage, relève d’eux seuls… Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

Mon avis:

D' abord atirée par cette belle couverture très prometteuse, avec son ambiance classique, chic et so british , je me suis ensuite jetée sur le résumé. Et là, que vois-je??? un résumé tentant et des critiques élogieuses de la presse britannique! Il ne m'en fallait pas plus, hop direction la caisse!!!

    Je n'ai absolument pas été déçue, au contraire!!! j'ai adoré! Coup de cœur pour ce roman qui détourne brillamment un classique de la littérature anglaise. Car même si l'on suit en pointillé la vie des Bennet et les histoires d'amour de leurs filles; le sujet principal ici ce sont les domestiques: Sarah, notre héroïne, les Hills, James, la jeune Polly ainsi que tous les autres...Être domestique ce n'est pas juste un métier c'est une condition. Ils triment comme des damnés, s'occupent des tâches ingrates,...rien à voir avec la vie oisive des nobles, dépeinte terriblement bien par Orgeuil et Préjugés et par ce roman. 

   Sarah est une rêveuse. Jeune fille instruite qui lit beaucoup, Sarah rêve de s'enfuir, de partir à la découverte du monde, loin des pièces froides, du lit qu'elle partage avec Polly, de l'eau glaciale qu'elle doit aller chercher au puit chaque matin, des pots de chambre qu'elle doit vider... mais quand elle va enfin aller à Londres avec Elizabeth, elle va se rendre compte que sa place est à Longbourn, près de l'homme dont elle est éperdument amoureuse.

   James est l'autre personnage clé de ce roman. Il cache un passé douloureux: fils bâtard, il est élevé par une famille de fermier puis, comme Sarah plus tard, il veut fuir le quotidien et ce à n'importe quel prix. 

   J'ai adoré ce livre de bout en bout. On suit avec enthousiasme la vie de ces domestiques et surtout l'histoire d'amour entre Sarah et James. J'ai été émue par l'histoire de Sarah et James et des Hills (la fin est très touchante); par contre, l'auteur parvient à nous faire nous détacher des Bennet. En effet, ici l'histoire c'est celle de Sarah pas celle d'Elizabeth. On découvre cette dernière sous un jour nouveau. Elizabeth est, n'oublions pas, une noble. Bien que différente de ces sœurs elle n'en reste pas moins très peu compatissante envers Sarah. Quand elle lui propose d'aller à Londres et chez son amie Charlotte, elle le fait parce qu'elle sait que Sarah en rêve mais aussi parce que l'aide d'une autre domestique ne sera pas superflue. De même, lors du voyage la pauvre Sarah, par manque de place, doit voyager à l'arrière de la voiture, exposée aux intempéries. Ces épisodes nous font oublier la sympathie que nous avions pour le personnage d'Elizabeth, même si, de tous, c'est elle qui fait le plus preuve de bonté envers Sarah.  C'est toute l’ambiguïté du personnage: à la fois elle est idéaliste, pleine de bon sentiment et de compassion et de l'autre, elle reste ce qu'elle est, un personnage de son époque, élevée dans un ordre établi où les nobles se font servir par des gens pour qui l'on a peu de considération.

     Vous l'aurez compris, Jo Baker parvient à détourner un grand classique avec brio. J'ai eu du mal à lâcher ce livre. Certains seront peut-être déçus car l'histoire de certains personnages, et notamment d'un membre important de la famille Bennet, est réécrite ( bien que très plausible) mais j'ai trouvé, pour ma part, que cela sonnait juste, que cela reflétait bien les mœurs de l'époque. La troisième partie du roman nous plonge dans l'incertitude et on a peur pour Sarah et James mais heureusement tout est bien qui finit bien. Une belle histoire que je recommande vivement !


dimanche 13 avril 2014

Les sept merveilles de Peter Lerangis Tome 1: Le réveil du colosse


Résumé: 


   Le lendemain de son treizième anniversaire, Jack MacKinley se réveille sur une île mystérieuse où on lui révèle qu'il n'a plus que six mois à vivre. Une organisation mystérieuse peut le sauver, mais à une seule condition : Jack et trois autres adolescents doivent retrouver sept objets magiques perdus : les Loculi. Ils leurs sauveront la vie s'ils sont correctement combinés. Mais il y a un souci : les Loculi ont disparu depuis plus de mille ans, disséminés au sein des ruines et des reliques des " sept merveilles " de l'ancien monde. N'ayant personne vers qui se tourner et aucune échappatoire, les quatre jeunes n'ont d'autre choix que d'accepter cette quête. Leur première étape : le colosse de Rhodes. Ils y découvriront que leurs vies ne sont pas les seules à être en danger...



Mon avis: 

   Le titre était prometteur ( aventure + mythologie = bonne série à l'horizon) mais tel un soufflé, l'action tombe un peu à plat! Quel dommage! Il y a matière à faire un bon roman jeunesse mais les péripéties sont peu nombreuses et peu spectaculaires surtout! Je pense que Peter Lerangis a construit une intrigue assez complexe et qu'il a du mal à la mettre en place. La première partie du livre m'a paru longue. Tout comme le personnage principale, Jack, on ne parvient pas a cerné ce qu'est ce mystérieux institut et on ne sait pas où va nous conduire l'auteur. Un bon point me direz-vous! On peut dire que oui, à la fin du tome 1, on se pose toujours pas mal de questions! Qui sont les "gentils", qui sont les "méchants"...car cela ne semble pas si simple. L'institut œuvre t-il vraiment du côté des enfants de l'Atlantide? ou ne cherche t-il qu'à s'accaparer les loculi, ces objets magiques venus de l'Ancien monde? Mais tous ces questionnements ne font pas avancer l'histoire. On tourne un peu en rond. 

   J'ai également été très déçue car le fameux colosse n'apparaît que dans les derniers chapitres! J'espère que les autres merveilles du monde seront plus présentes dans les autres tomes! Même si l'auteur nous parle du fameux colosse, à quoi il ressemble, l'endroit où il était érigé, je trouve qu'on ne revient pas assez sur le mythe en lui-même. On ne retrouve pas assez le côté fabuleux, mystérieux, magique. La seule créature qui, pour moi, renvoie à la mythologie est le griffon. Je suis d'ailleurs déçue du traitement que lui inflige l'auteur...(oui c'est la Brigitte Bardot qui est en moi qui s'exprime!) Bref, j'attendais plus de mythologie! En plus, le soucis avec ce livre, c'est qu'on le compare avec la série Percy Jackson, qui pour le coup, transpire la mythologie!!!

   En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé cette petite bande de jeunes aux capacités incroyables (à la fois ordinaires et extraordinaires). On s'attache à eux et on suit leurs aventures avec plaisir. En ce qui concerne Jack, notre héros quelconque, l'auteur distille des informations au fur et à mesure et laissant des indices sur où il veut nous emmener...le gamin ordinaire serait bien plus que ça, si les parallèles fait entre passé/mythe et présent sont exacts. Idem pour un des autres personnages. Vu la fin, on peut se demander s'il ne s'agit pas d'un des autres personnages de la légende. Car, le point commun entre tous nos jeunes héros, c'est qu'ils possèdent le gène des descendants de l'Atlantide, qu'ils font les mêmes rêves et qu'ils sont condamnés à mourir s'ils ne retrouvent pas les loculi. La fin présage encore de nombreuses interrogations pour le prochain tome. 

   Même si je ressors de cette lecture un peu déçue, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé. C'est vrai que certains passages sont longs, mais on sent qu'il y a matière à faire une bonne série à la Percy Jackson, alliant monde contemporain et mythologie. Je lirai le prochain tome avec plaisir, en espérant tout de même que l'auteur ai mis les bouchées doubles sur l'action et les rebondissements.


Le pensionnat de Mlle Geraldine 1 : Etiquette et espionnage de Gail Carriger

Résumé:

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Mlle Géraldine pour le perfectionnement des jeunes dames de qualité.
Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr.
Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.

Mon avis: 

   Ayant adoré Le protectorat de l'ombrelle, je n'ai pas hésité longtemps pour acheter cette nouvelle série...en fait, autant être honnête, ma pathologie d'acheteuse compulsive a encore frappé! car OUI j'ai genre 200 bouquins dans ma PAL mais c'est plus fort que moi, dès qu'un livre me fait de l’œil HOP dans le panier ^^ oui je sais c'est maaaalllll mais tellement bon aussi ^^ Bref, tout ça pour dire que je ne regrette pas car j'ai bien aimé retrouver l'ambiance so british et steampunk de sa série précédente. On retrouve le même univers donc et certains personnages!!! Cette série se déroule, apparemment, si mes déductions sont bonnes, avant la série du Protectorat. 

   Cette chère Sophronia (Qu'est-ce que c'est que ce nom d'ailleurs???!!!) est envoyé dans une école dont elle n'a jamais entendu parlé, destinée à former des jeunes filles aux bonnes manières et aux techniques d'espionnage. Dans cette école, non seulement elle se fera des amis mais elle rencontrera également des créatures surnaturelles: des vampires mais aussi des loup-garous dont un avec un chapeau! ça promet! ^ ^
L'intrigue se déroule autour de la disparition d'un mystérieux spécimen, invention qui serait révolutionnaire et que de mystérieux pirates de l'air (car oui j'ai oublié de préciser que l'école était en fait un énorme dirigeable) voudraient voler! Sophronia, dont la voiture a été prise pour cible lors de son voyage l'emmenant à l'école, s'est vu impliquer dans cette affaire; et elle compte bien avoir le fin mot de l'histoire et retrouver ce mystérieux spécimen. 

   J'ai passé un agréable moment avec Sophronia. Tout comme Alexia, elle a un caractère bien trempé, est très casse-cou et n'a pas peur de se retrouver les quatre fers en l'air, dans une situation très compromettante les jupons étalés à la vue de tous! Car au niveau action, elle assure et n'a peur de rien. 

   Comme vous l'aurez compris, j'adore les ambiances steampunk! j'adore cette histoire d'école volante, d'objets insolites, ce côté mécanique.. j'ai l'impression d'entendre les rouages, les cliquetis des horloges tout cela mêlé à l'odeur du thé  ^ ^  car n'oublions pas que ces élèves restent des demoiselles. Nous avons donc leçons de badinage, de danse, de maintien...bref tout ce qui fait d'une jeune fille une jeune femme de bonne famille!

   J'attends la suite avec impatience car j'ai hâte de retrouver tous ces personnages que j'adore déjà!!!



mardi 8 avril 2014

Sans âme de Gail Carriger et REM , le roman graphique du protectorat de l'ombrelle


Une chronique très en retard mais mieux vaut tard que jamais !!! Hihi ^^  Quelle joie de retrouver Alexia Tarabotti cette fois en version graphique !

Résumé:


Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

Mon avis:

    J'avais adoré les romans et je dois dire que j'aime toujours autant! Cette adaptation graphique m'a fait redécouvrir cette série sous un jour nouveau. On retrouve l'ambiance steampunk et so british , les dessins sont très beaux et les personnages toujours aussi charismatiques. L'adaptation graphique respecte parfaitement la trame du roman. Ainsi pas de découpage en plusieurs parties, et pas d'attente ^^ Ce qui est sur c'est que j'ai hâte que sorte le tome 2! 

Voici quelques petites images...