dimanche 31 août 2014

Trylle tome 1 : Echangée d'Amanda Hocking

Résumé:

   Le jour de ses six ans, persuadée que sa fille est un monstre, la mère de Wendy Everly essaie de la tuer. Onze ans plus tard, Wendy découvre que sa mère n’avait peut-être pas tort. Elle n’est pas celle qu’elle a toujours cru être. Sa vie entière chavire et tout ceci à cause de Finn Holmes. Chacune de ses rencontres avec ce garçon mystérieux, qui passe son temps à l’observer, la secoue profondément… même si ce trouble est sans doute plus lié à son attirance pour lui qu’elle ne veut bien l’admettre. Il ne lui faudra pourtant pas attendre longtemps pour qu’il lui révèle la vérité: Wendy est une enfant substituée, qui a été échangée à la naissance — et il est venu pour la ramener chez elle. Wendy est sur le point de partir pour un monde magique dont elle ignorait jusqu’à l’existence, un monde à la fois merveilleux et effrayant pour lequel elle doit quitter son ancienne vie, afin de découvrir qui elle est supposée devenir.



Mon avis:

  Je suis tombée sur ce livre un peu par hasard. La couverture m'a interpellé ainsi que le résumé. Et après lecture, je ne regrette pas du tout mon achat.Même si le scénario de départ semble déjà vu, on peut tout de même y trouver de l'originalité et notamment dans le fait que notre héroïne fait partie de la race des Trolls. Bien sur, ils ne sont pas comme dans les contes ou légendes. Ils ressemblent aux humains et vivent, pour certains, parmi eux, jusqu'à l'apparition de leur faculté spéciale. Wendy fait parti de ces enfants trolls. Afin de bénéficier de l'éducation et de la fortune des humains, sa mère l'a échangé à la naissance.
   Quand elle apprend la vérité, elle comprend enfin pourquoi sa mère - ou du moins celle qui l'a élevé- voulait la tuer.Elle avait deviné qu'elle n'était pas sa fille et voulait récupérer l'enfant qu'elle avait perdu...

   Wendy décide de suivre Finn, quand d'autres trolls s'en prennent à elle. Quand elle arrive au royaume des Trolls (qui se trouve d'ailleurs dans le monde réel, un peu à la façon de storybrooke dans Once upon a time) elle va rencontrer sa mère mais aussi se rendre compte que le mode de vie des trolls est très injuste, fondé sur des castes et sur le mépris des humains ordinaires. 

   Cette histoire m'a paru très sympathique. On s'attache vite aux personnages. Je trouve d'ailleurs que les personnages masculins sont plus intéressants et charismatiques. On déteste tout de suite la vraie mère de Wendy, qui reste peu démonstratrice face à sa fille et qui fait passer le devoir avant tout. Mais peut-être que sous cette carapace, nous découvrirons par la suite, une femme qui a connu de nombreuses blessures... L'histoire d'amour est centrale dans ce roman mais la fin du livre nous laisse présager quelque chose de plus poussé. Trolls et humains semblent destinés à vivre ensemble, c'est en tout cas ce que souhaite Wendy, qui veut à tout prix revoir son frère.

   En conclusion, j'ai passé un très agréable moment avec ce livre. Lu en un après-midi, ce roman est facile à lire et l'intrigue parvient a attiser la curiosité du lecteur. J'ai hâte de lire le tome 2 qui je l'espère sera plus sombre. 



  

mercredi 27 août 2014

Il était une fois 3 : La princesse au petit pois d'Eloisa James

Résumé: 

   Par une nuit d'orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s'empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s'embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé sa duchesse ? Mais n’est-il pas déjà fiancé ? À la sœur d’Olivia, très précisément ?

Mon avis:


   J'ai poursuivi ma découverte de cette saga avec ce troisième tome revisitant, comme son nom l'indique, le conte de la princesse au petit pois. Tout comme dans le conte d'Handersen, on retrouve un homme, Quin, qui est aussi un duc par dessus le marché, à la recherche d'une épouse. Mais pas n'importe laquelle. Une femme qui sera tenir son rang et qui ne sera pas frivole comme l'était sa première épouse.
   Olivia Lytton est quant à elle fiancée depuis sa naissance au fils d'un duc et ami de son père. Mais autant dire qu'aucune passion n'a vu le jour... ce pauvre garçon est gentil, serviable mais à le charisme d'une huître! Malgré tout, le début du roman nous laisse entrevoir des scènes très drôles entre les deux et on ne peut nier qu'une certaine tendresse et amitié est née entre ces deux personnages. Après tout, ils n'y peuvent rien, aucun d'eux n'a choisi sa destinée.

   Olivia et Quin vont se rencontrer à l'occasion de la recherche d'un bon parti pour sa sœur jumelle. Quin serait un parti inespérée pour cette fille douce et charmante, issu d'une famille de rang inférieur. Mais c'est bien Olivia qui va taper dans l’œil du Duc. Car Olivia est une femme intrépide, avec son franc parlé et ses expressions en argot, rayonnante, belle ...on pourrait multiplier les adjectifs mais tout ce qu'il faut retenir c'est qu'Olivia est une de ces héroïne de romance historique au caractère fort qui ne laisse pas indifférente et à laquelle on s'attache beaucoup.

   La passion qui naît entre eux ravira vos cœurs de midinette et vous laissera le sourire aux lèvres. Bien entendu, des rebondissements et autres malentendus viendront contrarier notre jeune couple mais c'est pour mieux les réunir à la fin! En conclusion un excellent tome et une belle histoire d'amour.   

dimanche 17 août 2014

Le jardin des derniers plaisirs de Lee Jackson

Résumé:

   Dans le quartier de Chelsea, à Londres, les Jardins de Cremorne sont un lieu de plaisirs très prisé. Malgré une réputation sulfureuse, les Londoniens s’y pressent chaque soir pour oublier la grisaille quotidienne, dans un tourbillon d’alcool, de musique et de lumière. Mais au printemps 1875, un sinistre personnage surnommé «La Cisaille» fait régner la terreur en s’attaquant à de jeunes clientes. Par ailleurs, un homme d’église en croisade contre le vice en général et Cremorne en particulier est victime de menaces signées : «La Cisaille». Lorsqu’une de ses domestiques meurt assassinée, le plus fin limier de Scotland Yard, l’inspecteur Decimus Webb et son équipier, le zélé sergent Bartleby, sont chargés de l’enquête. Loin des conclusions hâtives, armé de son imperturbable flegme et de son ironie mordante, Webb se lance dans une chasse à l’homme patiente et déterminée qui lui réserve bien des surprises…



Mon avis: 

   J'avais acheté ce livre dans une foire aux livres et je ne savais pas que c'était le tome 3 d'une série, celle des aventures de l'inspecteur Decimus Webb. J'avais eu un jour un petit extrait d'un de ces livres (je pense que c'était le premier) et la couverture m'était restée en mémoire. C'est donc sans hésiter que j'ai pris ce roman, qui en plus, se déroulait à l'époque victorienne. Même s'il s'agit du troisième tome, cela ne m'a pas gêné dans ma lecture.

   Tout commence par un fait d'hiver dont les détails à sensations font les gros titres dans la presse: un homme, armé d'une paire de ciseau, agresse des jeunes femmes dans un lieu très fréquenté de Chelsea, dédié aux plaisirs (danse, numéros de cirque et autres activités dont certaines réprouvées par les bonnes mœurs), les jardins de Cremorne. La police enquêtant sur cette homme, a bien du mal a recueillir des indices et des témoignages qui pourraient l'amener à son arrestation. Les femmes jeunes semblent être ses cibles de prédilection, et notamment les filles fréquentant de jeunes hommes en dehors des liens du mariage.
L'affaire va se compliquer quand la bonne du révérend Featherstone, meneur d'un groupe de militants exigeant la fermeture des jardins, va être sauvagement assassinée. Car la presse semble bien décidée à faire de la "Cisaille" le meurtrier idéal. Pour Decimus Webb, le modus operandi est trop différent. D'habitude l'homme agresse ses victimes mais ne les tue pas. L'enquête mène tout droit à la famille Perfitt chez qui la jeune femme travaillait 5 ans auparavant et à un jeune homme libéré de prison il y a peu, George Nelson. Mais les membres de cette famille semblent peu disposés à répondre aux questions et gardent de nombreux secrets.

   Parallèlement à l'enquête, on suit le petit commerce de Mrs Budge, la mère de la jeune femme assassinée, qui recueille des nourrissons contre rétribution. On a du mal à cerner ce personnage à mi chemin entre la mère aimante qui berce les bébés et de la scélérate qui semble les laisser mourir sans vergogne dans leur lit, dans ce taudis froid et humide. Et qui est cette mystérieuse femme à qui elle fait croire que son jeune garçon est toujours en vie et à qui elle extorque de l'argent? 

   Le mystère autour de ces deux affaires est très vite résolu par le lecteur. Les indices sont trop nombreux et on sait bien avant l'inspecteur Webb qui est l'assassin. Par contre,l'auteur laisse planer le mystère sur l'identité de la Cisaille!

   J'ai beaucoup aimé l'inspecteur Webb avec son flegme, son air renfrogné et son calme à toute épreuve. J'aime le duo qu'il forme avec le sergent Bartleby. Mais je dois quand même dire que je suis déçue car j'aurais voulu faire davantage connaissance avec les deux policiers, mais peut-être l'auteur les a t- ils mis plus en avant dans les tomes précédents...

   En conclusion j'ai passé un bon moment avec ce roman bien que l'intrigue soit relativement simple. C'est agréable à lire et je retrouverai l'inspecteur Webb avec plaisir pour une nouvelle enquête!

 

vendredi 15 août 2014

Il était une fois tome 1 : Au douzième coup de minuit d'Eloïsa James

Résumé:


   Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana. L'odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout , la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C'est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu'arrogant. Un prince pour qui son cœur vacille, mais que le destin s'acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ?
Et si les contes de fées existaient ?

Mon avis:

  J'avais commencé la lecture de cette série avec le tome 2, réécriture de La belle et la bête, qui avait été un coup de cœur, c'est donc avec plaisir que je lis les autres tomes.

   Ici, c'est le conte Cendrillon qui est mis à l'honneur et je dois dire que l'ensemble m'a bien plu. J'ai passé un super moment avec ce roman, me laissant happer par cette histoire d'amour entre Kate et Gabriel. Ces deux personnages sont pourvus de traits de caractère qui m'ont plu et je les ai trouvé touchants. Par contre, j'ai l'impression que l'auteur aime nous donner envie de mettre des claques aux différents "princes" tellement ils sont maladroits ou trop enfermés par leur devoir qui incombe à leur fonction.Grrrr Tu l'aimes donc épouse-la crétin!!!! 

   Les rapprochements entre les personnages sont comme d'habitude bien amenés. C'est sensuel, érotique, bref ça vous donne le sourire aux lèvres et des papillons dans le ventre. Eloïsa James sait créer des atmosphères, des moments intimes d'une grande intensité et on adore!

   J'ai été surprise par sa marraine la bonne fée! Le personnage est haut en couleur mais je trouve qu'il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Vous allez me dire que c'est pareil dans le conte mais, dans cette histoire, sachant que sa marraine fait partie de la bonne société je ne trouve pas ça très logique que Kate n'en ai jamais entendu parler. Mise à part cela, c'est un personnage très drôle et bienveillant qui saura aider et soutenir Kate.  

   Quelques bémols pour ce livre tout de même: il est un peu long à démarrer je trouve (beaucoup de bla bla entre Kate, sa belle-mère et sa sœur), la situation de départ est un peu tirée par les cheveux (Kate prends la place de sa sœur car cette dernière s'est fait mordre par son chien alors qu'elles sont très différentes l'une de l'autre...la supercherie est un peu grosse quand même...) et la méchante belle-mère n'est pour moi pas assez exploitée. Je trouve que l'auteur n'a pas assez mis en avant le fait que Kate a eu une vie difficile à cause d'elle. Ici, on dirait que ça n'avait finalement pas grande importance. Pourtant c'est un point important dans le conte de Cendrillon: la jeune fille qui part de rien, qui a été maltraitée et qui rencontre le prince charmant et tombe amoureuse avec à la fin une belle-mère et des demi-sœurs punies.

   Une réécriture très sympathique mais l'auteur aurait, je pense, pu mieux exploiter ce conte.


La lionne de Katherine Scholes


Résumé:

Brillante biologiste, Emma Lindberg quitte son laboratoire australien pour la brousse tanzanienne. Officiellement, il s'agit d'une mission de recherche ; officieusement, Emma souhaite connaître la vérité sur la mort de sa mère, virologue disparue vingt ans plus tôt.

À peine est-elle arrivée que la station est frappée par un drame : les chameaux de Laura, une infirmière itinérante, sont revenus seuls. Quelque part dans le désert se trouve Angel, sa petite fille de sept ans...

Avec l'aide de Daniel, un docteur massai, Emma part à la recherche de l'enfant. Mais où chercher ? Pourquoi Angel est-elle introuvable ? Et si George Lawrence, l' « Homme aux lions », avait la réponse ?



Mon avis:

J'espère trouver les mots justes pour vous donner envie de lire ce roman car ce livre m'a énormément plu.

   Ce roman nous transporte en Afrique et plus précisément en Tanzanie, au milieu de la savane et du désert, avec ses lions et ses guerriers massai. Emma arrive en Afrique afin de faire enfin le deuil de sa mère, morte il y a plus de 20 ans d'une maladie qui sévissait dans la région et dont elle cherchait un vaccin. Emma ressemble beaucoup à sa mère. Chercheuse en médecine comme sa mère, elle fait passer ses recherches avant tout: avant son couple et avant sa propre vie de femme. Marquée à vie par ce décès, on sent qu'Emma cherche à se protéger en ayant une vie dictée par la raison, par le pragmatisme et avec peu d'émotions. Quand elle va arriver à la station, elle va pouvoir s'imprégner de ce lieu où sa mère a vécu, travaillé et où elle est morte. C'est très dur pour elle, car elle a perdu sa mère quand elle était très jeune.
C'est pourquoi Angel, la petite fille disparue dans le désert, est si importante pour elle. Quand Daniel, le vétérinaire de la station va lui demander de l'accompagner pour rechercher la fillette, Emma va d'abord hésiter car cela bouleverse ses plans. Mais la photo de la jeune fille sur le passeport retrouvé sur les chameaux lui rappelle une autre petite fille...elle, au même âge. A partir de là, Emma cherchera la petite avec obstination, car elle sait plus que quiconque ce que ça fait de perdre un être proche, que l'on aimait de tout son cœur. 

   Ce périple à travers le brousse va s'avérer être une véritable quête pour Emma. Une quête qui va la mener vers sa véritable vie, celle qu'elle attendait sans pour autant en avoir conscience. Lors de ces quelques jours, elle va reconsidérer son couple , sa carrière, ses vœux pour l'avenir. Dès le premier coup d’œil, Daniel a eu un pouvoir d'attraction sur elle. Ce bel homme à la peau sombre, au profil guerrier et à la gentillesse infinie va lui faire éprouver des sentiments nouveaux. Tout n'est que subtilité dans cette histoire d'amour: des regards, des mains qui se touchent, des mots échangés...Si peu de choses, si peu de moments mais qui nous transportent.

   Les personnages sont très bien travaillés. Outre les personnages principaux (Emma, Daniel, Angel et la lionne bien sur!) , les personnages secondaires sont eux aussi intéressants et notamment George Lawrence appelé "L'Homme aux lions" qui a voué sa vie à la protection de ces animaux. Car au delà de l'histoire d'amour entre Emma et Daniel et Emma et Angel, nombre de sujets sont abordés dans ce roman: le problème des maladies épidémiques en Afrique et du désintérêt des pays occidentaux et des labos pour cette région du monde trop pauvre pour espérer des profits; l’extinction d'espèces animales et leur protection (notamment le lion qui est la proie de braconnier revendant leur peau à de riches acheteurs ou étant la cible de safaris sauvages organisés là encore pour les plus fortunés) mais aussi les beautés et les traditions de l'Afrique notamment à travers le peuple Massai. Même si on est loin du Lion de Kessel, qui décrivait parfaitement les us et coutumes de ce peuple guerrier, on ressent quand même l'amour profond qu'à l'auteur pour l'Afrique.

   Ce livre aurait pu être un coup de cœur si la fin avait été un peu plus développée. Je trouve que cela se décante un peu trop vite, et j'aurais voulu un peu plus longtemps avec Emma, Daniel et la petite Angel, la petite fille courageuse, petite Mowgli africaine, qui doit sa survie à une lionne.


vendredi 8 août 2014

Bilan du moi de Juillet 2014

Le mois de juillet s'est terminé il  a déjà 8 jours, il est donc grand temps que je fasse mon bilan!
Un mois riche en lectures, avec 2 gros coup de cœur.

Les sentinelles tome 1 : Forgé dans le sang d'Alexandra Ivy

Résumé:

   Une danseuse de charme assassinée. Pas de suspect, pas de mobile et un seul indice : plus de cœur. Il n'en faut pas plus pour pousser le sergent Duncan O'Conner à demander l'aide d'une nécro : un de ces phénomènes de foire qui vivent sous le dôme du complexe tout proche de Valhalla. Mais lorsque Callie Brown s'introduit dans les derniers souvenirs de la victime, elle est loin de se douter du danger. Car ils vont se retrouver projetés dans une traque qui va mettre les dons de Callie à l'épreuve, la carrière d'O'Conner en jeu et leurs deux cœurs en point de mire.

Mon avis:

   Je connaissais Alexandra Ivy pour sa série précédente avec les gardiens dont j'avais lu quelques tomes et j'avais bien aimé. Mais là...j'avais vu des avis très enthousiastes qui parlaient de ce roman comme étant un croisement entre X-men et je ne sais plus quoi...bon alors je ne sais pas où il y a une ressemblance. Même ci les personnages de cette série sont des sortes de mutants, appelés "évolués, je trouve que ce n'est en rien ressemblant. En fait, le Valhalla m'a plutôt fait penser à l'univers des Psi dans Psi changelling mais en nettement moins bien. La encore, humains et "êtres aux capacités extraordinaires" vivent ensembles tout en étant très méfiants les uns envers les autres.

   Ce roman est une déception. L'intrigue est fade, l'action peu existante et les personnages ne sont pas du tout charismatiques, exceptée, la sentinelle de Callie, Fane. Ce dernier a déjà le physique de l'emploi dirais-je, c'est-à-dire beau gosse baraqué à la mine renfrognée, au caractère fort, loyal, protecteur bref...l'homme idéal. Ce qui n'est pas le cas du héros qui ne m'a pas convaincu. Ce personnage n'a aucune profondeur, il est juste primaire. Il ne pense qu'à mettre Callie dans son lit (il fantasme sur elle depuis des lustres), est très sûr de lui et on ne parvient pas du tout à s'attacher à lui. Callie est également insipide. J'attendais un caractère plus fort. De plus, son rôle dans l'intrigue est trop flagrant: elle est nécromancienne, le méchant est nécromancien...il est aidé d'une sorcière aux cheveux roux...elle a les cheveux roux...coïncidence??? il est bien évident que non. Tout est trop prévisible. De plus je trouve que c'est dommage de mélanger un peu tout: sorcière, nécromanciens, télépathes, immortalité, calice qui ouvre la porte du monde des ténèbres etc...Ces mutants sont un peu tout et n'importe quoi.

  En conclusion, j'aime beaucoup la bit-lit mais je trouve que cette série est en dessous de celles que j'ai lu jusqu'à présent. Comme je l'ai dit, j'avais adoré Psi changelling et le monde froid et aseptisé que l'auteur avait créé. Ici, il y avait matière à mieux faire. Je trouve que le Valhalla (je ne comprends pas pourquoi elle a choisi ce nom aussi connoté mythologiquement) reste trop abstrait. Seul point positif de ce roman, les sentinelles (le titre de la série mais dans ce tome, Fane est un personnage secondaire et O'Conner n'en devient une qu'à la toute fin). Comme je l'ai dit ce sont les personnages les plus charismatique du livre et je pense qu'il y a du potentiel si on centre les histoires sur eux, ce qui, je pense sera le cas dans les suivants. Un tome introductif peu convaincant mais il y a matière pour faire une bonne série. Pour autant je ne sais pas si je me lancerai dans la lecture du suivant, sauf si Fane est à l'honneur. Affaire à suivre donc...


jeudi 7 août 2014

Challenge Entre rêves et frissons organisé par Licorne

Notre chère Lili organise son premier challenge et c'est avec joie que j'y participe! Surtout que j'ai une PAL énorme qui ne demande qu'à se vider!

Ce challenge concerne les deux genres de prédilection de Licorne : les thrillers et la fantasy!


Plusieurs catégories sont possibles: 

Niveau 1 - Elfes psychopathes  6 livres (3 fantasy - 3 Thrillers)
Niveau 2 - Dragons sanguinaires  12 livres  (6 fantasy - 6 Thrillers)
Niveau 3 - Trolls tueurs fous - 24 livres
(12 fantasy - 12 Thrillers)
 
Vous avez un an pour le réaliser. Le challenge commencera le 1er septembre 2014 et s'achèvera le 31 août 2015. Tous les deux mois, on change de catégorie. Et ce sont les thrillers qui inaugureront ce challenge!
 
Pour ma part, je me suis inscrite dans la catégorie Elfes psychopathes ^^
 
J'ai d'ores et déjà prévu mes lectures: 
 
Sept/oct 2014 : Thriller 
 
Un thriller fantastique d'un auteur français devenu incontournable: Sire Cédric
 
 
 
 Lorsque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de massacrer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David. Mais qui est à l'origine de cette épidémie meurtrière? Est-ce un homme ou un démon? Le journaliste, qui n'a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l'enfant des cimetières, jusqu'aux confins de l'inimaginable...
 
 
Nov/dec 2014 : Fantasy
 
Le premier tome d'une série que notre chère Licorne a beaucoup aimé
 
 
Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal!
 
Janv/fev 2015: Thriller
 
Un thriller que Monsieur a lu et apprécié 

Il entre chez ses victimes sans effraction. À croire qu'elles lui ouvrent la porte avec un sourire et lui offrent un café avant de finir le crâne défoncé, le visage mutilé, un téléphone à la main. À qui font-elles suffisamment confiance pour oublier les verrous, les digicodes et les caméras de sécurité, sinon à un maître des faux-semblants ? L'inspecteur Joe Lucchesi, du département de la police de New York, est chargé de diriger l'enquête. Mais cette affaire ravive chez lui des blessures encore béantes : une fois, déjà, il a permis à un monstre de s'introduire dans son intimité, de meurtrir sa femme et son fils. Face au Visiteur, comme la presse surnomme le tueur qui terrifie les New-Yorkais, Joe Lucchesi n'a pas le droit de baisser la garde.
 
 
 
Mars/avril 2015: Fantasy
 
La suite des Lames du Cardinal
 
 Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d'Europe.
Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d'élite, une compagnie clandestine d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.
Mais alors qu'ils ont rendez-vous, par une nuit d'orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d'un complot à venir, ils sont loin d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui va s'abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l'Alchimiste des ombres...
 
Mai/juin 2015 : Thriller
 
Un autre thriller fantastique ...
Niceville, tout droit sortie de la tradition du Southern Gothic, incarne le Sud, avec ses propriétés somptueuses, ses chênes festonnés de mousse espagnole et sa moiteur soporifique. Le seul problème, c'est que le Mal y vit beaucoup plus longtemps que les hommes. Plusieurs disparitions inexpliquées entachent la réputation du lieu, et celle du jeune Rainey Teague, littéralement volatilisé en plein jour devant la vitrine d'un antiquaire de la rue principale, vous donne la chair de poule.
A Niceville, il y a aussi des flics peu scrupuleux, des as de la gachette qui dérobent des banques et descendent leurs collègues au fusil à lunette... Quand Nick Kavanaugh, policier hanté par son expérience de combat en Irak, et son épouse Kate, élégante avocate issue d'une des vieilles familles de la ville, décident de tirer tout cela au clair, ils n'imaginent pas dans quel enfer ils ont mis le pied.
 
Juillet/août 2015: Fantasy
 
Un classique de la Fantasy de Robin Hobb...
 
 Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L' enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame...
 

ou

Paris brûle-t-il ? On pourrait le croire, si l'avenir funeste dont Soeur Béatrice a eu un aperçu prophétique se réalise.
Déjà un dragon a survolé Paris et est passé à l'attaque. Face à lui, un homme a péri dans un dernier acte de bravoure et de sacrifice : Almadès, le maître d'armes espagnol des Lames du Cardinal. La bande de Lafargue est en deuil et la colère appelle la vengeance.
L'action reprend très vite ses droits. Agnès et Ballardieu veulent en savoir plus sur la vision de Béatrice et la menace qui pèse sur la capitale.
Direction : le Mont Saint-Michel, repaire des Châtelaines, où Béatrice est cloîtrée...
 
 
 
Si vous aussi vous souhaitez vous inscrire c'est par ici

Bon challenge à tous et Merci Lili pour ce challenge! L'occasion pour moi d'enfin me mettre à la fantasy!

lundi 4 août 2014

Il faut sauver Zoé d'Alyson Noël

Résumé: 

« Ma sœur était le genre de personne pour qui les nuages s’écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c’était risquer de rester dans l’ombre. »
Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l’ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d’enfance se détournent d’elle, et son entrée au lycée n’annonce aucune embellie.

Mais comment parvenir à exister alors que le souvenir de sa sœur, Zoé, assassinée un an plus tôt, continue de la hanter ?

Quand elle met la main sur le journal intime de sa sœur elle découvre, au fil des pages, les secrets que cette dernière a toujours voulu cacher. Et, entre les lignes, le seul moyen pour Écho de se reconstruire…




Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour leur confiance. J'ai passé un très bon moment avec ce roman.

Mon avis:

     Ce roman commence avec l'énumération des cinq étapes que traversent les personnes en deuil : le déni, la colère, le questionnement, la dépression et l'acceptation. Echo, jeune fille de quatorze ans est "coincée en plein dans l'étape numéro un". Sa sœur, disparue il y a un an, a fait la une des journaux suite à son assassinat. L'histoire d'une mauvaise rencontre, d'une adolescence où l'on brave les limites, pendant laquelle on tombe amoureuse et durant laquelle on rêve d'un avenir sous les projecteurs...

    Ce livre raconte l'histoire d'une famille qui se délite peu à peu: Echo est une jeune adolescente intelligente qui fait son entrée au lycée tandis que ses parents, tout deux professeurs des universités sont de plus en plus distants l'un envers l'autre. Son père noie son chagrin dans le travail tandis que sa mère se gave d'anti dépresseurs. Echo est surprotégée par ses parents depuis la perte de leur fille aînée.
   Echo vit très difficilement la perte de sa sœur Zoé. Au-delà de la perte, c'est le regard des autres, empreint de pitié, ainsi que la mesure de chaque mot prononcé qui sont les plus dur à supporter. Ne pas être comme toutes les autres filles de son âge, être la "sœur de" lui est très difficile. 
   Sa vie va changer le jour où elle va récupérer le journal intime de sa sœur. A travers les confidences de sa sœur, elle va apprendre à mieux la connaître, elle va essayer de s’approprier sa vie afin de la faire revivre. Echo va donc tester certaines de ses limites, limites qui étaient en fait celles de Zoé mais sans jamais les dépasser. En lisant ce journal, Echo va refaire le chemin suivi par sa sœur: ses excès, sa vie amoureuse tumultueuse, les relations douteuses qu'elle a pu avoir...chaque page la conduisant inexorablement vers la mort de Zoé. En lisant les pensées, les sentiments et émotions de Zoé couchées sur le papier, Echo a pu se rendre compte qu'elle était à la fois différente et pourtant si proche de sa sœur.

   Ce chemin vers l'acceptation va permettre à Echo de faire son deuil, d’accepter enfin, la mort de sa sœur. Quand la paix l'emporte sur la peine, on peut aller de l'avant. Et c'est ce que Echo va faire. Chérir tous les moments partagés avec sa sœur, accepter sa sœur telle qu'elle était, et se reconstruire.

   Ce roman traite également de la quête de son identité. Echo, pour comprendre et faire revivre Zoé, n'arrive plus à se dissocier de sa sœur. Elle cherche à la faire revivre en se comportant de la même façon, en poussant ses limites, en sortant avec l'ex-petit ami de sa sœur, lui aussi paumé et anéanti par la mort de Zoé. En acceptant sa disparition, Echo forge sa propre identité et accepte de vivre. Vivre sa propre vie.

   Alyson Noël nous livre ici un roman sur le deuil, l'adolescence, la quête d'identité dans un style simple mais efficace qui rende le lecteur avide. On tourne les pages avec l'envie de savoir ce qui est arrivé à Zoé et ce que fera Echo pour la sauver et se sauver elle et sa famille par la même occasion.


Le Highlander tome 1: Captive du Highlander

Résumé:

   Lady Amélia Templeton préférerait mourir que de céder à son ennemi juré, Duncan MacLean, le guerrier le plus féroce de son clan. Alors qu’il s’apprête à tuer le fiancé d’Amelia, le Highlander tombe sous le charme de cette ravissante créature et décide de l’enlever, saisissant l’occasion de se venger de celui qui a assassiné l’amour de sa vie.
Mais la belle Amelia n’est pas une prisonnière comme les autres. Elle provoquera chez le Highlander un sentiment plus puissant que sa fureur guerrière.

Mon avis:

   Je poursuis ma quête des Highlanders avec cette romance qui traînait dans ma pal depuis un petit moment. J'ai passé un agréable moment avec ce livre qui m'a occupé tout un après-midi. Une lecture rapide pour une romance historique nous projetant là encore, pendant la lutte entre Anglais et Écossais.
La jeune Amélia se fait enlever en pleine nuit par un highlander sanguinaire surnommé "Le Boucher". Ce dernier pensait trouver le fiancé de la jeune femme, officier dans l'armée anglaise, afin d'assouvir sa vengeance. Ne le trouvant pas, il enlève la jeune fille afin de le faire souffrir autant que lui il a souffert et espère l'attirer dans ses filets. Lors de leur voyage, Amélia et son ravisseur vont apprendre à se connaître et vont être irrémédiablement attirés l'un par l'autre.Cependant, si Amélia a pu se rendre compte des qualités et des défauts du Boucher, c'est avec surprise qu'elle apprendra sa véritable identité. On peut d'ailleurs déplorer que l'éditeur n'est pas joué le jeu dans son résumé. Car la véritable identité du Boucher nous est donnée avant même la lecture!Il n'y a donc plus aucune surprise, même si, il faut l'avouer, on voit venir le truc gros comme une maison! Car ce n'est pas la première fois que l'on voit un héros à l'identité secrète être en fait un riche ou un pair du royaume.
   La fin voit enfin venir la confrontation tant attendue entre Duncan et le fiancé d'Amélia, qui s’avérera être un homme vil et sans scrupules, violent et cruel avec les femmes et les enfants.

   En conclusion j'ai passé un bon moment avec ce titre même s' il n'y a rien d'original dans cette histoire. Les personnages sont charismatiques mais la dimension historique et réaliste reste très réduite. 







vendredi 1 août 2014

Les fantômes de Maiden Lane tome 6 : Le duc de minuit d'Elizabeth Hoyt

Résumé:


   La jeune Artemis Greave n'a aucun moyen d'aider son frère interné dans l'horrible asile de Bedlam. Un soir, Artemis et sa cousine Penelope sont sauvées d'une agression par un individu masqué, costumé en Arlequin. Le célèbre fantôme de Saint-Giles ! Quelque temps plus tard, Artemis découvre qu'il n'est autre que le Duc de Wakefield qui courtise sa cousine. Forte de cette découverte, elle le somme de l'aider à libérer son frère sinon elle révèlera sa double identité.

Mon avis:

   Je découvre cette série et Elizabeth Hoyt avec ce sixième tome des fantômes de Maiden Lane. J'ai passé un agréable moment en la compagnie d'Artémis et du Duc de Wakefield. Bien que cette histoire ne soit pas d'une grande originalité ( pour ma part il s'agit d'un remake de Batman à la sauce anglaise : un justicier masqué qui combat le crime dans les rues de Londres, qui a perdu ses parents quand il était jeune et qui cherche à se venger et, un majordome fidèle et serviable qui est le seul à connaître son secret. Sans oublier la richesse et la position sociale élevé et influente du Duc) j'ai pris plaisir à suivre cette histoire d'amour. Les personnages sont charismatiques et leur rapprochement laisse place à la sensualité et à l'érotisme. Cette romance pointe encore du doigt le poids des convenances et les mariages entre membres de la haute société fondés sur l'argent et les titres de noblesse plutôt que sur l'amour. On a d'ailleurs très souvent envie de donner des baffes au Duc, qui ne cesse de dire qu'il n'épousera pas Artémis du fait de sa position, alors qu'en fait, cette position élevée est un rempart aux médisances et un levier vers la modernité. 
   Derrière cette histoire d'amour ce cache également l'intrigue sur la mort des parents du Duc et il semblerait bien que l'assassin soit quelqu'un de proche...Grâce au frère d'Artémis, Apollon, le fantôme de Saint Gille remontra la piste vers le coupable et pourra enfin se tourner vers l'avenir...un avenir radieux avec Artémis.


Outlander de Diana Gabaldon : Tome 1 : Le chardon et la tartan

Résumé:

   Au cours d'une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d'un menhir. Elle s'en approche et c'est alors que l'incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Écosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l'occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d'intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l'aventure et les périls, l'amour et la passion. Jusqu'au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu'elle aura découvert et le bonheur qu'elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain...

Mon avis:

   Poussée par l'arrivée de la série Outlander et par les nombreux avis plus que positifs que j'ai lu, je me suis décidée à entamer ma lecture. Et quel bonheur! C'est une véritable plongée dans l’Écosse du XVIIIe siècle avec ses us et coutumes, ses croyances, ses légendes, ses clans, ses rivalités ...Diana Gabaldon donne à son roman une dimension historique et géographique bien documentée et passionnante. Les rivalités entre Anglais et Écossais sont au cœur de ce roman et on s'imagine parfaitement les magnifiques paysages fait de landes vertes et rocheuses, de lacs, de forêts et de châteaux moyenâgeux. Mêlant à la fois romance historique, aventures et fantastique ce livre est une pure merveille!

   Outre l'intrigue historique centrée sur les rivalités de pouvoir et les revendications du trône d'Angleterre, ce roman tient sa force dans ces personnages.

   Claire est une jeune infirmière de 28 ans qui se retrouve plongée dans une Écosse lointaine de celle qu'elle connaît, celle du XVIIIe. Elle doit faire le deuil de son mari et de sa vie, qu'elle croit avoir perdu pour toujours en étant propulsée dans le passé. Après le seconde guerre mondiale, pendant laquelle elle s'est occupée de nombreux blessés, Claire s'est mariée avec Frank, un jeune historien. Leur lune de miel en Écosse est un moyen pour lui de retrouver la trace de ses ancêtres anglais et pour elle, de visiter la campagne à la recherche d'herbes médicinales. Lors d'une promenade, elle traverse un des rochers d'un cercle de pierres et arrive dans le passé. D'abord déboussolée, elle doit vite se reprendre quand un homme en habits militaires surgit devant elle. Qu'elle n'est pas sa surprise de se retrouver en face d'un homme ressemblant comme deux gouttes d'eau à son mari! Mais celui-ci ne semble pas aussi courtois et essai de la violenter. Elle ne tient son salut qu' à une bande d'Highlanders, balourds et violents: le clan Mackenzie.
Ces derniers l'emmènent à l'abri et c'est là qu'elle fait la connaissance d'un jeune Écossais blessé: Jamie.
   Ce jeune homme courageux a connu de grandes blessures : la mort de ses parents, la séparation d'avec sa sœur suite à l'attaque des Anglais, la torture ... membre du clan Mackenzie a part entière tout en y étant étranger, Jamie se montre loyal envers ce clan puissant qui semble bien être pris dans les guerres de succession entre l'actuel roi anglais qui est un Hanovre et les Jacobites qui veulent le retour des Stuart sur le trône. 

   La vie de Claire et de Jamie va profondément changer. Claire, qui ne peut expliquer d'où elle vient vraiment doit se faire une place parmi ces Écossais méfiants et devra se montrer prudente avant de faire totalement confiance à quelqu'un. Car le seul en qui elle peut avoir une confiance aveugle n'est autre que Jamie. Commérages, mauvais sorts, machinations et accusation de sorcellerie se dresseront sur son chemin et elle devra se montrer forte. Il en va de même pour Jamie qui devra affronter des sévices insoutenables qui le meurtriront à jamais. Je n'en dit pas plus, mais sachez que la fin du livre est à la fois légère (quand Jamie retourne dans sa famille) et très sombre. Certaines scènes étant très violentes.

   On suit donc ces amoureux dans leurs aventures et je dois dire que Claire et Jamie est l'un des couples les plus touchants que j'ai jamais vu au fil de mes lectures. Elle, femme plus âgée, ayant de l'expérience en matière amoureuse et lui, novice mais tellement touchant. Jamie est un personnage intéressant, car il illustre bien son époque tout en se montrant très moderne.Certaines scènes sont très drôles voire aberrantes (Jamie corrige sa femme à coup de ceinture) du fait de la différence culturelle qui se dresse entre eux.

   Au final ce que je retiendrais c'est: une belle histoire d'amour sur fond d'aventures, d'histoire et une irrésistible envie de découvrir la suite . Vite le tome 2!!!!

   Si vous souhaitez découvrir cette série, sachez que le tome 1 (Le chardon et le tartan) ressort chez J'ai Lu le 20 aout et que le tome 2 est d'ores et déjà annoncé pour le 3 septembre!