jeudi 26 février 2015

Sous emprises de Sharon Bolton

Résumé:

À l’université de Cambridge, Evi Oliver, la psychiatre responsable des services de soutien psychologique, contacte Scotland Yard : une vague de suicides inquiétante frappe les étudiantes. Lacey Flint, jeune et jolie policière, est alors envoyée infiltrer les bancs de l’université. Une mission qu’elle compte remplir au plus vite : jouer les fragiles jouvencelles ne lui correspond guère. Mais, petit à petit, l’enquêtrice sûre d’elle et inébranlable vacille. D’étranges rêves peuplent ses nuits. D’ailleurs, s’agit-il bien de chimères ? Alors que les frontières de la réalité se brouillent et que le doute l’assaille, les griffes de l’angoisse l’étreignent et la portent au bord du gouffre. À croire que, dans l’ombre de son sommeil, quelqu’un joue de ses peurs pour mieux étendre son emprise sur elle…

Mon avis:

 Une couverture qui tape à l’œil, un résumé alléchant, j'attendais beaucoup de ce roman. Mais au final, j'ai un avis en demi-teinte sur ce thriller. 

   Tout d'abord, ce qui caractérise un thriller c'est le suspense. Ici, je trouve qu'il n'y en a pas tant que ça. On tourne autour du pot, on sait que Lacey Flint, l'héroïne, se rapproche mais il y a trop de longueurs et aucune surprise. L'auteur essaie de nous induire un peu en erreur mais elle ne pousse pas le vice assez loin. Les 100 dernières pages, l'étau se resserre mais j'ai trouvé que ça traînait en longueur encore une fois. J'aurais souhaité un dénouement plus rapide, avec plus d'action. Ici, à l'image du reste du roman, l'auteur fait durer... tout ça pour arriver à une fin décevante, presque bâclée. Pendant tout le roman, on sent une tension sexuelle entre les deux personnages principaux, on sait qu'ils sont attirés l'un par l'autre, qu'ils s'aiment et le lecteur attend un rapprochement entre les deux personnages...chose qui arrive à peu près à la toute fin mais qui reste frustrante pour le lecteur. L'auteur ouvre son roman avec notre héroïne prête à plonger dans le vide et le clôture aussi de la même façon. On sait que cela finit bien pour elle mais on attendait des retrouvailles entre les deux héros mais non...il faudra attendre le prochain roman. Roman dans lequel il y aura une ellipse et où, je suis sûre, leur relation en sera toujours au même point. Remarque, pourquoi pas, si cela nous permet de voir leur idylle se poursuivre.
   S'ajoute à cela une certaine confusion dès le début du roman avec l'alternance de chapitres courts, soit focalisés sur Lacey, soit sur Evi ou encore sur les meurtriers et les victimes, dont des flash back nous font revivre les événements qui ont conduit à toute cette histoire. Cette alternance est très déroutante au début du roman. On ne connaît pas encore bien les personnages qu'on doit switcher de l'un à l'autre.

   Après avoir énuméré tous ces points négatifs , parlons un peu du positif! Et il y en a puisque j'ai envie de découvrir le premier tome de la série avec Lacey Flint ainsi que les suivants. Un des gros points positifs, ce sont les personnages, Lacey Flint et Mark Joesbury. Ces deux personnages sont très attachants, par leur personnalité, et on prend plaisir à lire leurs joutes verbales, leur rapprochement mais aussi le refus de s'avouer leur amour. On est dans l'attente. On attend de voir évoluer leur relation, c'est véritablement ce qui m'a accroché.
   L'intrigue n'était à la base pas mauvaise mais je trouve que tout ce qui se cachait derrière est au final assez décevant. J'aurais voulu un psychopathe doté d'une intelligence extrême et pas ce que l'auteur nous a donné comme final. Par contre j'ai trouvé certaines scènes assez flippantes (simples mais efficaces) et je dois dire que l'idée de la persuasion, de la peur ressentie par les victimes qui les poussent au suicide m'a beaucoup plu! 

   Je lirai le tome 1 et les suivants pour retrouver les deux personnages principaux. L'intrigue du premier (Ecrit en lettres de sang) reprend les crimes commis par Jack l’Éventreur! J'ai donc bien envie de le découvrir!

   J'inscris cette lecture dans le challenge organisé par ma Lili!


Le secret de l'inventeur tome 1: Rébellion d'Andrea Cremer

Résumé:

   Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique... Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d'autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l'aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l'Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d'amis qui l'entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l'équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu'ils prétendent être, et l'existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace... Des décharges de métal de l'Empire, infestées de rats d'acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Mon avis:

   Voilà un roman qui sort des sentiers battus! L'univers steampunk créé par Andrea Cremer est très séduisant, très fourni et très riche. Je me suis régalée dans cet univers de cuivre, de rouages et de vapeur!
J'adore les ambiances steampunk et l'auteur est parvenu à nous faire rentrer dans l'univers qu'elle a créé. Cet univers a pour base les États-Unis toujours colonisés. La Révolution, qui devait donner l'indépendance aux Américains, a échoué. Les Britanniques règnent d'une main de fer sur les États-Unis où une société hiérarchisée et inégalitaire est divisée entre ceux qui soutiennent le régime (les privilégiés essentiellement) et les révolutionnaires. Le servage est autorisé et une grande partie de la population est assujettie par le régime.

   Charlotte, l'héroïne de ce roman, fait partie de la résistance, tout comme son frère, Ash, qui est à la tête de tout un groupe de jeunes enfants et adultes. Réfugiés dans des grottes, loin de l'agitation de la ville de New-York, ils s'organisent pour survivre, fabriquent des armes pour se défendre contre les machines meurtrières de l'Empire comme les Cueilleurs et s'entraînent pour rejoindre un jour leurs parents dans la Résistance. 
   Charlotte va bouleverser ce semblant de tranquillité en sauvant un jeune garçon pourchassé par des cueilleurs. Complètement amnésique, le teint maladif, ce garçon renferme bien des mystères et pourrait mettre en péril la cachette des jeunes résistants. Ash et son compagnon Jack, qui ont des contacts à New-York, vont mettre en place un plan pour rejoindre la cité flottante. Là-bas, ils pourront avoir des informations précieuses sur le régime mais aussi sur Grave, le jeune homme que Charlotte a ramené. 

   La cité flottante de New-York est un décor tout à fait exceptionnel pour l'intrigue de ce roman. Cette ville grouille d'individus tous plus différents les uns que les autres. Toutes les couches de la société y sont représentés, des quartiers entiers sont le reflet de l'ordre établit. J'ai beaucoup aimé le quartier animé où se trouve la grande roue, les quartiers "chauds" où l'on trouve de nombreuses distractions ; mais aussi la Ruche, quartier des artisans et des inventeurs. L'accès à cette ville et les déplacements intérieurs dépendent des machines volantes ou de moyens de transport très originaux comme la grande roue.
Cette ville imprégnée de la culture steampunk est très imagée, très bien décrite par l'auteur. Le lecteur parvient tout de suite à s'imaginer le cadre de l'histoire et on aimerait avoir sous les yeux cette cité majestueuse, qui flotte dans le ciel. 

   Outre l'action qui tourne autour de la Résistance et du jeune Grave, ce livre nous raconte aussi une histoire d'amour entre Charlotte et Jack. Mais rassurez-vous la romance ne prend pas une part trop importante. J'aime beaucoup ces deux personnages et j'espère qu'ils pourront un jour vivre leur amour. Les prochains tomes nous le diront.

   Vous l'aurez sans doute compris mais j'ai adoré cette univers alternatif steampunk. C'est un véritable coup de cœur. Il n'y a rien que je n'ai pas aimé et j'ai hâte de découvrir la suite. Andrea Cremer a su créer un monde très riche qui suinte la ferraille et la vapeur, où l'action, portée par des personnages forts, nous donne la promesse de rebondissements et de scènes intenses voire épiques...c'est en tout cas ce que j'espère! ^  ^

dimanche 22 février 2015

Nés à minuit Renaissance de C.C Hunter

Résumé:

   Della Tsang ne veut pas d’histoire d’amour. C’est ce que la jeune vampire ne cesse de répéter à Steve, le métamorphe qui tente encore et toujours de la conquérir. Mais l’arrivée à Shadow Falls de Chase, un vampire pour lequel elle ressent une étrange attirance, bouscule ses plans. Luttant contre ses sentiments, la jeune fille se concentre sur son véritable but : devenir membre des forces spéciales surnaturelles.
   Au même moment, son cousin disparaît, et elle découvre l’existence d’un oncle, qui aurait mis sa mort en scène pour dissimuler une métamorphose vampirique. Della est prête à tout pour les retrouver, y compris à s’allier avec Chase et Steve…

Mon avis:

   Je tenais tout d'abord à remercier Camille Groelly et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. 

  Je découvre l'univers de Nés à Minuit avec ce premier tome de la saga Renaissance, mettant en avant le personnage de Della Tsang. Autant vous dire que j'ai tout de suite accroché et que je l'ai dévoré en deux jours!

   On retrouve tous les personnages de la première série: Kylie, Miranda, Lucas, Derek, Steve etc... je dois dire que même si je n'ai pas lu la première série, cela ne m'a pas gêné. L'auteur recadre très bien les choses et je n'ai pas du tout était déboussolée. 
   Le personnage de Della Tsang m'a énormément plu. Fille au caractère fort, elle cache en réalité de nombreuses faiblesses: sa famille et notamment ses parents semblent la rejeter; elle ne veut plus s'attacher à personne,notamment à Steve, et elle semble perdre certaines de ses capacités.Sa rencontre avec Chase, jeune vampire comme elle, va bouleverser sa vie. Même s'il l’horripile énormément, Chase est très charismatique et attire irrémédiablement Della. Par contre, ce dernier semble avoir de nombreux secrets parmi lesquels sa rencontre avec Della, ce qui déplaît fortement à la jeune fille. Car Della en est sur, elle connaît son odeur et l'a déjà rencontré.
S'ajoute à cela la découverte d'un oncle dont elle ignorait l'existence et qui pourrait bien être un vampire mais aussi un fantôme qui cherche à communiquer avec elle. L'intrigue nous mènera sur les traces de certains vampires aux capacités incroyables.

   J'ai bien aimé cette multitude de personnages fantastiques: fées, vampires, loup-garous, caméléons se côtoient et apportent de la diversité. Le fait que l'histoire se déroule dans une école spéciale pour créatures surnaturelles n'est pas nouveau, a été déjà vu mille fois mais je n'ai pas trouvé ça dérangeant. Je trouve l'approche assez différente, peut-être est-ce du au traitement qu'en fait l'auteur. On ne appesantie pas sur les cours mais plutôt tout ce qu'il y a autour et notamment les forces spéciales et leurs missions. Della veut faire partie de ces forces spéciales et se dépasse pour y parvenir.

   On retrouve beaucoup de thèmes liés à l'adolescence dans ce roman: la relation parents/adolescents souvent conflictuelle, la crise d'identité, le triangle amoureux, les doutes ...ce qui peut plaire à la fois à un public adolescent comme à un public d'adultes. C'est bien écrit, on ne s'ennuie pas une seconde et une fois pris dans l'intrigue on a du mal à lâcher le roman.

   Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce livre! Je lirai avec plaisir la première série Nés à Minuit, car je me suis attachée à ces personnages. Il me tarde de découvrir le tome 2 des aventures de Della car le premier se termine sur une révélation qui va apporter beaucoup de changements dans la vie de notre héroïne. Si vous aimez les histoires d'adolescents et de créatures surnaturelles, ce roman est fait pour vous. Suspense, action, amour et amitié sont au rendez-vous!


samedi 14 février 2015

Elle & Lui de Marc Levy

Résumé:

   Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là... Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s'appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

Mon avis:

   Je découvre Marc Levy avec ce roman. La couverture et le résumé sont très accrocheurs et m'ont séduite. J'avais bien sur entendu parler de cet auteur français , un des plus populaires de ces dernières années et c'est avec son 16e roman, Elle & Lui, que je me suis décidée à sauter le pas.

   C'est l'histoire d'une rencontre, une de celles qui bouleverse votre vie. Mia, star de cinéma à la carrière grandissante vient s'installer chez une amie à Paris après s'être séparée de son mari.Paul, lui, est écrivain. Ancien architecte, le lecteur l'a découvert dans le tout premier roman de Marc Levy Et si c'était vrai. On le retrouve plus de 7 ans plus tard. Après avoir écrit l'histoire d'Arthur et Lauren, ses deux amis (et protagonistes principaux de Et si c'était vrai), il a décidé de fuir cette célébrité inattendue et dérangeante. Même si ces romans suivants n'ont pas reçu le même accueil que le premier, il n'en reste pas moins que Paul continue d'écrire et est une star en Corée. Derrière ce succès inattendu et surprenant, se cache une femme, sa traductrice, dont il est tombé amoureux. Il ne la voit que deux fois par an, plaisir éphémère mais tellement durable quand il repense aux moments passés ensemble.
Mais quand il rencontre Mia, quelque chose change. Cette femme qu'il rencontre dans ce qui s'annonce être une grande farce, va prendre une place de plus en plus importante dans sa vie. Elle lui ment, se dit cuisinière, s'invente une vie pour mieux en appréhender une nouvelle. Ils se découvrent, se soutiennent, le lecteur s'amuse en leur compagnie et on ne peut que s'attendrir devant cette relation amoureuse qui naît tout simplement.

   Le métier d'écrivain et la notoriété tiennent une grande place dans ce roman.
Paul et Mia fuient tous les deux les projecteurs, la foule, pour pouvoir vivre leur vie comme ils l'entendent.
   En ce qui concerne le métier d'écrivain, je pense que Marc Levy s'est beaucoup inspiré de ce qu'il a vécu pour créer son personnage. Le choix d'embrasser une nouvelle vie incertaine, qui dépend des ventes, de l'accueil du public, de la critique parfois acerbe est loin d'être facile. La peur de la page blanche fait aussi partie des inquiétudes de Paul. Que faire quand l'inspiration ne vient pas? Pour Paul, c'est Mia qui va l'aider à écrire l'histoire de la cantatrice et c'est son voyage en Corée qui va lui inspirer un nouveau roman.
   Ici, Paul est entouré par un éditeur très original (un Italien qui publie un Américain vivant à Paris), qui à la fois est parfaitement dans son rôle d'éditeur mais qui en même temps est dans le soutien, la compréhension, l'amitié. Et ce personnage nous est très sympathique. 
La question de la traduction est aussi abordée. Pas facile de retranscrire ce qu'un auteur à écrit, ce qu'il a voulu transmettre à son lecteur. C'est tout un art... et parfois cette traduction peut révéler certaines surprises...

   Cela fait quelques jours que j'ai fini de tourner les pages de ce livre et pourtant un sentiment de bonheur persiste, une certaine nostalgie m'habite. J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. L'histoire est belle, la fin est comme je l'attendais. J'ai plusieurs fois relu certains passages. Peut-être que pour beaucoup, Marc Levy ne fait pas dans la grande littérature mais qu'importe! Moi, c'est ce genre de romans que je préfère. Ceux qui nous remplissent la tête de belles histoires et qui nous font éprouver des émotions. J'aime cette simplicité d'écriture. Pas besoins de phrases alambiquées pour faire de bons romans. C'est un coup de cœur pour moi et cela me donne très envie de découvrir l’œuvre de Marc Levy.

mardi 10 février 2015

Une enquête de Francesca Cahill tome 2: Un suspect embarassant de Brenda Joyce

Résumé:

   Francesca Cahill se fiche des grincheux qui voudraient la confiner dans un boudoir. Ne leur en déplaise, elle sera détective ! Et sa prochaine affaire promet d’être passionnante. D’autant qu’elle va revoir Rick Bragg, le séduisant préfet de police. N’ont-ils pas échangé un baiser brûlant ? Mais pourquoi feint-il de ne plus s’en souvenir ? Tant pis, elle doit se concentrer sur son enquête qui l’entraîne dans les bas-fonds de New York. Francesca s’obstine, fouine et finit par découvrir le coupable… à défaut de trouver l’homme de sa vie.

Mon avis:

   Francesca Cahill est bien décidée à devenir détective privé. Et on peut dire que les sollicitations ne se font pas attendre. Quelques jours se sont seulement écoulés que notre jeune Francesca se remet déjà dans de sales draps. Après une soirée mondaine, elle est accostée par une jeune femme apeurée qui lui donne rendez-vous. Quelle n'est pas sa surprise de découvrir un cadavre en arrivant! et sa cliente lui demande de l'aider à s'en débarrasser! Heureusement, le préfet de police, Rick Bragg, dont Francesca s'est éprise, ne tarde pas à rappliquer pour la sortir de ce mauvais pas...

   Une nouvelle enquête se profile et notre héroïne prouve qu'elle a vraiment trouver sa vocation. Cette enquête mêle encore affaires de famille, trahison, chantage, proxénétisme et j'en passe!
Un personnage important, entre aperçu à la fin du premier tome, fait son apparition, Calder Hart, le demi-frère de Bragg. Personnage extravagant, provocateur et charmeur, il ne laisse personne indifférent. Suspect principal dans cette affaire, Francesca aura à cœur de le disculper; ce qui occasionnera quelques tensions entre elle et Bragg. Ce dernier va se montrer jaloux mais malheureusement il ne pourra revendiquer ouvertement ses sentiments pour la jeune femme car il cache un terrible secret qui fera énormément souffrir notre héroïne. Je n'en dit pas plus, vous découvrirai de quoi il s'agit par vous-même...

  J'ai retrouvé dans ce tome tous ce qui m'avait plus dans le premier: une enquête  policière qui tient la route, des personnages charismatiques auxquels on s'attache, des histoires familiales complexes, des histories d'amour, de trahison et un couple attachant, que l'on aimerait voir réunir une bonne fois pour toute.

   Il me tarde de lire la suite des aventures de Francesca. J'ai vraiment un coup de cœur pour cette femme belle, déterminée, instruite, révolutionnaire et courageuse, qui brave les interdits et les convenances pour faire éclater la vérité. Une très belle série qui mêle romance historique et policière.


lundi 9 février 2015

Une enquête de Francesca Cahill tome 1: Un odieux chantage de Brenda Joyce

Résumé:

   Dans le New York des années 1900, Francesca Cahill est une jeune intellectuelle engagée dans de nombreuses causes. Trouver un mari n’est pas sa priorité. Bientôt, un évènement dramatique va piquer sa curiosité. Le fils d’un riche voisin est kidnappé. Seul indice, un message sibyllin qui commence par ces mots : F comme fourmi… Qu’est-ce que cela signifie ? Pour le comprendre, Francesca entame sa propre enquête au nez et à la barbe du séduisant Rick Bragg, nouveau préfet de police exaspéré par ce détective en jupon qui n’a peur de rien. 

Mon avis:

   Mélange de romance et d'enquête policière, cette série est un pur  délice. 
  Un crime a été commis dans la bonne société new-yorkaise et le hasard a voulu que Francesca y soit mêlée. Personnage un brin féministe et réformatrice, audacieuse, maligne, intelligente , les qualificatifs ne manquent pas pour définir notre héroïne. On est loin de la jeune fille candide. Ici, Francesca est une femme forte, passionnée, très loin des conventions de son époque et de la société dans laquelle est vit.

   L'enlèvement d'un enfant, et en l’occurrence son voisin, va faire naître chez elle une véritable vocation: celle de détective privé. Entre ses études (qu'elle poursuit en cachette), les mondanités et ses investigations autour de ce crime, notre héroïne est très occupée. 

   Cette enquête va lui permettre de nouer des liens avec le nouveau préfet de police, Rick Bragg, homme de haute stature aux cheveux fauves, qui parvient à hypnotiser Francesca par son magnétisme. Droit, loyal, incorruptible, Bragg s'est vu donner une mission importante: nettoyer la ville de New-York de toute la corruption et de combattre le crime (à l'image du Commissaire Gordon dans Batman). Cette première affaire, qui lui est très personnelle, va le mettre en difficulté dans la presse, mais il peut compter sur Francesca pour croire en lui.

   Sa famille ne voit d'ailleurs pas d'un bon œil l'attirance qu'elle a pour lui. Même s'il s'agit d'un homme charismatique, au poste très influent, Bragg reste un enfant illégitime. Pour la mère de Francesca, Julia, il est totalement hors de question qu'ils entretiennent une quelconque relation. 
Les membres de la famille Cahill sont des personnages secondaires importants. Le frère de Francesca, Evan, et a sœur, Connie, voient également leur vie bouleversée dans cette histoire. 

   Francesca va mener son enquête entre les beaux quartiers et les bas-fonds de Londres. Elle se trouvera un assistant, le jeune Joel Kennedy, qui s’avérera être un compagnon de choix et très précieux.

   Je trouve que le jeu du chat et de la souris que se mène Bragg et Francesca est très plaisant. L'auteur nous fait languir et on aime ça. Le jeu de la séduction est parfaitement mis en place et on se demande s'ils parviendront un jour à être ensemble.

   Vous l'aurez deviné, j'ai adoré ma lecture, tellement que je lis actuellement le tome 2! La suite sortira à raison d'un tome chaque mois. La série compte 9 tomes en VO, j'espère que j'ai lu nous donnera le plaisir de pouvoir tous les découvrir.



Gardiens des cités perdues 2: Exil de Shannon Messenger

Résumé:

   Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…

    Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

Mon avis:

   Quel plaisir de retrouver Sophie! Après un excellent premier tome, on attendait avec impatience la suite et le lecteur n'est pas déçu! Sharon Messenger parvient a réitérer l'exploit , ce livre est une vraie pépite pleine d'aventures et de rebondissements!

   Je commencerai ma chronique en parlant de la couverture. Quelle magnifique dessin! il vous donne tout de suite envie d'ouvrir le livre. Sophie et Keefe sont représentés comme ils sont décris dans le livre et on découvre aussi, Silveny, ce magnifique cheval ailé. Qui aurait cru que Sophie parviendrait à trouver une alicorne. Cet animal fabuleux, symbole d'espoir, vient compléter le bestiaire déjà bien garni de l'univers des cités perdues.Sophie va jouer un rôle crucial dans son éducation. Elle seule parvient à rassurer et à communiquer avec l'animal merveilleux. A son contact, Sophie va approfondir la maîtrise de ses capacités et va même en découvrir d'autres. Keefe s’avérera être un précieux allié dans son acclimatation.

   Toute l'intrigue autour du Cygne noir se poursuit. Depuis qu'il a sauvé Sophie, beaucoup de questions se posent. Qui et pourquoi lui laisse t-on des messages, tous plus énigmatiques les uns que les autres? Où cela va-t-elle la mener? 
   Alden, conseiller et père de Fitz et Biana , va lui demander de l'aider dans la quête du Cygne noir. Même si le Cygne a créé et sauvé la vie de Sophie, ils sont toujours considérés comme des traîtres et un danger pour le monde des elfes. Dans cette quête de la vérité, Alden va être grièvement touché et Sophie fera tout pour le sauver.

   L'aventure est encore au rendez-vous dans ce tome. On s'attache toujours un peu plus aux personnages et on prend plaisir à en découvrir toujours un peu plus sur eux. Keefe et Dex sont vraiment deux personnages que j'adore. Keefe prend plus de place dans ce tome et c'est vraiment rafraîchissant car ce personnage, très enjoué, amène la dose d'humour qu'il faut. On ne s'ennuie pas du tout en lisant ce roman et n'importe quel lecteur n'aura qu'une hâte, lire la suite très vite!

Vous l'aurez compris, j'adore cette série. C'est un véritable coup de coup!

Gardiens des cités perdues est en passe de devenir un grand classique de la littérature jeunesse, et c'est amplement  mérité!

mardi 3 février 2015

Le club des menteurs 4: Une charmante espionne de Céleste Bradley

Résumé:

   Rose Lacey ne regrette certes pas d'avoir abandonné sa vie de domestique pour devenir apprentie espionne au club des Menteurs, un réseau d'agents secrets au service de la Couronne britannique. Elle, la roturière sans éducation, s'exerce maintenant au combat et se plonge dans l'étude des livres. Ambitieuse, elle se donne à fond pour devenir la meilleure. Tout serait parfait sans ce gredin de Collis Tremayne, un aristocrate bourré de charme, mais aussi son plus grand adversaire. Ces deux-là ne cessent de se chamailler et de se lancer des défis. Un dérapage, et la sanction tombe : ils exécuteront leur première mission ensemble. Cette fois, c'est main dans la main qu'ils travailleront pour le royaume, faisant fi de leur différence sociale, de leur rivalité et, surtout, de la passion qui brûle entre eux...

Mon avis:

   Une série qui se termine en beauté! J'ai adoré tous les tomes et ce tome 4 est sans doute le meilleur! Dur de choisir mais je dois dire que j'attendais de retrouver Rose depuis le tome 2! Et elle en a fait du chemin notre petite femme de chambre!
   Cette histoire d'amour entre deux membres du club des menteurs est tout simplement parfaite. Les fans de romances adoreront cette idylle faite de "je t'aime moi non plus". Rose a un caractère fort, à l'image des autres héroïnes des tomes précédents. Jeune fille qui a connu la pauvreté,la domesticité et la brutalité, Rose s’épanouit désormais au club des menteurs. Même si c'est une femme, Rose est une des meilleures élèves et fait tout pour devenir un espion à part entière, un menteur. Elle va devoir montrer sa bravoure et son courage, briller d'intelligence pour montrer à tous que même une femme peut y arriver. Parmi ces rivaux, Collis Tremayne, aristocrate, canaille et terriblement séduisant. Rose et lui vont tomber amoureux l'un de l'autre. L'attraction entre eux est presque chimique. On sent l'électricité dans l'air et leur rapprochement vous donnera le sourire.
   Comme dans les tomes précédents, l'auteur mêle romance et investigation. La Couronne est encore en danger et c'est aux menteurs de faire échouer les complots.
On retrouve avec plaisir les personnages des tomes précédents. C'est vraiment sympathique de tous les retrouver et de voir leurs idylles continuer.

 Je n'en dirai pas plus sur ce roman, je vous laisse le découvrir. Cette série vaut vraiment le coup d’œil et je la conseille vivement à toutes les amoureuses de romances. Pour moi, c'est l'une de mes séries coup de cœur. J'aime le mélange romance historique, investigation policière et aventure, un cocktail savoureux et détonnant!