vendredi 8 août 2014

Les sentinelles tome 1 : Forgé dans le sang d'Alexandra Ivy

Résumé:

   Une danseuse de charme assassinée. Pas de suspect, pas de mobile et un seul indice : plus de cœur. Il n'en faut pas plus pour pousser le sergent Duncan O'Conner à demander l'aide d'une nécro : un de ces phénomènes de foire qui vivent sous le dôme du complexe tout proche de Valhalla. Mais lorsque Callie Brown s'introduit dans les derniers souvenirs de la victime, elle est loin de se douter du danger. Car ils vont se retrouver projetés dans une traque qui va mettre les dons de Callie à l'épreuve, la carrière d'O'Conner en jeu et leurs deux cœurs en point de mire.

Mon avis:

   Je connaissais Alexandra Ivy pour sa série précédente avec les gardiens dont j'avais lu quelques tomes et j'avais bien aimé. Mais là...j'avais vu des avis très enthousiastes qui parlaient de ce roman comme étant un croisement entre X-men et je ne sais plus quoi...bon alors je ne sais pas où il y a une ressemblance. Même ci les personnages de cette série sont des sortes de mutants, appelés "évolués, je trouve que ce n'est en rien ressemblant. En fait, le Valhalla m'a plutôt fait penser à l'univers des Psi dans Psi changelling mais en nettement moins bien. La encore, humains et "êtres aux capacités extraordinaires" vivent ensembles tout en étant très méfiants les uns envers les autres.

   Ce roman est une déception. L'intrigue est fade, l'action peu existante et les personnages ne sont pas du tout charismatiques, exceptée, la sentinelle de Callie, Fane. Ce dernier a déjà le physique de l'emploi dirais-je, c'est-à-dire beau gosse baraqué à la mine renfrognée, au caractère fort, loyal, protecteur bref...l'homme idéal. Ce qui n'est pas le cas du héros qui ne m'a pas convaincu. Ce personnage n'a aucune profondeur, il est juste primaire. Il ne pense qu'à mettre Callie dans son lit (il fantasme sur elle depuis des lustres), est très sûr de lui et on ne parvient pas du tout à s'attacher à lui. Callie est également insipide. J'attendais un caractère plus fort. De plus, son rôle dans l'intrigue est trop flagrant: elle est nécromancienne, le méchant est nécromancien...il est aidé d'une sorcière aux cheveux roux...elle a les cheveux roux...coïncidence??? il est bien évident que non. Tout est trop prévisible. De plus je trouve que c'est dommage de mélanger un peu tout: sorcière, nécromanciens, télépathes, immortalité, calice qui ouvre la porte du monde des ténèbres etc...Ces mutants sont un peu tout et n'importe quoi.

  En conclusion, j'aime beaucoup la bit-lit mais je trouve que cette série est en dessous de celles que j'ai lu jusqu'à présent. Comme je l'ai dit, j'avais adoré Psi changelling et le monde froid et aseptisé que l'auteur avait créé. Ici, il y avait matière à mieux faire. Je trouve que le Valhalla (je ne comprends pas pourquoi elle a choisi ce nom aussi connoté mythologiquement) reste trop abstrait. Seul point positif de ce roman, les sentinelles (le titre de la série mais dans ce tome, Fane est un personnage secondaire et O'Conner n'en devient une qu'à la toute fin). Comme je l'ai dit ce sont les personnages les plus charismatique du livre et je pense qu'il y a du potentiel si on centre les histoires sur eux, ce qui, je pense sera le cas dans les suivants. Un tome introductif peu convaincant mais il y a matière pour faire une bonne série. Pour autant je ne sais pas si je me lancerai dans la lecture du suivant, sauf si Fane est à l'honneur. Affaire à suivre donc...


2 commentaires:

  1. oh dommage! la couverture avait l'air sympa....

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas une grande fan de bit lit, si tu as des conseils pour commencer le genre n'hésite pas à m'en donner :)

    RépondreSupprimer