vendredi 15 août 2014

La lionne de Katherine Scholes


Résumé:

Brillante biologiste, Emma Lindberg quitte son laboratoire australien pour la brousse tanzanienne. Officiellement, il s'agit d'une mission de recherche ; officieusement, Emma souhaite connaître la vérité sur la mort de sa mère, virologue disparue vingt ans plus tôt.

À peine est-elle arrivée que la station est frappée par un drame : les chameaux de Laura, une infirmière itinérante, sont revenus seuls. Quelque part dans le désert se trouve Angel, sa petite fille de sept ans...

Avec l'aide de Daniel, un docteur massai, Emma part à la recherche de l'enfant. Mais où chercher ? Pourquoi Angel est-elle introuvable ? Et si George Lawrence, l' « Homme aux lions », avait la réponse ?



Mon avis:

J'espère trouver les mots justes pour vous donner envie de lire ce roman car ce livre m'a énormément plu.

   Ce roman nous transporte en Afrique et plus précisément en Tanzanie, au milieu de la savane et du désert, avec ses lions et ses guerriers massai. Emma arrive en Afrique afin de faire enfin le deuil de sa mère, morte il y a plus de 20 ans d'une maladie qui sévissait dans la région et dont elle cherchait un vaccin. Emma ressemble beaucoup à sa mère. Chercheuse en médecine comme sa mère, elle fait passer ses recherches avant tout: avant son couple et avant sa propre vie de femme. Marquée à vie par ce décès, on sent qu'Emma cherche à se protéger en ayant une vie dictée par la raison, par le pragmatisme et avec peu d'émotions. Quand elle va arriver à la station, elle va pouvoir s'imprégner de ce lieu où sa mère a vécu, travaillé et où elle est morte. C'est très dur pour elle, car elle a perdu sa mère quand elle était très jeune.
C'est pourquoi Angel, la petite fille disparue dans le désert, est si importante pour elle. Quand Daniel, le vétérinaire de la station va lui demander de l'accompagner pour rechercher la fillette, Emma va d'abord hésiter car cela bouleverse ses plans. Mais la photo de la jeune fille sur le passeport retrouvé sur les chameaux lui rappelle une autre petite fille...elle, au même âge. A partir de là, Emma cherchera la petite avec obstination, car elle sait plus que quiconque ce que ça fait de perdre un être proche, que l'on aimait de tout son cœur. 

   Ce périple à travers le brousse va s'avérer être une véritable quête pour Emma. Une quête qui va la mener vers sa véritable vie, celle qu'elle attendait sans pour autant en avoir conscience. Lors de ces quelques jours, elle va reconsidérer son couple , sa carrière, ses vœux pour l'avenir. Dès le premier coup d’œil, Daniel a eu un pouvoir d'attraction sur elle. Ce bel homme à la peau sombre, au profil guerrier et à la gentillesse infinie va lui faire éprouver des sentiments nouveaux. Tout n'est que subtilité dans cette histoire d'amour: des regards, des mains qui se touchent, des mots échangés...Si peu de choses, si peu de moments mais qui nous transportent.

   Les personnages sont très bien travaillés. Outre les personnages principaux (Emma, Daniel, Angel et la lionne bien sur!) , les personnages secondaires sont eux aussi intéressants et notamment George Lawrence appelé "L'Homme aux lions" qui a voué sa vie à la protection de ces animaux. Car au delà de l'histoire d'amour entre Emma et Daniel et Emma et Angel, nombre de sujets sont abordés dans ce roman: le problème des maladies épidémiques en Afrique et du désintérêt des pays occidentaux et des labos pour cette région du monde trop pauvre pour espérer des profits; l’extinction d'espèces animales et leur protection (notamment le lion qui est la proie de braconnier revendant leur peau à de riches acheteurs ou étant la cible de safaris sauvages organisés là encore pour les plus fortunés) mais aussi les beautés et les traditions de l'Afrique notamment à travers le peuple Massai. Même si on est loin du Lion de Kessel, qui décrivait parfaitement les us et coutumes de ce peuple guerrier, on ressent quand même l'amour profond qu'à l'auteur pour l'Afrique.

   Ce livre aurait pu être un coup de cœur si la fin avait été un peu plus développée. Je trouve que cela se décante un peu trop vite, et j'aurais voulu un peu plus longtemps avec Emma, Daniel et la petite Angel, la petite fille courageuse, petite Mowgli africaine, qui doit sa survie à une lionne.


2 commentaires:

  1. Dommage pour la fin mais ton avis dans sa globalité donne très envie :)

    RépondreSupprimer
  2. Je viens d'écrire ma chronique et j'ai mis le même bémol que toi ! La fin va trop vite ! Mais sinon, j'ai adoré aussi !

    RépondreSupprimer