lundi 27 octobre 2014

Salmacis 2 d'Emmanuelle de Jésus

Résumé: 

   Elle s'appelle Faustine Sullivan. Elle a 17 ans. Il y a quelques mois, elle vivait dans l'ombre de Sasha, son frère jumeau. Mais depuis sa rencontre avec Andrea Salvaggi, tout a changé. Faustine s'est découvert une nouvelle passion : l'escalade. Et elle l'a découvert, lui... Leur amour aurait dû être simple, innocent, l'amour de deux jeunes gens qui ont la vie devant eux. Pourtant, ce qui unit Faustine à Andrea, c'est un amour dévorant. Un amour qui ne laisse pas de place à l'erreur. Car une terrible malédiction frappe Andrea. Il ne peut aimer qu'une personne. Une seule. Si Faustine n'est pas son âme sœur, elle en mourra...

Mon avis: 

Je l'attendais cette suite ! Le premier tome avait été un coup de cœur pour moi. J'avais trouvé ce roman original, bien écrit et javais beaucoup aimé les personnages, notamment Faustine et Andrea, le jeune couple de l'histoire.
   Ce tome est dans la continuité du premier : on retrouve Faustine et Andrea torturé par le choix qui s'offre à eux. La malédiction qui touche Andrea n'est pas sans conséquences pour celle qui s’avérera ou pas être l’Élue...
Une grosse partie du livre tourne autour de l'attente... l'attente de la Destinée et du choix. Car choisir c'est renoncer et Faustine, en choisissant l'amour, devra renoncer et sacrifier bon nombre de choses et surtout bon nombre de personnes à qui elle tient. L'identité et l'amour sont également des thèmes récurrents, c'est d'ailleurs ce qui est au centre du mythe de Salmacis. 

   Salmacis, une jeune nymphe, est tombée éperdument amoureuse d'Hermaphrodite. Elle supplie les dieux de ne jamais être séparée de lui. Les dieux accèdent à sa demande : ils seront unis à jamais en ne formant qu'un seul corps, faisant d'Hermaphrodite un être bisexué, à la fois homme et femme.Les dieux peuvent être généreux mais sont surtout cruels....

   Cette dualité se retrouve dans les personnages de Faustine et Sasha. Jumeaux, ils se ressemblant comme deux gouttes d'eau. Sasha est une part de Faustine comme Faustine est une part de lui. Mais aujourd'hui cela ne suffit plus: Faustine ne s'est sentie elle-même que quand elle a fait la rencontre d'Andrea. Quand ses yeux ont croisé les siens elle a su que c'était lui qu'elle attendait... Mais si finalement ce n'était pas elle l'élue...

   La dernière partie du roman a été pleine de surprises. Je ne m'attendais pas du tout à la tournure qu'allait prendre les événements. S'en suit une fin à la fois logique et déroutante...et surtout cela m'a laissé en plein questionnement. Car si cela ressemble bien à une fin, un point final donné à cette histoire, je parviens à en douter quand même...ou du moins je l'espère car sinon je garderai un goût d'inachevé. L'épilogue nous laisse entrevoir une suite possible, en tout cas c'est ce que j'espère car je n'ai pas eu ma dose de Faustine et d'Andrea. Les moments partagés entre eux sont finalement peu nombreux. J'aurais aimé une belle scène d'amour. L'auteure a préféré être très succincte. Les phrases font mouche et on s'imagine bien la scène mais cela manque de tendresse, de mots échangés, de passion...

   Mais mis à part ce petit bémol, j'ai encore beaucoup aimé ce roman!

1 commentaire:

  1. J'aimerais beaucoup lire cette saga :) La couverture est très belle !

    RépondreSupprimer