lundi 26 mai 2014

Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin-Lugand

Résumé:
 
   Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

Mon avis:

Je tiens tout d'abord à remercier Sybille et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. Quelle belle découverte! Je suis très contente que Sybille me l'ai proposé. Le résumé m'a plu et je dois dire que je suis pas déçue après ma lecture bien au contraire, puisque c'est un coup de cœur!

   Ce livre est l'histoire d'une femme malheureuse, enfermée dans une vie de couple monotone et sans attrait. Son mari et ses proches n'ont aucune reconnaissance pour elle et pour son talent de couturière; son travail à la banque l'ennuie et elle n'existe finalement qu'au travers d'une position sociale de femme mariée, de "femme de", à savoir celle d'un médecin. Jusqu'au jour où elle apprend, lors d'un repas de famille, qu'elle aurait pu devenir couturière. Ses parents, ne croyant pas en son talent et pensant que ce métier n'était pas prometteur pour son avenir, lui avaient caché une lettre d'admission dans une école de couture. Quand Iris l'apprend, sa vie bascule. Toutes ses années gâchées par l'ennui alors que son rêve était à portée de main. Iris décide de prendre les choses en main et trouve une formation de couturière sur Paris. Sa candidature étant acceptée, elle quitte le foyer la semaine pour vivre son rêve. Pendant 6 mois, elle va pouvoir s'épanouir et faire ce qu'elle fait le mieux.

  Ce nouveau départ s'avère être une véritable renaissance. Cette femme va reprendre sa vie et son destin en main et va redécouvrir l'amour, le vrai, celui qui fait accélérer les battements du cœur, celui qui fait qu'une femme se sent belle et désirable. Quand elle rencontre Gabriel, Iris sait qu'elle devra résister à son charme. Mais ce séducteur n'a pas dit son dernier mot et lui porte un intérêt constant. Iris, en femme honnête et fidèle, ne veut pas mettre en péril son mariage pour un homme qui semble être entouré de maîtresses. Pourtant, elle hésite, car avec lui, elle se sent bien, elle se sent belle et il reconnaît son talent et l'encourage.  C'est donc face à un dilemme qu'Iris devra faire face: continuer la couture et succomber aux charmes de Gabriel, ou retourner auprès de son mari indifférent et oublier son rêve. Car dès le départ, son mari lui avait lancé un ultimatum: d'accord pour la formation mais sitôt les 6 mois passés, elle devra revenir auprès de lui, lui faire un enfant et exercer sa passion dans leur maison.

   A Paris, Iris devient très vite la protégée de Marthe, directrice de la formation. Cette femme sensuelle, malgré son âge, va la mener plus loin dans son travail de couturière et de créatrice. L'invitant à des soirées et portant les créations de la jeune femme, elle va devenir son mentor, sa conseillère et son garde-fou.Iris va connaître le succès et les commandes vont pleuvoir.
   Mais cette relation va devenir de plus en plus prenante, Marthe étant très directive et possessive. Cette femme, qui a recueillie Gabriel quand il était un jeune homme, tient d'une main ferme tout ce qui gravite autour d'elle.

   La fin du roman est davantage dédiée aux relations entre Iris/Marthe et Gabriel, relations tendues et ambiguës qui pourront surprendre beaucoup de lecteurs. Pour ma part je ne m'attendais pas à cela mais cela ne m'a pas rebutée et je me suis dit que c'était logique compte tenu de la personnalité de Marthe. Ce personnage clair-obscur se révèle à la fin du roman. Et même si l'auteur a pu distiller par-ci par-là des éléments qui auraient pu nous faire comprendre sa vraie personnalité, je n'y ai vu que du feu.
   On découvre également le vrai Gabriel. Derrière la façade de séducteur se cache en fait un homme blessé dans sa jeunesse, manipulé, tiraillé entre l'amour qu'il ressent pour Iris et Marthe, qui veut le garder pour elle seule et continuer à gérer sa vie.  

   J'ai lu ce livre d'une traite, sans pouvoir m'arrêter. Le personnage d'Isis est criant de vérité et je me suis passionnée pour cette nouvelle vie qui semble pleine de promesses. Ce roman est l'histoire d'une vie, d'un tournant, d'une croisée des chemins où il faut choisir entre vivre son rêve et être soi-même ou rester prisonnière d'un carcan qui vous tue à petit feu. Car en choisissant la couture, Isis revit, devient enfin heureuse et surtout, enfin elle-même.





3 commentaires:

  1. Je ne suis pas surprise de ton coup de coeur. Son premier, descendu injustement par la critique pro, n'a eu aucun mal à trouver son public, et j'ai littéralement adoré cette belle histoire de retour à la vie. Je note ce titre et je te remercie pour ce partage !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte bien lire le premier car j'ai vraiment adoré et dévoré celui-ci ^^

      Supprimer
  2. Tu vois je te disais sur ton suivi qu'il me tentait bcp et bien plus de doute !

    RépondreSupprimer