mardi 20 août 2013

Un crocodile sur un banc de sable, Elizabeth Peters Tome 1 des aventures d’Amélia Peabody.


Résumé: 

Sur la pente en contrebas se tenait la Chose sans Nom, immobile et livide à la clarté des étoiles. La pleine lune projetait sur elle une lumière sans ombre. Il n'y avait pas à s'y tromper : c'était bien elle. Je discernai presque le motif des bandelettes qui enserraient sa poitrine. Sa tête, informe, était enveloppée d'une sorte de linceul. La vue seule de ce monstre au repos avait de quoi faire frissonner mais lorsqu'il se retourna sans hâte, inexorablement, j'eus le plus grand mal à dompter ma terreur. C'était comme une créature marine sans regard et sans yeux, surgie du fond de l'abîme et qui cherchait sa proie.
L'indomptable Amelia Peabody, qui fait ici ses premiers pas sur la Terre des Dieux, se laissera-t-elle abuser par les facéties d'une momie somnambule ? Saura-t-elle soustraire sa protégée aux entreprises d'un chasseur de dot cynique et langoureux ? Parviendra-t-elle à déjouer les roueries des indigènes ou à surmonter les mirages des sables et à dissiper les mystères qui jalonnent sa route, en digne émule de Sherlock Holmes et d'Indiana Jones ?

Mon avis: 


J’ai adoré !!! je sors super emballée de cette lecture ! J’avais découvert cette série sur le blog de Perséphone, ce livre faisant partie de ses coups de cœur. Et après l’avoir lu je comprends pourquoi ! Il réunit tout ce que j’aime ! Une héroïne au caractère bien trempé, l’Egypte, des fouilles archéologiques, une momie et un couple hyper attachant : Amélia et Radcliffe Emerson. S’ajoute à cela un style agréable ponctué de dialogues savoureux !

Quelques extraits que j’ai adoré :

«  Pendant le voyage, j’avais hérité d’un sobriquet. Les Egyptiens donnent des surnoms à tout le monde et certains d’entre eux sont très pittoresques, quand ils ne sont pas irrespectueux.  […] Mon sobriquet était […] très suggestif. J’étais Sitt Hakim, la dame médecin. Un titre que j’avais amplement mérité. Il ne se passait pas une journée sans que je sois appelée à panser une coupure ou désinfecter une égratignure. A mon grand regret, hélas, je n’avais pas encore eu l’occasion de pratiquer une amputation. »

«  - Vous paraîtrais-je dépourvue d’attraits, même pour une momie ?
    - Vous êtes folle ! s’écria-t-il avec fureur. Complètement folle ! Si vous pensez que je vais  vous laisser...       
Je finis par avoir gain de cause et à mesure que nous l’élaborions, notre plan devient de plus en plus complexe. Par « nous », j’entends Evelyn, Lucas et moi. La participation de Radcliffe se limita à de sourds grondements évoquant assez le bruit d’un volcan sur le point d’entrer en éruption.
[…] 

      – Et moi ? questionnais-je.
      L’occasion était trop belle pour que Radcliffe la laisse échapper.
-          Dieu vienne en aide à la pauvre momie qui aura le malheur de vous rencontrer, Peabody ? déclara-t-il en levant les yeux au ciel. Je me demande si nous ne devrions pas lui offrir un pistolet, afin qu’elle soit au moins à armes égales. »

Comme moi n’hésitez pas à découvrir cette saga ! je compte très vite lire la suite car j’ai hâte de retrouver la famille Emerson au grand complet ^^


4 commentaires:

  1. bien tu ne fais qu'attiser ma curiosité! bisous

    RépondreSupprimer
  2. Et bien c'est court comme tu l'as souligné dans ton suivi, mais tu n'as rien oublié ! tout est dit !
    Tiens tu me donnes envie de m'y remettre dans cette série ! gros bisous ma vivi !

    RépondreSupprimer
  3. Court mais efficace :)
    Je l'attrape dès qu'il croise ma route !

    RépondreSupprimer
  4. Ravie que tu aies aimé Vivi ;) Je ne me lasse pas de Peabody et d'Emerson. Et encore, tu n'as pas encore rencontré Ramses....

    RépondreSupprimer