samedi 29 décembre 2012

Détective Conan tome 70


Résumé des éditeurs: 

Shinichi Kudô est un jeune lycéen détective dont le père est un auteur de romans policiers reconnu dans le monde entier. Doté d'un remarquable sens de l'observation, il résout de nombreuses affaires complexes.
Un jour, alors qu'il se rendait à un rendez-vous amoureux avec Ran Mouri, son amie d'enfance, il surprend de mystérieux hommes en noir se livrant à du chantage. L'un d'eux le jette malheureusement à terre et lui fait avaler un poison inconnu jusqu'alors. Cela ne tue pas Shinichi, mais le rajeunit de quelques années. Ayant désormais l'apparence d'un enfant de 7 ans. Il décide de changer de nom pour celui de Conan Edogawa et cache sa réelle identité à Ran. Tout en continuant de résoudre des affaires de meurtre alentour, il recherche des indices pouvant le mener aux hommes en noir dans l'espoir de redevenir Shinichi Kudô.

Suite et fin de l'énigme du journal intime dans la maison vide avec Conan et ses camarades les Détectives Boys.
S'en suit une enquête avec Kaito Kid, le voleur insaisissable qui pour une fois ne veut pas voler mais rendre des objets d'une grande valeur. Qu'est-ce que cela cache-t-il??? Encore un mystère que Conan devra résoudre.
La dernière enquête de ce tome nous plonge dans une famille "maudite" dont les membres meurent les uns après les autres, dans des conditions différentes, mais avec un point commun: un chien les pourchasserai juste avant leur mort. Gosho Aoyama fait ici un autre grand clin d'oeil et un hommage au Chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle. On reconnaîtra aussi une histoire de famille proche de celles écrites par Agatha Christie où l'argent et l'envie gangrène toujours les liens familiaux.
Après 70 tomes, je ne me lasse pas. J'aime toujours autant et le manga ne perd en rien de sa qualité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire