lundi 8 octobre 2012

Elémentaire mon cher Watson!

Hier soir j'ai enfin regardé le premier épisode de cette série, basée sur celle de la BBC : Sherlock.

Cette nouvelle série est-elle de bonne facture?

Dans la version britannique nous avons un Sherlock hyperactif, impulsif, incisif, obsédé par la réflexion et la déduction. Watson lui, est le pendant de Sherlock, c'est son équilibre. Il est réfléchit, calme, aide Sherlock à se canaliser et à se sociabiliser.

Dans cette version made in USA on retrouve un Sherlock ancien toxico, d'apparence quelque peu négligée, instable psychologiquement mais également très doué pour les déductions. Waston, elle, est un ancien chirurgien devenu "Compagnon" pour ancien toxico. Elle est envoyée par le père de Sherlock (père qui remplace dans les autres versions Mycroft) . Et pour ma part je trouve que ce personnage est bien plus intéressant que celui de Sherlock. Lucy Liu joue juste. Et on parvient à accepter que Watson ne soit pas un homme.

On regarde le premier épisode avec plaisir même si on peut quand même dire que ça manque de rythme, de relief. Steven Moffat a su insuffler un rythme endiablé à la série que ce soit par les réflexions de Sherlock, par la musique , par le montage mais aussi par la façon dont s'est filmé. De même, Benedict Cumberbatch à une élocution stupéfiante, la rapidité de son débit de paroles est impressionnant. là, tout est plat...les plans sont des plus conventionnels, Sherlock a peu de charisme.
Je vais continuer à regarder car je veux savoir ce qu'ils vont faire de la relation Watson/ Holmes. J'espère qu'on ne tombera pas dans les histoires de couples... en tout cas, ce que je redoutais le plus c'était Watson et j'avais tort puisque c'est le personnage auquel on s'attache le plus vite. Sherlock doit encore faire ses preuves. Mais il faut avouer que c'est difficile de passer derrière LE Sherlock de la BBC déjà culte.

1 commentaire: