Accéder au contenu principal

La pièce: FRANKENSTEIN



Frankenstein, Mise en scène de Danny Boyle
 Avec Benedict Cumberbatch et Jonny Lee Miller

La pièce commence par la naissance de la créature…elle est seule, dans une sorte de placenta artificiel (qui rappelle sa condition humaine), déjà délaissée par son créateur. Pendant 5min, on assiste à ses difficultés à se mettre debout, à se mouvoir. Tel un enfant, il doit apprendre à marcher, à faire bouger son corps. Jonny Lee Miller montre d’or et déjà son potentiel dans cette scène ; dans la maîtrise parfaite des gestes, gestes désespérés ressemblant à ceux d’un nouveau né.  Dans une interview, Jonny Lee Miller disait d’ailleurs qu’il s’était inspiré de son propre  fils pour jouer la créature.  L’euphorie de la naissance laisse place au désespoir et à la colère quand son créateur, le Docteur Frankenstein, le découvre vivant puis l’abandonne en lui disant qu’il n’est qu’un monstre.
La créature est rejetée par les gens de la ville, maltraitée, battue. Elle s’enfuit et trouve refuge dans une forêt où elle rencontre un vieil homme, aveugle, qui va le prendre en amitié et l’instruire. Il va lui apprendre à parler, à lire, à penser et à exprimer ses sentiments. Ce vieil homme, vivant avec son fils et sa belle-fille, décide de présenter son ami à ces derniers. Mais ceux-là ne voient que le monstre qu’il est, à l’allure repoussante.
Encore une fois, la créature est rejetée et décide d’aller à la rencontre de son créateur pour se venger de lui, car il est le seul responsable de misérable existence. Il tue le frère de Frankenstein puis décide de lui demander de lui créer une compagne afin de se sentir moins seul. Frankenstein refuse dans un premier temps puis décide d’exaucer le vœu de sa créature et surtout réitérer l’exploit de créer un être humain, d’être comme Dieu sur Terre. C’est donc l’égo et l’égoïsme de Frankenstein qui le conduit à créer à nouveau un monstre de chair et de sang.
Loin de la ville, le Docteur va créer la compagne du monstre mais, au moment de lui donner la vie, décide de la tuer devant la créature afin de se venger de la mort de son jeune frère. La créature, brisée, entre dans une rage folle et décide de poursuivre son créateur et de le faire souffrir. Il finira par tuer la jeune épouse du docteur Frankenstein, lors de la nuit de noces.
Benedict Cumberbatch est tout simplement sublime lors de cette scène. Son âme est brisée et le comédien parvient à nous faire parvenir cette émotion grâce à son regard déchirant.
La pièce se termine dans la montagne, où la créature se laisse poursuivre par son créateur. Tout deux ne vivent désormais plus que l’un pour l’autre. Frankenstein se voit condamner à une errance et à un désir de vengeance sans fin engendrés par son égo démesuré.
Le Prométhée moderne est lui aussi puni par Dieu : il a tout perdu…

Cette pièce est interprétée de façon magistrale par les acteurs. Le décor est somptueux : la scène du théâtre, circulaire, proche du public et pouvant être actionnée est géniale ; permettant une mise en scène sans temps morts. La lumière est également importante dans la mise en scène tout comme la musique. On aura remarqué la touche steampunk au début de la pièce quand la créature arrive en ville. En effet, le spectateur voit arriver sur la scène un char fait de rouages, dégageant de la fumée et conduit par des hommes mystérieux à lunettes.

Il n'y a rien d'étonnant à ce que cette pièce est fait salle comble à Londres. On passe un excellent moment et on est bluffé par la mise en scène et les acteurs. A voir!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Stefan Zweig Lettre d’une inconnue lecture commune organisée par Carnetdelecture   Résumé et extrait : « R…, le romancier à la mode, rentrait à Vienne de bon matin […]. Il acheta un journal à la gare ; ses yeux tombèrent sur la date et il se rappela aussitôt que c’était celle de son anniversaire "Quarante et un ans"[…] Il rentra chez lui […]. Son domestique […] lui apporta son courrier sur un plateau […]. Il mit de côté une lettre dont l’écriture lui était inconnue.[…]Elle ne portait ni adresse d’expéditeur, ni signature "C’est étrange" pensa-t-il[…]. Comme épigraphe ou comme titre, le haut de la première page portait ces mots. A toi qui ne m’as jamais connue. » Avis : Que dire… au lycée j’étais tombée sous le charme d’André Breton et aujourd’hui je tombe amoureuse de l’écriture de Stefan Zweig . Lettre d’une inconnue est une nouvelle issue du recueil Amok ou le fou de Malaisie. Je vais essayer de

Les filles au chocolat tome 5 (et dernier) : Coeur Vanille de Cathy Cassidy

Résumé:      Honey, 15 ans, est l'aînée des soeurs Tanberry. Elle accepte mal le divorce de ses parents et ne supporte pas le nouveau compagnon de sa mère. Elle décide de rejoindre son père en Australie. Lui aussi a une nouvelle vie. Le lycée que fréquente Honey est strict et des photos compromettantes apparaissent sur sa page personnelle du réseau social Spiderweb. Mon avis:      Honey est depuis le premier tome de cette série la petite peste de la famille. Mais derrière cette façade se cache une jeune fille qui souffre, qui n’a jamais accepté le départ de son père, qui cherche par tous les moyens à se faire aimer et qui est en quête de son identité.    Dans les tomes précédents, Honey était entrée dans une spirale auto destructrice. Mais elle compte bien prendre un nouveau départ, en Australie, auprès de son père.  Mais tout ce qu'elle s'était imaginé va tomber à l'eau car son père est loin de correspondre à l'image qu'elle se fait

Les ailes d'émeraude d'Alexiane de Lys

Résumé: « A bientôt 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat où elle vit depuis l’accident qui a tué sa mère. Seule au monde est lâchée dans la ville, elle a la désagréable et persistante impression d’être suivie… Un soir, elle est violemment agressée par deux inconnus. Très mal en point, elle est sauvée de ce mauvais pas par un mystérieux et séduisant garçon, Gabriel. Leur rencontre n’est pas un hasard. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature: elle appartient aux Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels. En plein métamorphose, la jeune fille se lance dans cet univers totalement nouveau avec l’espoir de percer, enfin, les mystères de son passé. » Mon avis:    Tout d'abord je tiens à remercier Alexiane de Lys pour son sourire puisque j 'ai eu la chance de la rencontrer lors d'une dédicace organisée à Reims. C'est une auteure très abordable, simple et j'espère la revoir un jour prochain pour son s