dimanche 8 juin 2014

La patience du diable de Maxime Chattam

Résumé:

   Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ? Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue… Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse… Des gens ordinaires découverts morts… de terreur. Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou. Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur.
Après La Conjuration primitive, Maxime Chattam, dans ce thriller d’une maîtrise glaçante, sème plus que jamais le doute.

Mon avis:

   On l'attendait ce Chattam!!! La patience du diable est la suite de la Conjuration primitive, thriller qui nous avait tous fait trembler!
Ce tome s'inscrit dans la même veine! On retrouve Ludivine et toute son équipe. Cette fois-ci encore, de nombreuses morts, massacres de masse et attentats ont lieu et ils semblent tous être liés! Qui tire les ficelles? Qui est ce fameux diable qui met la France à feu et à sang et qui la rend prisonnière d'un engrenage de violence?
Les questions sont multiples, l'appréhension est grande et Maxime Chattam joue avec nos nerfs. Les scènes gores et éprouvantes sont multiples, ce qui m'a valu de beaux cauchemars!
 ^ ^
Vous l'aurez compris ce livre est assez éprouvant pour le lecteur qui suit, en tant que spectateur, cette escalade vers une violence inouïe. Chattam nous emmène toujours plus loin vers les profondeurs de l'âme humaine.

   En ce qui concerne la forme, Maxime Chattam maîtrise toujours aussi bien sa plume et sait mettre le lecteur à cran. Pourtant, j'ai trouvé ce roman moins bon que le précédent, sans doute du fait de la mécanique qu'il a installé avec l'apparition successive de nouvelles affaires criminelles. Le récit se trouve entrecoupé par des scènes de massacre qui relancent ou font avancer l'enquête. C'est également un moyen pour l'auteur de nous faire grimper chaque fois un peu plus l'échelle de la violence et du mal. Bref le schéma est assez redondant et c'est bien dommage. Je trouve que l'intrigue de La conjuration primitive était mieux ficelée et plus surprenante. De même, je trouve que la fin était magistrale. Ici, l'étau se resserre sur Ludivine et on a finalement peu de surprises en ce qui concerne le coupable. Par contre, j'ai bien aimé la fin , quand ATTENTION SPOILER a lieu la prise d'otage. On sent le coup venir et on est là, devant son livre, "oh non, oh non, il ne va pas faire ça!!!" et si... et on craint le pire jusqu'à la dernière seconde! Ce passage est pour moi l'un des meilleurs du livre car Ludivine se perd dans des considérations égoïstes, aveuglée par sa quête du tueur comme l'avait été Alexis. On a l'impression qu'elle n'a pas retenu les leçons de l'affaire de La conjuration primitive. Elle semble être irrémédiablement attirée par le Mal, le comprenant de mieux en mieux et faisant tout pour l'arrêter même si pour cela elle doit risquer sa vie. 

   J'ai dévoré ce Chattam. Difficile de le lâcher. On veut absolument savoir qui tire les ficelles de cette machination et c'est avec appréhension que l'on tourne les pages!

 

2 commentaires:

  1. Je vais me mettre à La Conjuration Primitive le plus vite possible alors ;)

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'ai adoré cette suite, et je l'ai trouvé aussi bonne. Quant à la fin, le suspens est insoutenable. ^^

    RépondreSupprimer