samedi 20 avril 2013

L'appartement témoin de Tatiana de Rosnay

Résumé: 

" J'ai tout de suite aimé cet appartement. D'abord parce qu'il se trouvait rive gauche, et que je n'y avais jamais habité. Ma jeunesse s'était déroulée à Passy; l'épisode marié-père de famille: boulevard des Batignolles; et vieux divorcé: rue Quentin-Bauchart. "   
"La rive gauche m'attirait comme un aimant, peut-être parce que quelques-unes de mes maîtresses y avaient vécu, et que j'ai souvent traversé la seine au petit matin pour regagner le dix-septième poussiéreux, le banal huitième, le sourire aux lèvres et une odeur de femme sur les doigts, savourant le goût de ces nuits d'amour illicites à Saint-Germain-des-Prés, à Montparnasse, ou à Denfert-Rochereau. " 

L'apprentissage de la vie est-il une question d'âge? le regard acide d'un proche, des événements aussi inattendus qu'étranges peuvent soudain modifier une existence.

Entraîné de New York à Venise sur les traces d'une femme mystérieuse, ce quinquagénaire blasé découvrira-t-il enfin le bonheur perdu dont la nostalgie n'a cessé de le poursuivre?

Mon avis: 

Ce premier roman de Tatiana de Rosnay m'a beaucoup enthousiasmé en début de lecture. Je retrouvais un peu le schéma narratif d'un autre roman de cet auteur: Elle s'appelait Sarah. En effet, cet homme divorcé décide de recommencer sa vie en emménageant dans un nouvel appartement; et au bout de quelques jours, des apparitions fantomatiques se manifestent devant lui. La vision se fait de plus en plus nette au fil des jours. Pensant d'abord avoir une tumeur au cerveau générant des hallucinations, cet homme doit finalement se rendre à l'évidence: c'est bien une image résiduelle du passé qui ne cesse de lui apparaître. Mais pourquoi? Commence alors une enquête de voisinage pour savoir qui habitait cet appartement auparavant. Qui est donc cette belle jeune femme jouant du piano et chantant du Mozart? Qu'est devenue la petite fille assise près d'elle?
Cette quête va mener notre homme à l'étranger, tellement elle est devenue obsessionnelle et vitale pour lui. Ça en devient viscérale. Car bien plus que le passé, c'est un futur qu'il recherche. Car cet homme, en même temps que cette quête, parvient à mener une rétrospective de sa vie -peu glorieuse- et constate qu'en fait, il n'est jamais tombé amoureux et n'a jamais été véritablement heureux. 
Cette enquête,que son entourage ne comprend pas ou ignore,va se révéler difficile, longue...notre homme va perdre jusqu'à son travail, dépenser ses économies pour retrouver une femme dont il est fou amoureux.
Au final, l'histoire nous conte la vie gâchée d'un homme: gâchée par lui dans le passé et sans vraiment d'avenir.

Je dois dire que je m'attendais à autre chose. Je ne veux pas révéler les rebondissements de l'histoire mais j'osais espérer quelque chose de mieux, de plus "happy end"... mais en même temps, quant on voit la personnalité de notre anti-héros...ce n'est pas très étonnant.
On peut déplorer quelques longueurs, notamment le passage à Venise, assez ennuyeux. j'ai sauté des passages afin d'arriver au vif du sujet. 

En conclusion, j'ai passé un bon moment avec ce livre. Je suis contente de découvrir Tatiana de Rosnay par son 1er roman, déjà annonciateur des suivants. 
Je remercie June, qui, grâce à son challenge, me fait découvrir de nouvelles histoires et de nouveaux auteurs.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire