lundi 28 juillet 2014

Un baiser diabolique de Liz Carlyle

Résumé:

   Depuis qu'il en a hérité, le comte de Walrafen n'a pas remis les pieds au château de Cardow.
Trop de mauvais souvenirs... Cette sinistre bâtisse peut bien s'écrouler, il n'en a cure ! Sa vie est maintenant à Londres, où il siège à la Chambre des lords. Un vieil oncle se charge d'administrer les biens de la famille et sans les lettres qu'expédie régulièrement Mrs Montfort, la nouvelle gouvernante, Walrafen aurait définitivement gommé Cardow de sa mémoire. Mais, lorsque son oncle est assassiné, Walrafen est contraint de revenir sur les lieux maudits où il a passé son enfance.
    La première entrevue avec Mrs Montfort se déroule dans une atmosphère électrique. Doublement troublé par la beauté et la froideur de la jeune femme, Walrafen se réfugie dans une attitude hautaine. Elle y répond par une apparente soumission, sans toutefois parvenir à dissimuler la haine qu'elle éprouve pour lui. Peu à peu, les soupçons du comte prennent forme : est-ce elle la meurtrière ?


Mon avis: 

 Encore un livre que j'ai adoré!!! Le résumé me plaisait beaucoup et je n'ai pas été déçue. L'histoire commence avec l'arrivée du jeune gouvernante et de son petit garçon au château de Cadow. Le comte de Walrafen est absent et c'est son vieil oncle, ancien militaire ayant fait les campagnes napoléoniennes, qui en est le maître. Un maître pour le moins hargneux, au caractère de chien, préférant la compagnie des bouteilles d'alcool plutôt que celle des gens. Aubrey (Mrs Montford) va parvenir a apprivoiser ce vieux grincheux et faire revivre le domaine. Mais qui est-elle? Cette belle jeune femme, aux traits et aux manières délicates semble avoir de lourds secrets, secrets mettant en péril sa sécurité et celle de Iain, son fils. 
Pendant 3 ans, elle va correspondre avec le comte de Walrafen, trop occupé par sa vie londonienne et sa carrière politique pour ce rendre à Cardow; jusqu'au jour où, son vieil oncle est assassiné.

   Son arrivée à Cardow est un tournant dans la relation qui s'était établie - à distance- entre Aubrey et lui. Car, pour la première fois, il voit la femme qui l'obsède, qu'il a appris à connaitre au détour de ses lettres, qui l'a agacé aussi...
Au fil des jours, Aubrey, avec sa grande maîtrise d'elle-même, son professionnalisme et sa beauté va devenir bien plus qu'une gouvernante ennuyeuse habillée de gris. Elle va devenir la femme qui fait battre son cœur et qui lui fait aimé Cardow, endroit qu'il a toujours détesté du fait d’événements passés douloureux. 

   Quand Aubrey va être soupçonnée du meurtre de son oncle, il va tout faire pour la défendre et l'innocenter. Car cette femme, va devenir sa maîtresse et bien plus. Il finira par gagner sa confiance, ainsi que celle de son fils, et la jeune femme n'hésitera pas a lui avouer toute la vérité.

   J'ai aimé ce roman car la relation entre Aubrey et Giles s'installe progressivement. Rien n'est précipité, l'érotisme est présent et on s'attache à ce couple si bien assorti. Giles est assez surprenant car c'est un homme qui ne cache pas ses sentiments et dit clairement ce qu'il ressent et ce qu'il veut. Tout le contraire d'Aubrey qui est souvent dans la retenue mais qui finit par donner libre cours à sa passion et au désir qu'elle éprouve pour le comte.

    L'intrigue autour du passé d'Aubrey et de Iain se dénoue au fil des pages . Une sombre histoire de succession et d'assassinat est à l'origine de la fuite de la belle gouvernante. Les origines sociales d'Aubrey sont loin d'être celles qu'elle prétend....




3 commentaires:

  1. Ok il va dans ma liste d'envies... Je savais qu'il ne fallait pas que je lise cette chronique... que ça allait être une tentation de plus ;)

    RépondreSupprimer