lundi 11 février 2013

Lieutenant Eve Dallas de Nora Roberts




Ce livre est le 1er roman policier de Nora Roberts que je lis. Cela faisait un moment que j’avais envie de me plonger dans cette longue saga (à l’heure d’aujourd’hui la série compte 32 tomes en France).



Résumé:


New York, hiver 2058, Le lieutenant de police Eve Dallas consacre sa vie à traquer les criminels. Dans son métier, pas de place pour les sentiments. Ni pour les états d'âme. Alors, les cauchemars qui hantent ses nuits, elle les oublie. Comme son passé. Mais le jour où l'on découvre Sharon DeBlass assassinée à son domicile, sa belle assurance bascule, Son enquête strictement confidentielle la conduit chez Connors, milliardaire au passé trouble, séduisant et énigmatique, que tous les indices placent au premier rang des suspects. Lorsque deux autres prostituées sont assassinées, Eve se débat entre suspicion et passion. Le meurtrier la nargue. Connors veut l'aider. L'un resserre lentement son étau autour d'elle... tandis que l'autre l'enivre de ses étreintes...

 AVIS: 


Nora Roberts nous embarque dans un monde futuriste : les hommes voyagent désormais dans l’espace, les voitures volent, les armes à feu ont disparu et sont désormais interdites aux Etats-Unis. Le lieutenant Eve Dallas ne porte donc pas d’arme à feu mais un laser.
Le roman commence avec une affaire qui se termine, dans laquelle une petite fille a été tuée. Eve a tué son meurtrier et semble avoir du mal à s’en remettre. Elle fait des cauchemars et cette affaire lui rappelle des moments douloureux de sa vie. Elle a à peine le temps de clore cette affaire qu’une nouvelle l’appelle. Une jeune prostituée a été retrouvée morte, tuée par arme à feu, armes devenues très rares sauf chez les collectionneurs... l’enquête va la mener vers un suspect tout désigné : un riche et beau milliardaire. Tous les éléments convergent vers lui. Cette rencontre va – sans aucun doute- changer sa vie. Eternelle célibataire, Eve a surtout du mal à ouvrir son cœur aux hommes, chose qui va changer après sa rencontre avec Connors.
Cet homme va réussir à la mettre en confiance, à la séduire et l’amour va naître entre eux. 

Concernant l’intrigue, l’enquête nous amène dans le milieu des politiciens puisque la première victime n’est autre que la petite-fille d’un éminent sénateur, briguant la présidence de son parti. Très conservateur et contre des mœurs jugées immorales (même si la prostitution est légale et reconnue grâce à un permis) ce scandale vient éclabousser sa longue campagne.
Le lieutenant Eve Dallas et ses supérieurs vont donc devoir subir la pression constante du sénateur, pression qui va s’accentuer avec d’autres meurtres de prostituées.
Comme je l’ai dit ci-dessus, les indices et témoignages mènent à un homme en particulier…Connors…heureusement, Eve va se démener pour prouver qu’il n’y est pour rien. C’est vrai, comment pourrait-elle être sous le charme d’un meurtrier et encore plus, tomber amoureuse de lui ?!  Il va donc falloir poursuivre l’enquête et se focaliser d’avantage sur la première victime, car il semblerait qu’elle cache de nombreux secrets….
Au final, le meurtrier s’avère méthodique, intelligent, sournois et égocentrique et n’hésitera pas à mettre la vie du lieutenant Dallas en danger. Heureusement, le beau Connors est là pour l’épauler dans ses recherches (il me fait d’ailleurs beaucoup penser à Bruce Wayne ^ ^ sans la cape et la tenue moulante…)

J’ai passé un moment très agréable en compagnie d’Eve et de Connors. J’ai dévoré ce livre en une journée, ne pouvant le lâcher. J’ai d’ailleurs commandé dans la foulée les 3 tomes suivants. J’ai hâte de suivre l’évolution de cette histoire d’amour sur fond d’enquêtes policières. J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires qui sont originaux, attachants et pour certains remplis d’humour. J’aime également ce futur, si proche de notre époque, que Nora Roberts a créé. Rien n’est déroutant et j’ai hâte de voir ce qu’elle a pu imaginer d’autre… un coup de cœur pour le début d’une saga que –je pense- je ne suis pas prête de lâcher !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire