mercredi 5 mars 2014

Les enquêtes d'Enola Holmes tome 1 : La double disparition de Nancy Springer

Résumé: 

   Ma mère m'a appelé Enola, qui, à l'envers, se lit alone, " seule " en anglais. Et lorsque Mère disparaît, le matin de mon quatorzième anniversaire, c'est bel et bien seule que je me suis retrouvée. Appelés à l'aide, mes frères Mycroft et Sherlock Holmes - oui, le célèbre détective - n'avaient en fait qu'une idée en tête : m'envoyer en pension pour faire de moi une lady. Mais, me refusant à accepter ce sort, je décidai plutôt de prendre mon destin en main et de me lancer, seule, à la recherche de ma mère.

Mon avis: 

   Un seul mot a suffit à me convaincre...Holmes! eh oui! dans ce roman jeunesse, nous suivons les aventures d'Enola Holmes, sœur du célèbre détective londonien Sherlock Holmes! rien que ça! L'auteur nous livre donc une version nouvelle du mythe holmésien en lui collant une jeune sœur de 14 ans dans les pattes!

   Dans ce premier tome, la jeune Enola doit faire face à la disparition de sa mère. Cette dernière semble bien s'être volatilisée et Enola est en plein désarrois. Personne ne l'a vue partir et elle n'a pris aucun bagage. Elle se retrouve seule, avec deux domestiques et un chien. Persuadée qu'il est arrivé quelque chose à sa mère, Enola prévient la police et envoie un télégramme à ses frères aînés, Mycroft et Sherlock, qu'elle n'a jamais rencontré. 

   Ce premier tome laisse la part belle à la rencontre entre Sherlock/Mycroft et Enola. La jeune lady n'en a pas l'air ce qui dérange énormément Mycroft, très pointilleux sur l'étiquette et sur l'éducation que doit recevoir une jeune fille de bonne famille. Sherlock quant à lui mène l'enquête et ce qu'il découvre est comme un coup de poignard pour la jeune fille. Sa mère, semble-t-il l'aurait abandonnée... voulant trouver une autre explication, Enola va mener sa petite enquête grâce aux maigres indices qu'a bien voulu lui laisser sa mère. Pendant ce temps, Mycroft compte bien faire d'elle une jeune fille accomplie et veut l'envoyer en pension. Il n'en faut pas plus pour décider Enola! Mettant son plan à exécution, elle s'enfuit du domaine familial avec la ferme intention de retrouver sa mère et compte bien, dans le même temps, devenir indépendante afin de ne plus dépendre des ces frères. 

   Dans sa fugue, elle va être mêlée à une affaire de disparition qui finira par la faire atterrir dans les bas quartiers de Londres, où la vermine et la pauvreté grouillent: l'East End. 

   La fin de ce premier tome m'a laissé un peu perplexe. Je pensais avoir une résolution plus concrète de l'histoire mais en fait, l'auteur fait déjà le lien avec le tome 2. Il faudra donc lire la suite pour voir comment Enola va prendre sa vie en main!
 
   En conclusion,  j'ai beaucoup aimé ce premier tome et je me lancerai dans la lecture des autres avec plaisir.

3 commentaires:

  1. Ah ! ma petit Vivi ! Ma fille les a tous lu ! Elle aimait bien ! Du coup, j'ai lu le premier, c'est sympathique, mais pas assez poussé pour que j'ai envie de continuer, cela dit cela reste une bonne détente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça reste du jeunesse mais c'est sympathique ^ ^

      Supprimer
  2. Je me rappelle que c'était un livre qui faisait parmi d'une liste pour une Lecture Commune sur LA, et ça m'avait donné envie de le lire. Là tu me donnes encore plus envie de le découvrir, le côté jeunesse ne me fait pas trop peur !
    Bisous ma Vivi

    RépondreSupprimer