Accéder au contenu principal

16 Lunes






Résumé :  

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des États-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Mon avis :

A l’occasion du film, j’ai sorti 16 lunes de ma PAL, où il végétait depuis sa sortie, c’est-à-dire 3 ans ! Il était donc plus que temps que je m’y mette ! Alors est-ce que j’ai regretté énormément ce retard ?

La réponse est non. J’ai aimé lire ce roman mais il ne m’a pas transcendé ! Je pense que les autres tomes seront plus à la hauteur de mes attentes.

Ce qui m’a plut…

Tout d’abord je trouve que ce roman jeunesse/young adult nous change des autres du fait de la narration. En effet, d’ordinaire on est souvent dans la peau d’une jeune fille. Ici, nous suivons le point de vue d’Ethan , jeune homme de 16 ans, vivant seul avec son père et Amma, vieille dame qui l’a élevé,  à Gatlin, petite et ancienne bourgade de Caroline du Sud. Ethan est un des garçons populaires de son lycée, membre de l’équipe de basket. Il est également bon élève  et intelligent, aimant s’évader dans l’univers des mots que sont les livres.
Tout bascule lorsqu' Ethan rencontre la mystérieuse fille qui hante ses rêves, Léna. De garçon populaire il va devenir le petit ami de la nièce de « ce vieux fou de Ravenwood » , personnage énigmatique et solitaire, que personne n’a jamais vu –ou alors, pas depuis très longtemps- ; et devenir avec Léna, le centre de toutes les attentions.
Si elle attire toutes les attentions et est le sujet principal de tous les « cancans », c’est parce que Léna vient troubler le calme de cette bourgade conservatrice, où tout le monde se connaît depuis toujours et où les commérages vont plus vite que le vent. L’arrivée de Léna va marquer une véritable rupture dans cette sphère sociale très ancrée sur elle-même. En cela, le roman est intéressant car il montre l’aspect communautaire des États du Sud des États-Unis (la Bible Belt) où la religion et les notables tiennent une place capitale.
On constate d’ailleurs que dans cette ville de Gatlin, le matriarcat est important. La mère de Link ainsi qe les autres femmes de la FRA ont la mainmise sur l’opinion publique. A l’inverse, les pères sont absents : le père d’Ethan est reclus dans son bureau, tout comme Macon Ravenwood dans son manoir. On peut quand même évoquer que Macon remplace la mère de Léna et tient un double rôle.

Autre aspect qui nous imprègne du Vieux Sud américain : Amma et ses grigris, talismans et autre incantations. On met un pied dans les traditions vaudou importaient d’Afrique et transmises par les anciens esclaves.
De même les auteurs ont mis en avant l’histoire de ce comté, irrémédiablement rattaché à la guerre civile. Tout tourne autour du souvenir, de la perpétuation de la mémoire car celle-ci fait partie de l’identité de cette communauté.

Qui est Léna ??? Comment se fait-il qu’il existe un lien aussi fort entre elle et Ethan ?
Leur destin semble lié mais incertain. Car à son 16e anniversaire, Léna, qui s’avère être une enchanteresse, sera appelée soit par la lumière soit par les ténèbres. Et c’est bien ce qui effraie Léna , qui a peur de faire du mal autour d’elle, de faire mal à Ethan et de le perdre à jamais. Nos deux tourtereaux   vont devoir se battre pour découvrir les secrets d’un mystérieux médaillon qui semble sceller leur destin et trouver un  moyen d’empêcher Léna de sombrer dans les ténèbres.

Ce qui m’a déplut …

Il manque de l’action dans ce 1er tome. Il est vrai qu’il faut que les auteurs posent les jalons de leur histoire, qu’ils plantent le décor mais là, on a une partie du livre (qui est quand même très épais) qui est beaucoup trop longue. Les 2 personnages cherchent pendant de longues semaines et de longs chapitres les secrets du médaillon et ensuite du livre des sorts et tout cela traine en longueur… A noter un chapitre entier qui ne sert à rien, si ce n’est de prétexte pour amener aux toutes dernières lignes de celui-ci nous révélant enfin quelque chose d’intéressant… (je parle de ce chapitre où Ethan rend visite à ses vieilles tantes….)

Je suis également allée voir le film….et comment dire … c’est une daube… franchement c’est très décevant. On ne retrouve pas l’atmosphère du livre, Ethan doit avoir 10 ans de trop, l’acteur ne correspondant absolument pas au personnage du livre. Il y a beaucoup de choses qui changent, d’autres qui sont zappées…au bout de 2 min j’étais déjà en train de bouillir dans mon fauteuil.
Par contre, j’ai également acheté et lu le roman graphique et je dois dire que ce dernier est une belle réussite. On retrouve le roman. Ethan a enfin l’air de quelque chose, toute l’intrigue y est et le graphisme est agréable.

En définitive...

une bonne lecture au final et il me tarde de lire les tomes suivants qui sont, apparemment, plus intéressants.

j'inscris ce livre dans les challenges: 



Commentaires

  1. Ce livre traine dans ma PAL depuis... des lustres. xD J'ai hâte de m'y mettre mais j'ai trop de livre à lire d'urgence en ce moment.

    Le manque d'action dans ce tome est une critique que j'ai vue dans pas mal de chroniques, ça commence à me faire peur vu que je me lasse rapidement. :P M'enfin, on verra bien !!

    RépondreSupprimer
  2. Le second est un peu longuet mais nous livre son lot de révélations, plus qu'intéressantes..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Stefan Zweig Lettre d’une inconnue lecture commune organisée par Carnetdelecture   Résumé et extrait : « R…, le romancier à la mode, rentrait à Vienne de bon matin […]. Il acheta un journal à la gare ; ses yeux tombèrent sur la date et il se rappela aussitôt que c’était celle de son anniversaire "Quarante et un ans"[…] Il rentra chez lui […]. Son domestique […] lui apporta son courrier sur un plateau […]. Il mit de côté une lettre dont l’écriture lui était inconnue.[…]Elle ne portait ni adresse d’expéditeur, ni signature "C’est étrange" pensa-t-il[…]. Comme épigraphe ou comme titre, le haut de la première page portait ces mots. A toi qui ne m’as jamais connue. » Avis : Que dire… au lycée j’étais tombée sous le charme d’André Breton et aujourd’hui je tombe amoureuse de l’écriture de Stefan Zweig . Lettre d’une inconnue est une nouvelle issue du recueil Amok ou le fou de Malaisie. Je vais essayer de

Les filles au chocolat tome 5 (et dernier) : Coeur Vanille de Cathy Cassidy

Résumé:      Honey, 15 ans, est l'aînée des soeurs Tanberry. Elle accepte mal le divorce de ses parents et ne supporte pas le nouveau compagnon de sa mère. Elle décide de rejoindre son père en Australie. Lui aussi a une nouvelle vie. Le lycée que fréquente Honey est strict et des photos compromettantes apparaissent sur sa page personnelle du réseau social Spiderweb. Mon avis:      Honey est depuis le premier tome de cette série la petite peste de la famille. Mais derrière cette façade se cache une jeune fille qui souffre, qui n’a jamais accepté le départ de son père, qui cherche par tous les moyens à se faire aimer et qui est en quête de son identité.    Dans les tomes précédents, Honey était entrée dans une spirale auto destructrice. Mais elle compte bien prendre un nouveau départ, en Australie, auprès de son père.  Mais tout ce qu'elle s'était imaginé va tomber à l'eau car son père est loin de correspondre à l'image qu'elle se fait

Les ailes d'émeraude d'Alexiane de Lys

Résumé: « A bientôt 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat où elle vit depuis l’accident qui a tué sa mère. Seule au monde est lâchée dans la ville, elle a la désagréable et persistante impression d’être suivie… Un soir, elle est violemment agressée par deux inconnus. Très mal en point, elle est sauvée de ce mauvais pas par un mystérieux et séduisant garçon, Gabriel. Leur rencontre n’est pas un hasard. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature: elle appartient aux Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels. En plein métamorphose, la jeune fille se lance dans cet univers totalement nouveau avec l’espoir de percer, enfin, les mystères de son passé. » Mon avis:    Tout d'abord je tiens à remercier Alexiane de Lys pour son sourire puisque j 'ai eu la chance de la rencontrer lors d'une dédicace organisée à Reims. C'est une auteure très abordable, simple et j'espère la revoir un jour prochain pour son s