Accéder au contenu principal

Le secret de l'inventeur tome 1: Rébellion d'Andrea Cremer

Résumé:

   Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique... Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d'autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l'aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l'Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d'amis qui l'entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l'équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu'ils prétendent être, et l'existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace... Des décharges de métal de l'Empire, infestées de rats d'acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Mon avis:

   Voilà un roman qui sort des sentiers battus! L'univers steampunk créé par Andrea Cremer est très séduisant, très fourni et très riche. Je me suis régalée dans cet univers de cuivre, de rouages et de vapeur!
J'adore les ambiances steampunk et l'auteur est parvenu à nous faire rentrer dans l'univers qu'elle a créé. Cet univers a pour base les États-Unis toujours colonisés. La Révolution, qui devait donner l'indépendance aux Américains, a échoué. Les Britanniques règnent d'une main de fer sur les États-Unis où une société hiérarchisée et inégalitaire est divisée entre ceux qui soutiennent le régime (les privilégiés essentiellement) et les révolutionnaires. Le servage est autorisé et une grande partie de la population est assujettie par le régime.

   Charlotte, l'héroïne de ce roman, fait partie de la résistance, tout comme son frère, Ash, qui est à la tête de tout un groupe de jeunes enfants et adultes. Réfugiés dans des grottes, loin de l'agitation de la ville de New-York, ils s'organisent pour survivre, fabriquent des armes pour se défendre contre les machines meurtrières de l'Empire comme les Cueilleurs et s'entraînent pour rejoindre un jour leurs parents dans la Résistance. 
   Charlotte va bouleverser ce semblant de tranquillité en sauvant un jeune garçon pourchassé par des cueilleurs. Complètement amnésique, le teint maladif, ce garçon renferme bien des mystères et pourrait mettre en péril la cachette des jeunes résistants. Ash et son compagnon Jack, qui ont des contacts à New-York, vont mettre en place un plan pour rejoindre la cité flottante. Là-bas, ils pourront avoir des informations précieuses sur le régime mais aussi sur Grave, le jeune homme que Charlotte a ramené. 

   La cité flottante de New-York est un décor tout à fait exceptionnel pour l'intrigue de ce roman. Cette ville grouille d'individus tous plus différents les uns que les autres. Toutes les couches de la société y sont représentés, des quartiers entiers sont le reflet de l'ordre établit. J'ai beaucoup aimé le quartier animé où se trouve la grande roue, les quartiers "chauds" où l'on trouve de nombreuses distractions ; mais aussi la Ruche, quartier des artisans et des inventeurs. L'accès à cette ville et les déplacements intérieurs dépendent des machines volantes ou de moyens de transport très originaux comme la grande roue.
Cette ville imprégnée de la culture steampunk est très imagée, très bien décrite par l'auteur. Le lecteur parvient tout de suite à s'imaginer le cadre de l'histoire et on aimerait avoir sous les yeux cette cité majestueuse, qui flotte dans le ciel. 

   Outre l'action qui tourne autour de la Résistance et du jeune Grave, ce livre nous raconte aussi une histoire d'amour entre Charlotte et Jack. Mais rassurez-vous la romance ne prend pas une part trop importante. J'aime beaucoup ces deux personnages et j'espère qu'ils pourront un jour vivre leur amour. Les prochains tomes nous le diront.

   Vous l'aurez sans doute compris mais j'ai adoré cette univers alternatif steampunk. C'est un véritable coup de cœur. Il n'y a rien que je n'ai pas aimé et j'ai hâte de découvrir la suite. Andrea Cremer a su créer un monde très riche qui suinte la ferraille et la vapeur, où l'action, portée par des personnages forts, nous donne la promesse de rebondissements et de scènes intenses voire épiques...c'est en tout cas ce que j'espère! ^  ^

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Stefan Zweig Lettre d’une inconnue lecture commune organisée par Carnetdelecture   Résumé et extrait : « R…, le romancier à la mode, rentrait à Vienne de bon matin […]. Il acheta un journal à la gare ; ses yeux tombèrent sur la date et il se rappela aussitôt que c’était celle de son anniversaire "Quarante et un ans"[…] Il rentra chez lui […]. Son domestique […] lui apporta son courrier sur un plateau […]. Il mit de côté une lettre dont l’écriture lui était inconnue.[…]Elle ne portait ni adresse d’expéditeur, ni signature "C’est étrange" pensa-t-il[…]. Comme épigraphe ou comme titre, le haut de la première page portait ces mots. A toi qui ne m’as jamais connue. » Avis : Que dire… au lycée j’étais tombée sous le charme d’André Breton et aujourd’hui je tombe amoureuse de l’écriture de Stefan Zweig . Lettre d’une inconnue est une nouvelle issue du recueil Amok ou le fou de Malaisie. Je vais essayer de

Cyanure de Camilla Läckberg

    Résumé:   Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette sur l'île de Valö pour une réunion de famille juste avant Noël. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un magnat industriel, meurt étouffé, juste après avoir annoncé à ses enfants qu'il les a déshérités. Martin se rend vite compte qu'il a été assassiné au cyanure. Une tempête de neige fait rage, l'île est isolée du monde et Martin décide de mener l'enquête.   Avis : Ce roman se lit très vite, en seulement quelques heures. Il faut dire que ce roman ne compte que 150 pages. Cette histoire me rappelle un bon petit Agatha Christie , en moins dense, mais on retrouve l’ambiance et les codes. Un meurtre est commis au sein d’une famille riche, où l’héritage est au centre de toutes les préoccupations. Qui dit grande famille, dit secrets . Et on peut dire que derrière chacun des personnages se cache un être très souvent méprisable et abject.   On dit souvent que l’argent révèle la véritable pe

Driven #1 de K. Bromberg

Résumé:    Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d'elle-même jusqu'au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise... Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu'il désire. Une histoire d'amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres. Mon avis:    Nouvelle romance érotique éditée par Hugo roman, je l'attendais avec impatience car elle avait pour cadre le monde de la course automobile, milieu sportif peu exploité, peu connu et qui me plaît car je suis la Formule 1.  J'ai donc était un peu déçue de voir que la course automobile était vraiment anecdotique dans ce premier tome car mise à part un épisode où le héros fait des essais et invite notre héroïne à y assi