Accéder au contenu principal

Elémentaire mon cher Watson!

Hier soir j'ai enfin regardé le premier épisode de cette série, basée sur celle de la BBC : Sherlock.

Cette nouvelle série est-elle de bonne facture?

Dans la version britannique nous avons un Sherlock hyperactif, impulsif, incisif, obsédé par la réflexion et la déduction. Watson lui, est le pendant de Sherlock, c'est son équilibre. Il est réfléchit, calme, aide Sherlock à se canaliser et à se sociabiliser.

Dans cette version made in USA on retrouve un Sherlock ancien toxico, d'apparence quelque peu négligée, instable psychologiquement mais également très doué pour les déductions. Waston, elle, est un ancien chirurgien devenu "Compagnon" pour ancien toxico. Elle est envoyée par le père de Sherlock (père qui remplace dans les autres versions Mycroft) . Et pour ma part je trouve que ce personnage est bien plus intéressant que celui de Sherlock. Lucy Liu joue juste. Et on parvient à accepter que Watson ne soit pas un homme.

On regarde le premier épisode avec plaisir même si on peut quand même dire que ça manque de rythme, de relief. Steven Moffat a su insuffler un rythme endiablé à la série que ce soit par les réflexions de Sherlock, par la musique , par le montage mais aussi par la façon dont s'est filmé. De même, Benedict Cumberbatch à une élocution stupéfiante, la rapidité de son débit de paroles est impressionnant. là, tout est plat...les plans sont des plus conventionnels, Sherlock a peu de charisme.
Je vais continuer à regarder car je veux savoir ce qu'ils vont faire de la relation Watson/ Holmes. J'espère qu'on ne tombera pas dans les histoires de couples... en tout cas, ce que je redoutais le plus c'était Watson et j'avais tort puisque c'est le personnage auquel on s'attache le plus vite. Sherlock doit encore faire ses preuves. Mais il faut avouer que c'est difficile de passer derrière LE Sherlock de la BBC déjà culte.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Stefan Zweig Lettre d’une inconnue lecture commune organisée par Carnetdelecture   Résumé et extrait : « R…, le romancier à la mode, rentrait à Vienne de bon matin […]. Il acheta un journal à la gare ; ses yeux tombèrent sur la date et il se rappela aussitôt que c’était celle de son anniversaire "Quarante et un ans"[…] Il rentra chez lui […]. Son domestique […] lui apporta son courrier sur un plateau […]. Il mit de côté une lettre dont l’écriture lui était inconnue.[…]Elle ne portait ni adresse d’expéditeur, ni signature "C’est étrange" pensa-t-il[…]. Comme épigraphe ou comme titre, le haut de la première page portait ces mots. A toi qui ne m’as jamais connue. » Avis : Que dire… au lycée j’étais tombée sous le charme d’André Breton et aujourd’hui je tombe amoureuse de l’écriture de Stefan Zweig . Lettre d’une inconnue est une nouvelle issue du recueil Amok ou le fou de Malaisie. Je vais essayer de

Starters de Lissa Price

Résumé: Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix ! Mon avis: Roman de science-fiction pour la jeunesse, Starters nous plonge dans un univers futuriste et dystopique dans lequel le monde a connu une guerre chimique. Bon nombre d’adultes sont morts, n’ayant pu se faire vacciner. Seuls restes les plus riches (les Enders), qui vivent dans le luxe et l

Le syndrome [E] de Franck Thilliez

Résumé:    Une affaire étrange bouleverse l'été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d'un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d'une schizophrénie tenace. Il cède à l'appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l'avis d'Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d'hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte cr