Accéder au contenu principal

Salmacis 2 d'Emmanuelle de Jésus

Résumé: 

   Elle s'appelle Faustine Sullivan. Elle a 17 ans. Il y a quelques mois, elle vivait dans l'ombre de Sasha, son frère jumeau. Mais depuis sa rencontre avec Andrea Salvaggi, tout a changé. Faustine s'est découvert une nouvelle passion : l'escalade. Et elle l'a découvert, lui... Leur amour aurait dû être simple, innocent, l'amour de deux jeunes gens qui ont la vie devant eux. Pourtant, ce qui unit Faustine à Andrea, c'est un amour dévorant. Un amour qui ne laisse pas de place à l'erreur. Car une terrible malédiction frappe Andrea. Il ne peut aimer qu'une personne. Une seule. Si Faustine n'est pas son âme sœur, elle en mourra...

Mon avis: 

Je l'attendais cette suite ! Le premier tome avait été un coup de cœur pour moi. J'avais trouvé ce roman original, bien écrit et javais beaucoup aimé les personnages, notamment Faustine et Andrea, le jeune couple de l'histoire.
   Ce tome est dans la continuité du premier : on retrouve Faustine et Andrea torturé par le choix qui s'offre à eux. La malédiction qui touche Andrea n'est pas sans conséquences pour celle qui s’avérera ou pas être l’Élue...
Une grosse partie du livre tourne autour de l'attente... l'attente de la Destinée et du choix. Car choisir c'est renoncer et Faustine, en choisissant l'amour, devra renoncer et sacrifier bon nombre de choses et surtout bon nombre de personnes à qui elle tient. L'identité et l'amour sont également des thèmes récurrents, c'est d'ailleurs ce qui est au centre du mythe de Salmacis. 

   Salmacis, une jeune nymphe, est tombée éperdument amoureuse d'Hermaphrodite. Elle supplie les dieux de ne jamais être séparée de lui. Les dieux accèdent à sa demande : ils seront unis à jamais en ne formant qu'un seul corps, faisant d'Hermaphrodite un être bisexué, à la fois homme et femme.Les dieux peuvent être généreux mais sont surtout cruels....

   Cette dualité se retrouve dans les personnages de Faustine et Sasha. Jumeaux, ils se ressemblant comme deux gouttes d'eau. Sasha est une part de Faustine comme Faustine est une part de lui. Mais aujourd'hui cela ne suffit plus: Faustine ne s'est sentie elle-même que quand elle a fait la rencontre d'Andrea. Quand ses yeux ont croisé les siens elle a su que c'était lui qu'elle attendait... Mais si finalement ce n'était pas elle l'élue...

   La dernière partie du roman a été pleine de surprises. Je ne m'attendais pas du tout à la tournure qu'allait prendre les événements. S'en suit une fin à la fois logique et déroutante...et surtout cela m'a laissé en plein questionnement. Car si cela ressemble bien à une fin, un point final donné à cette histoire, je parviens à en douter quand même...ou du moins je l'espère car sinon je garderai un goût d'inachevé. L'épilogue nous laisse entrevoir une suite possible, en tout cas c'est ce que j'espère car je n'ai pas eu ma dose de Faustine et d'Andrea. Les moments partagés entre eux sont finalement peu nombreux. J'aurais aimé une belle scène d'amour. L'auteure a préféré être très succincte. Les phrases font mouche et on s'imagine bien la scène mais cela manque de tendresse, de mots échangés, de passion...

   Mais mis à part ce petit bémol, j'ai encore beaucoup aimé ce roman!

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Stefan Zweig Lettre d’une inconnue lecture commune organisée par Carnetdelecture   Résumé et extrait : « R…, le romancier à la mode, rentrait à Vienne de bon matin […]. Il acheta un journal à la gare ; ses yeux tombèrent sur la date et il se rappela aussitôt que c’était celle de son anniversaire "Quarante et un ans"[…] Il rentra chez lui […]. Son domestique […] lui apporta son courrier sur un plateau […]. Il mit de côté une lettre dont l’écriture lui était inconnue.[…]Elle ne portait ni adresse d’expéditeur, ni signature "C’est étrange" pensa-t-il[…]. Comme épigraphe ou comme titre, le haut de la première page portait ces mots. A toi qui ne m’as jamais connue. » Avis : Que dire… au lycée j’étais tombée sous le charme d’André Breton et aujourd’hui je tombe amoureuse de l’écriture de Stefan Zweig . Lettre d’une inconnue est une nouvelle issue du recueil Amok ou le fou de Malaisie. Je vais essayer de

Cyanure de Camilla Läckberg

    Résumé:   Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette sur l'île de Valö pour une réunion de famille juste avant Noël. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un magnat industriel, meurt étouffé, juste après avoir annoncé à ses enfants qu'il les a déshérités. Martin se rend vite compte qu'il a été assassiné au cyanure. Une tempête de neige fait rage, l'île est isolée du monde et Martin décide de mener l'enquête.   Avis : Ce roman se lit très vite, en seulement quelques heures. Il faut dire que ce roman ne compte que 150 pages. Cette histoire me rappelle un bon petit Agatha Christie , en moins dense, mais on retrouve l’ambiance et les codes. Un meurtre est commis au sein d’une famille riche, où l’héritage est au centre de toutes les préoccupations. Qui dit grande famille, dit secrets . Et on peut dire que derrière chacun des personnages se cache un être très souvent méprisable et abject.   On dit souvent que l’argent révèle la véritable pe

Coup de coeur

Résumé des éditeurs: Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu'ils tuent ou transforment... Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde. Avis:    Que dire si ce n'est que Maxime Chattam nous livre encore un excellent roman, dans un style différent de la majorité de ses livres (qui sont pour la plupart des thrillers). Il parvient à créer un monde fantastique pourtant empreint dans la réalité, peuplé de créatures mystérieuses, où l'environnement est sauvage (les villes ressemblent à d'anciennes cités disparues, les forêts sont devenues denses, les lacs et rivières devenus dangereux car peuplés de créatures dangereuses) et où les