Accéder au contenu principal

Le pensionnat de Mlle Geraldine 1 : Etiquette et espionnage de Gail Carriger

Résumé:

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Mlle Géraldine pour le perfectionnement des jeunes dames de qualité.
Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr.
Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.

Mon avis: 

   Ayant adoré Le protectorat de l'ombrelle, je n'ai pas hésité longtemps pour acheter cette nouvelle série...en fait, autant être honnête, ma pathologie d'acheteuse compulsive a encore frappé! car OUI j'ai genre 200 bouquins dans ma PAL mais c'est plus fort que moi, dès qu'un livre me fait de l’œil HOP dans le panier ^^ oui je sais c'est maaaalllll mais tellement bon aussi ^^ Bref, tout ça pour dire que je ne regrette pas car j'ai bien aimé retrouver l'ambiance so british et steampunk de sa série précédente. On retrouve le même univers donc et certains personnages!!! Cette série se déroule, apparemment, si mes déductions sont bonnes, avant la série du Protectorat. 

   Cette chère Sophronia (Qu'est-ce que c'est que ce nom d'ailleurs???!!!) est envoyé dans une école dont elle n'a jamais entendu parlé, destinée à former des jeunes filles aux bonnes manières et aux techniques d'espionnage. Dans cette école, non seulement elle se fera des amis mais elle rencontrera également des créatures surnaturelles: des vampires mais aussi des loup-garous dont un avec un chapeau! ça promet! ^ ^
L'intrigue se déroule autour de la disparition d'un mystérieux spécimen, invention qui serait révolutionnaire et que de mystérieux pirates de l'air (car oui j'ai oublié de préciser que l'école était en fait un énorme dirigeable) voudraient voler! Sophronia, dont la voiture a été prise pour cible lors de son voyage l'emmenant à l'école, s'est vu impliquer dans cette affaire; et elle compte bien avoir le fin mot de l'histoire et retrouver ce mystérieux spécimen. 

   J'ai passé un agréable moment avec Sophronia. Tout comme Alexia, elle a un caractère bien trempé, est très casse-cou et n'a pas peur de se retrouver les quatre fers en l'air, dans une situation très compromettante les jupons étalés à la vue de tous! Car au niveau action, elle assure et n'a peur de rien. 

   Comme vous l'aurez compris, j'adore les ambiances steampunk! j'adore cette histoire d'école volante, d'objets insolites, ce côté mécanique.. j'ai l'impression d'entendre les rouages, les cliquetis des horloges tout cela mêlé à l'odeur du thé  ^ ^  car n'oublions pas que ces élèves restent des demoiselles. Nous avons donc leçons de badinage, de danse, de maintien...bref tout ce qui fait d'une jeune fille une jeune femme de bonne famille!

   J'attends la suite avec impatience car j'ai hâte de retrouver tous ces personnages que j'adore déjà!!!



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Stefan Zweig Lettre d’une inconnue lecture commune organisée par Carnetdelecture   Résumé et extrait : « R…, le romancier à la mode, rentrait à Vienne de bon matin […]. Il acheta un journal à la gare ; ses yeux tombèrent sur la date et il se rappela aussitôt que c’était celle de son anniversaire "Quarante et un ans"[…] Il rentra chez lui […]. Son domestique […] lui apporta son courrier sur un plateau […]. Il mit de côté une lettre dont l’écriture lui était inconnue.[…]Elle ne portait ni adresse d’expéditeur, ni signature "C’est étrange" pensa-t-il[…]. Comme épigraphe ou comme titre, le haut de la première page portait ces mots. A toi qui ne m’as jamais connue. » Avis : Que dire… au lycée j’étais tombée sous le charme d’André Breton et aujourd’hui je tombe amoureuse de l’écriture de Stefan Zweig . Lettre d’une inconnue est une nouvelle issue du recueil Amok ou le fou de Malaisie. Je vais essayer de

Starters de Lissa Price

Résumé: Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix ! Mon avis: Roman de science-fiction pour la jeunesse, Starters nous plonge dans un univers futuriste et dystopique dans lequel le monde a connu une guerre chimique. Bon nombre d’adultes sont morts, n’ayant pu se faire vacciner. Seuls restes les plus riches (les Enders), qui vivent dans le luxe et l

Le syndrome [E] de Franck Thilliez

Résumé:    Une affaire étrange bouleverse l'été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d'un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d'une schizophrénie tenace. Il cède à l'appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l'avis d'Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d'hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte cr