Accéder au contenu principal

M. Pénombre, libraire ouvert jour et nuit de Robin Sloan



Merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat

Résumé: 

   Quand Clay Jannon est embauché dans la librairie de l’étrange M. Pénombre, il découvre un lieu aussi insolite que son propriétaire, et fréquenté par les membres d’un drôle de club de lecture. Ceux-ci débarquent toujours en pleine nuit pour emprunter l’un des très poussiéreux volumes relégués au fond de la boutique. Volumes que M. Pénombre a formellement interdit à son nouvel employé de consulter. Clay finit pourtant par succomber à sa curiosité et découvre que ces livres sont tous écrits en code. Quelle obscure révélation renferment-ils? Cédant à l’appel du mystère, Clay s’attaque à "l’énigme du Fondateur" avec l’aide de son colocataire, de son meilleur ami et de son amoureuse, ingénieure prodige chez Google. Les quatre amis se lancent alors dans une quête qui les mènera bien au-delà des murs de la petite librairie. De San Francisco à New York, ils se trouveront aux prises avec une société occulte d’érudits légèrement allumés, un codex indéchiffrable, un génial typographe du XVe siècle et, qui sait, le secret de l’immortalité…

Mon avis: 

   Le titre accrocheur m'a tout de suite donné envie de lire ce livre c'est pourquoi je suis très déçue. J'attendais plus. Le titre et la couverture un peu mystérieuse n'ont pour moi pas remplis leurs promesses.

    Beaucoup de choses m'ont gêné dans ce roman. Tout d'abord,  je ne suis pas parvenue à m'identifier et à m'attacher aux personnages. Le personnage principal m'a paru fade, sans réel profondeur tout comme les amis qui l'entourent. Peut-être sont ils trop éloignés de moi. Je n'ai pas du tout adhéré au langage "geek" et tout ce jargon informatique. Amoureuse du livre papier j'étais assez déboussolée par ce mélange entre le numérique et le support papier. J'avais envie de sentir l'odeur des vieux livres, sentir la texture et l'épaisseur des pages en lisant ce roman. La librairie de M. Pénombre, avec son ambiance feutrée, où on imagine les fines particules de poussières voltiger dans les rais de lumières, m'a beaucoup plu mais j'attendais vraiment autre chose, un peu de magie sans doute. M. Pénombre est énigmatique et je trouve qu'au final, on le voit trop peu!
Autre bémol...L'intrigue est très longue à se mettre en place. Il faut vraiment s'accrocher pour commencer à éprouver un réel intérêt pour l'histoire. La fin m'a également peu emballée...juste envie de dire..."c'est tout?!"

   Au final, je pense que j'attendais tout à fait autre chose. Ce n'était pas l'idée que je m'étais faite de ce livre. Par contre, j'ai aimé cette déclaration d'amour de l'auteur envers les livres et la littérature et cette passerelle qu'il dresse entre le nouveau et l'ancien même si le côté numérique m'a laissé indifférente.






Commentaires

  1. Bonjour ma petite VIVI, me revoilou par ici ! et j'avoue que tu viens de délester mon panier de ce livre qui paraissait très prometteur... Un peu trop beau, donc.. Méfiance du titre accrocheur et de sa superbe couverture...

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, j'ai été un peu déçue par ce livre, car je ne m'attendais pas forcément à ça...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Stefan Zweig Lettre d’une inconnue lecture commune organisée par Carnetdelecture   Résumé et extrait : « R…, le romancier à la mode, rentrait à Vienne de bon matin […]. Il acheta un journal à la gare ; ses yeux tombèrent sur la date et il se rappela aussitôt que c’était celle de son anniversaire "Quarante et un ans"[…] Il rentra chez lui […]. Son domestique […] lui apporta son courrier sur un plateau […]. Il mit de côté une lettre dont l’écriture lui était inconnue.[…]Elle ne portait ni adresse d’expéditeur, ni signature "C’est étrange" pensa-t-il[…]. Comme épigraphe ou comme titre, le haut de la première page portait ces mots. A toi qui ne m’as jamais connue. » Avis : Que dire… au lycée j’étais tombée sous le charme d’André Breton et aujourd’hui je tombe amoureuse de l’écriture de Stefan Zweig . Lettre d’une inconnue est une nouvelle issue du recueil Amok ou le fou de Malaisie. Je vais essayer de

Starters de Lissa Price

Résumé: Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix ! Mon avis: Roman de science-fiction pour la jeunesse, Starters nous plonge dans un univers futuriste et dystopique dans lequel le monde a connu une guerre chimique. Bon nombre d’adultes sont morts, n’ayant pu se faire vacciner. Seuls restes les plus riches (les Enders), qui vivent dans le luxe et l

Les filles au chocolat tome 5 (et dernier) : Coeur Vanille de Cathy Cassidy

Résumé:      Honey, 15 ans, est l'aînée des soeurs Tanberry. Elle accepte mal le divorce de ses parents et ne supporte pas le nouveau compagnon de sa mère. Elle décide de rejoindre son père en Australie. Lui aussi a une nouvelle vie. Le lycée que fréquente Honey est strict et des photos compromettantes apparaissent sur sa page personnelle du réseau social Spiderweb. Mon avis:      Honey est depuis le premier tome de cette série la petite peste de la famille. Mais derrière cette façade se cache une jeune fille qui souffre, qui n’a jamais accepté le départ de son père, qui cherche par tous les moyens à se faire aimer et qui est en quête de son identité.    Dans les tomes précédents, Honey était entrée dans une spirale auto destructrice. Mais elle compte bien prendre un nouveau départ, en Australie, auprès de son père.  Mais tout ce qu'elle s'était imaginé va tomber à l'eau car son père est loin de correspondre à l'image qu'elle se fait